AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%

Aller en bas 
AuteurMessage
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Ven 24 Juil - 22:48





    Il a connu le désespoir dans ce monde dérisoire. Tous ses rêves qui s'écroulent, emportés par la houle. Et puis cette boule au ventre, persistante. Il a vu la solitude rire de mon utopie. Il n'est jamais passé loin de la folie. Il a connu l'amour fou et la mort. Il a goûté au plaisir et hurlé de douleur. Il a combattu l'absence, l'indifférence et l'ennui. Il a payé cher sa part de liberté pour une autre vie. Il a connu l'échec d'avoir trop cru au Paradis. Il a foncé dans les murs pour retomber en enfer. La souffrance est là, à chacun de ses pas.



    Nom : Je suis de ceux qui ont la chance de ne pas faire dans le facile. Étant orphelin, je suis longtemps rester sans nom de famille, comme si j'étais un objet pas encore défini. Après mon adoption, j'ai pris le nom de famille de mes nouveaux parents, c'est-à-dire AVEL.
    Prénom(s) : Elden le prénom donnait par ma vraie mère et Soren celui donnait par mes parents adoptifs. Dans la logique des choses, j'aurai sûrement du rejeter le prénom de mon abandonneuse de mère, mais cela serait comme m'enlever une partie de moi.
    Age : 18 Ans
    Date de naissance : 15 Mai
    Lieu de naissance : Dans un hôpital miteux...
    Lieu de résidence : Si je vous donne mon adresse, vous risquez de venir me harceler !
    Nationalité : Anglais/Américain


« Elden Soren Avel »


    « Qui je suis vraiment ? Il est difficile de me connaître par coeur. Un jour, je peux être doux et l'autre un vrai con qui te balance que des paroles cruelles mais vrai. Je suis lunatique, je le sais mais, je ne changerais pas pour autant, cette facilitée de changer me plaît m'empêchant ainsi de voir la monotonie de la vie. Avec le temps vous arriverez à me comprendre, à suivre mon cycle de vie, a entrée dans la danse. A-t-il vraiment un âge pour les conneries en tout genre ? On m'a souvent dit que j'avais passé l'âge. Éternel enfantin ? Oui, sauf que mes jeux favoris ont grandi eux aussi. Toujours le premier partant pour une connerie à faire, lança à tout va des paroles à double sens. J'ai par moment un humour douteux, me lançant facilement emporter dans un délire personnel et incompris. Dans ce cas-là, laissez-moi rigoler sans chercher à comprendre. Avec moi, il faut avoir le rythme de la fête dans le sang. Sinon vous allez rapidement vous prendre un mur en plein face, chose pas tout à fait agréable. On a qu'une seule vie, alors j'ai pris la résolution de la vivre à fond sans limite ni loi. Rebelle ? On a tous en soi une part d'interdit et je n'échappe pas à cette règle. Ma vie n'est qu'un grand cercle qui tourne autour de la musique, de la fête. Rien de mieux qu'une fête aux sons des chansons d'un groupe en folie, bien entendu entouré de charmante compagnie en tous genres. Une fête sans monde ne rime qu'avec ennuie. Niveau relation, avec moi les cartes sont posées en entré de jeu, pas de piège ni de surprise. Je n'ai pas honte de mes envies, je suis un dragueur, je suis un homme avec des désirs à soulager et j'assume le fait d'être collectionneur de liaison. J'aime ces relations de plaisir souvent de courtes durées. Je suis encore trop jeune pour penser à une histoire sérieuse, laissez-moi quelques années avant d'arriver à m'attacher avec ces chaînes appelées Amour. Je suis assez ouvert, n'étant pas coincé et pudique, j'ai passé l'âge. Pour moi le plaisir n'a pas de sexe, femme ou homme, tous passerons dans mes bras marquant aussi une nuit de plus dans ma vie. »


« ... »


    curiculum vitae

      Composition de votre baguette : Taillée dans le bois d'un arbre de cerisier Japonais, d'une taille de 21,5 cm. Est ce encore une marque vis à vis de ces racines ? Elle contient un morceau de sabot d'un sombral, animal de la mort, sombre et souvent rejeter... Quand au physique de la baguette, elle est des plus élégantes, sur le bois ébène on dirait qu'il est gravé des pétales de cerisier rose.
      Année d'étude / matière enseignée : 8ème Année
      La forme de votre épouvantard : Il devient mon reflet sauf que sur mon visage se lit la douleur, ma peau pour le peu qui reste, est aux couleurs vifs et sombres... Brûlure... Du feu autour de moi... Oui, je suis entrain de me faire avaler par les flammes. Ma plus grande peur !
      La forme de votre patronus : Panda


