AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Nate • he loves her more than he will ever show -- done

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 20:12





    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Eva
      âge : Quinze ans.
      avatar utilisé : Nicolas Bemberg. *-*
      code du règlement : la poudre d'escampette s'en va au loin - de mémoire. '-'
      désirez-vous être en lien avec un préfet ? : nope x)
      autre ? : J'ai la flemme de faire une mise en page alors bon. (a)


Dernière édition par Nathaniel E. Heathway le Dim 26 Juil - 20:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 20:14

    Chapter 1 ; the way you want it.



    – J’aime pas les filles, d’abord.

    Catégorique, la voix de l’enfant s’éleva dans la pièce, et il croisa les bras avec un air boudeur, le regard empli de défi. Sa mère s’agitait devant lui, se plaignant une nouvelle fois de son mari, qui avait osé renvoyer la bonne la veille, alors qu’elle en aurait bien eu besoin ce soir. Elle était donc obligée de dresser une table correcte pour six personnes, chose qu’elle n’avait pas faite depuis des années. Les invités n’allaient pas tarder à arriver, il était donc hors de question que la maison ne soit pas parfaite lorsqu’ils franchiraient le seuil de la porte – il en allait de la réputation des Heathway. La femme avait le teint hâlé, les cheveux retirés dans un chignon impeccable, et un maquillage qui, bien que discret, rehaussait ses traits fins. Cependant, derrière son apparence où aucun détail n’était négligé, on apercevait, dans son regard bleu, une étincelle de fatigue, et elle était sujette à de nombreux vertiges depuis le début de la journée. Ainsi, sa patience, déjà particulièrement limitée, en avait été fortement réduite, et ce fut hors d’elle qu’elle jeta un regard assassin au petit garçon qui s’était assis sur le sol brillant, en plein milieu de la salle à manger.

    – Tu n’as jamais eu de problèmes avec Angel, je ne vois pas pourquoi, soudainement, tu n’aimerais pas les filles. Et redresse-toi, Nathaniel, je t’en prie, je n’ai PAS le temps pour tes caprices. Pas ce soir, dans tous les cas.
    – C’est pas des caprices, d’abord, s’écria-t-il, indigné. Et j’ai jamais aimé les filles. Angie, elle… Elle… C’