« ... »


    le moldu que tu es

      Pseudo ou prénom : Xona
      Age : Vingt Ans
      Avatar utilisé : Eugen Bauder
      Code du règlement : la poudre d'escampette s'en va au loin

      Désirez-vous être en lien avec un préfet ? : Euh... Pourquoi pas... Vu le monde je risque de m'y perdre
      Autre ? : Sahän je t'aime






Dernière édition par Elden S. Avel le Sam 25 Juil - 9:57, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Ven 24 Juil - 22:48



« Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur. »


    C'est du bout des doigts que ces lignes, ces mots, cette phrase étaient en train d'être retracer. Pouvant ainsi sentir les contours du trait, doux et rustre à la fois. Mon regard aussi s'était posé sur ce titre gravé en lettre dorée, suivant le mouvement de mes doigts. « Journal Intime. » Comment deux mots pouvaient-ils signifier autant de choses. La vie pouvait-elle se regrouper entre les pages du vieux livre fort utilisé. Un sourire se dessina sur mes lèvres, mi-moqueur mi-douloureux... Car oui, ma vie je l'avais gravée sur les pages jaunis de ce cahier... J'observai encore un instant la couverture de celui-ci, il était des plus banals, l'un parmi des millions d'exemplaire vendu dans le monde. J'ai pris enfin la peine de l'ouvrir, avec lenteur qui aurait pu m'énerver et pourtant au bout de mes doigts je pouvais sentir la peur de l'abîmer. Pitoyable... Mon regard se fit plus dur, être en colère de soi-même est sûrement la pire, du moins pour ma part. J'étais en train de tourner la première page, la présentation... Je me demande bien pourquoi je l'ai remplie, comme si un jour j'allais oublier mon prénom, mon âge ainsi que mon sexe. Mais cela avait de quoi faire sourire. Je tombais alors sur le commencement de ma vie, une lettre. Elle avait vu en plus des années, mes nombreuses rages lors de la lecture de celle-ci. Froissée et déchirée par endroit, je n'avais pas pu la jeter... Après tout, elle était l'unique chose que je possédais de ma mère... Je l'attrapais cette fragile feuille pour y entreprendre de la lire de nouveau, des phrases que je connais maintenant par cœur. 


Citation :
A mon fils Elden,

Si tu lis cette lettre c'est que tu viens d'avoir 10 ans, Joyeux Anniversaire. Je ne cherche pas ton pardon, pour moi j'ai fait ce qu'il fallait. Je ne pouvais être la mère que tu devais avoir, tu es le fruit d'une relation qui n'aurait jamais dû avoir. J'aurai très bien pu ne jamais t'écrire cette lettre, mais il me semble nécessaire que tu sache un peu la vérité sur ton passé. Prend cela comme mon cadeau pour des 10 ans. J'ai été contente de te donner la vie, mais c'était la seule chose que je pouvais te donner. Je suis une Américaine et ton père était un Anglais ainsi tu peux connaître un peu tes origines du Sang. Sache qu'il est préférable que tu ne me recherches pas ainsi que ton père qui ne connaît même pas ton existence. J'espère que tu as une vie heureuse là où tu es et que tu puisses considérer tes nouveaux parents comme réellement les tiens. Prend soin de ta vie !

Ta mère biologique .


    Quelle réaction aurez vous eu à la lecture de cette lettre ? Seulement âgé de 10 ans, on n'est pas vraiment mature et résistant. Je me suis longtemps poser la question, pourquoi maintenant ??? Voulait-elle m'enfoncer de nouveau un couteau dans le cœur. L'abandon n'était-il pas suffisant pour elle. Je l'ai détestée pendant des années, aujourd'hui j'ai encore de la rage pour cette femme. Et pourtant entre mes mains, ce papier souvenir que je n'arrive pas à jeter, lui est sien... J'ai fait comme elle avait dit, ne cherchant pas à la retrouver, après toute l'envie de la voir n'était pas présente dans mes pensées. L'oublier et l'effacer étaient seulement mes motivations dans mon passé. Elle avait quand même répondu à l'une de mes nombreuses questions. Je savais qu'il y avait en moi du sang Américain et Anglais. 

    Je reposais la feuille dans le cahier, son domicile entre deux pages vierge, je n'avais pas senti le besoin de rajouter quelques choses à cette lettre. Tout me semblait être parfaitement clair. Mon regard se posa longuement sur la signature de ma mère... Le mot « Biologique » semblait me sauter encore une fois aux yeux. Les humains avaient tout être créé d'une réaction chimique, je n'étais que des chromosomes sans sentiments. Quelle ironie ! Je ne me plaindrais jamais de cela. Je n'étais pas jaloux des enfants « normaux », je n'ai jamais souhaité être né dans une famille parfaite et agréable. Après tout, il y a toujours quelque chose cachait derrière ces sourires heureux...


« ... »


« Qu'importe ma vie ! Je veux seulement qu'elle reste jusqu'au bout fidèle à l'enfant que je fus. »

    La vie est comme un voyage dans un train : on monte et on descend, il y a des accidents. A certains arrêts il y a des surprises et à d'autres il y a une profonde tristesse. Quand on naît et qu'on monte dans le train, nous rencontrons des personnes et nous croyons qu'elles resteront avec nous durant tout le voyage. Malheureusement la vérité est toute autre. Ils descendent dans une gare et ils nous laissent sans leur amour et leur affection, sans leur amitié et leur compagnie. Mais il y a d'autres personnes qui montent dans le train et qui seront pour nous très importantes. Certains considèrent le voyage comme une petite promenade et d'autres n'y trouveront que de la tristesse. Mais il y aura des personnes toujours présentes et toujours prêtes à aider ceux qui en ont besoin. Certains, quand ils descendent, laissent une nostalgie pour toujours. D'autres montent et descendent tout de suite et nous avons tout juste le temps de les croiser. Nous sommes surpris que certains passagers que nous aimons, s'assoient dans un autre wagon et nous laissent voyager seul. Naturellement, personne ne peut nous empêcher de les chercher partout dans le train. Parfois, malheureusement, nous ne pouvons pas nous asseoir à côté d'eux car la place est déjà prise. Ce n'est pas grave, le voyage est comme ça : plein de défis, de rêves, d'espoirs, d'adieux, mais sans retour.

    Je tournais de nouveau une page de mon journal intime, mettant fin aux souvenirs de mes parents invisibles. Mes yeux se posa automatiquement sur la vieille photo noire et blanc qui était collé sur la page jaune. Je me demandais un instant comme elle faisait pour toujours rester attaché à ce bout de papier malgré les années... Cette photo représenta pour moi mon enfance, ma première maison... L'orphelinat. Une vieille maison au style anglaise envahi par des arbres dénudé de feuille, la photo avait dû être prise en hiver. On pouvait voir la cour bétonné de cailloux mal ordonné, où traînait des vieux jouets en tout genre. Et si on regardait plus en détail l'image, on pourrait voir un jeune enfant tenant dans ses mains un ballon rouge dégonflé... Moi...

    C'est donc ici que je passa la casi totalité de mon enfance. Peu après ma naissance et donc mon abandon je fus placer entre ces murs. Est-ce que j'en étais sorti avec l'adoption des Avel ? Je ne pourrais y répondre, mes souvenirs étant bambin est un trou noir... Il n'est pas rare de revoir revenir un orphelin après quelques semaines dans la famille. Cela me fait penser qu'on est des marchandises humaines. Satisfait ou rembourser... Et il y a aussi la triste vérité que plus les années passaient et plus les chances d'être adopté sont rares. Comme pour les animaux, il est plus mignon d'acheter un chiot ou chaton... Pour ma part je ne fus pas malheurs de mes années dans ce lieu, il y avait tout ce qu'un enfant pouvait avoir besoin. Nourriture, jouets, copain de jeu, lit, vêtements... Et puis j'avais aussi fait mon trône parmi les autres pensionnaires.

    Mes doigts étaient en train de tourner les pages avec lenteur pendant que mon regard se posa avec rapidité sur les lignes écrites. Je ne lisais que mes passages préférés, me rappelant ainsi de cette époque lointain et pourtant si proche à cause de ce récit d'écriture bourrée de faute. Mon attention se posa sur une page, où la date est souligné d'un trait maladroit. Un sourire se dessina sur mes lèvres aux souvenirs de cette journée...


Citation :
{Flash Back... }

« Prend ton savon ainsi que toutes les serviettes que tu peux trouver... »

« Mais... Mais... Tu es sûr que c'est une bonne idée Elden... »

« Tu veux prendre un bain moussant oui ou non ??? »

« Oui... Mais... »

« La ferme alors et fait ce que j'ai dit ! On se retrouve dans la salle des douches, je vais chercher Jason et Max. »


J'étais parti en claquant la porte de notre dortoir, marquant la fin de la discussion, l'ordre est donné il n'avait plus rien à rajouter. M'élançant dans ces couloirs sombres et glacés, il y avait personne en cette heure de la journée, tout le monde était à l'extérieur afin de profiter de la chaleur de l'après-midi. C'était le moment idéal pour la mission que j'avais dans ma tête et rien ne pouvait m'arrêter. Mes pas raisonnaient sur la parquet en bois usé, ce chemin j'aurai pu le faire les yeux fermés. J'arrivai rapidement à destination et sans patience, j'ouvre la porte qui se trouvait nez à nez avec mon visage...

« Jason, Max prenaient vos serviettes ! On va faire un bain de mousse... »

Ils m'ont suivis sans discussion, sans question, mêlant ainsi nos pas de course en direction de la salle d'eau. Quand on était arrivé, l'expression de Jules avait le don de m'énerver, heureusement pour lui que j'avais autre chose en tête en ce moment précis. Lui arrachant son savon des mains, je m'étais approché de la porte dite interdit aux enfants, mais la pancarte n'arrêta pas mon geste, l'ouvra sans hésitation. Je pouvais entendre les paroles de Jules me disant encore une fois qu'on n'avait pas le droit, comme si je n'étais pas assez grand pour comprendre ce qu'il est marqué sur le panneau. Soupirant, je continue mon chemin sans m'occuper de mes camarades, ils m'avaient quand même suivi. J'étais maintenant en face du ballon d'eau chaude, un sourire se dessina sur mes lèvres, malicieux... Il ne fallut pas longtemps pour que sur leurs épaules je me hisse en hauteur afin d'atteindre la petite trappe en haut du réservoir d'eau. Dans ce genre de pensionnat âgé, cela avait l'avantage d'avoir des équipements des plus rustiques et pratique à la connerie. C'est ainsi que tout le savon se mélangea dans l'eau en question. Ni un ni deux, on se dirigeait vers la salle des douches.

« Bien maintenant on fait toutes les portes et on bouche les bas avec les serviettes ! »

A quatre, le travail fut vite terminé, commença alors la partie la plus intéressante de la mission. Activer toutes les douches. Et c'est avec des cris de plaisir qu'on accueillait l'eau plus mousseuse que liquide, il ne fallut pas longtemps pour que bientôt la pièce se transforme en labyrinthe de mousse. Combien de temps avions nous passé à faire un combat de mousse ? Combien de chute avions nous pris à cause du sol glissant ? Je ne pourrais le dire... Mais une chose de sûr, la fin du jeu est arrivé bien trop rapidement à mon goût. Et c'est avec un sourire, de la mousse dans les cheveux que j'accueillais la directrice de l'orphelinat.

{Fin Flash Back... }

    Je laissais échapper un rire quand je finis de lire la dernière phrase de mon récit. Je me souviens de la punition douloureuse qu'on avait eu la chance d'avoir en plus de nettoyage complet de la salle de douche. Des bêtises dans ce genre, il y en avait eu beaucoup pendant mes années là-bas. Lors de celle-ci, je devais avoir vers les 8 ans. Si jeune mais, si autoritaire et horriblement malicieux. J'en ai fait voir de toutes les couleurs, que ce soit aux surveillants ou aux pensionnaires. Je continuais de tourner des pages, vers les différents histoires. Gravant par la même occasion tous les camarades que j'ai pu avoir. Très tôt j'ai appris à ne pas m'attacher à ces gens éphémères, car ici on vient on part sans discussion possible.


« ... »


« Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance. »

    Continuant la traversée de mon passé, j'arrivai bientôt devant une page où le mot Avel est marqué en gros. On pouvait facilement voir que la colère était présente dans ces quelques lettres, j'avais fait un trou lors de l'écriture du V. Peu de temps après avoir reçu la lettre de ma mère, je fus adopté par un couple assez âgé. Alors que j'avais perdu l'espoir d'avoir une famille à cause de mon âge bien avancé, à moins qu'au fond de moi je n'avais pas envie de quitter l'orphelinat. À l'époque j'étais un réel enfantin immature. Il me fallut beaucoup de temps pour arriver à me mettre dans le rythme de la famille. Il faut dire que je n'ai pas vraiment mis du mien à cette période, mes sauts d'humeurs étaient assez fréquentes. Mais Chayton et Sookie ne semblaient vraiment pas décider à me ramener dans mon ancienne demeure. C'est donc ainsi que je me retrouvais membre d'une famille Anglaise...

    Tournant enfin la page, mon regard se posa sur une photo de famille assez impressionnante... Au-dessous est marqué le jour où elle avait été prise. C'était lors de mon arrivée en Angleterre, la rencontre avec ma nouvelle famille. Au fond de moi, ce jour- là j'avais été traumatisé... Entre les bisous à tout va et les gagatisages de celles que je devais appeler mes tantes. J'avais vite passé ma soirée a tenté d'éviter les loufoques en manque de tendresse maternelle... Mon regard se posa tour à tour vers les personnes figées sur l'image. Mon père toujours souriant, ma mère qui semblait aux anges, ma grande sœur qui se faisait embêter par mon grand-frère et mon cousin, mes chères tantes qui semblaient à des psychopathes tellement leurs regards étaient posés sur moi... Puis moi... Qui tirait la gueule.




Dernière édition par Elden S. Avel le Ven 24 Juil - 23:30, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Ven 24 Juil - 22:49



« Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile. »

    Je poursuivis l'avancer de l'histoire, de mon histoire, se rapprochant peu à peu vers le présent. Poudlard... La partie l'a plus riche de mon journal intime, détails de mes années passaient entre les murs du château. Les rumeurs, les engueulades, les amis... Ma mauvaise humeur, mes moments de joies. Sans oublier mes conneries en tout genre. J'avais tout écrire, Sookie m'avait dit de profiter le plus possible de ma scolarité, car elle serait unique. Avais-je peur d'oublier ? Non... Ces années ne pouvaient s'effacer de mon passé. Mais plus tard, j'aurai surement l'envie de relire l'histoire de ma vie...
    J'attrapais la plume qui était posée sur mon bureau en bois, pour la trempait généreusement dans l'encre noire. Une journée s'était terminé, je me devais de la poser sur le papier, marquant ainsi la fin par un point...




PS : Je sais que la fin est rapide... Mais je ne voulais pas en faire trop, ne révélant ainsi que des éléments marquants dans la vie d'Elden. Le reste je vous laisse le découvrir dans le RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Ven 24 Juil - 23:37

Présentation terminée Love <3


Dernière édition par Elden S. Avel le Sam 25 Juil - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Ven 24 Juil - 23:40

Magnifique mise en page et un avatar canon huhuh

Bienvenue parmis nous ♥️

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babe L. Spencer

avatar

Messages : 117
Age : 25
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Sam 25 Juil - 10:00


    Pour ma part je préfère l'avatar du haut de ta fiche .*SBAF*
    Bienvenuue aussi j'espère que tu te plairas sur Cave (L)
    && très belle présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Sam 25 Juil - 11:39

    Merci, je suis sur que je vais m'y plaire ici =D

    Pour l'avatar... Me connaissant je vais pas arrêter de le changer. C'est vrai qu'elle est pas mal l'image de ma présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Sam 25 Juil - 11:44

    Bienvenue sur CI !

    Fiche très bien écrite et magnifique mise en page qui plus est... Bref j'hésite entre deux maisons ; Poufsouffle pourrait t'aller mais ton côté casse-cou et malicieux me pousse à dire Gryffondor. En espérant que ça te convienne.

    Bon jeu (L)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elden S. Avel

avatar

Messages : 74
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   Sam 25 Juil - 11:49

    Merci !!!

    Je suis pas difficile pour le choix de la maison, donc cela me va parfaitement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: •• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 
•• Elden || L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. 100%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Libre " " Les Chats Gris ne porte pas Malheur mais le Malheur les porte "
» ? Le Défi de l'Homme Mystère ?
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Le mystère du club des riches et puissants de Gotham.
» Pokemon Donjon mystère : les portes de l'infini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: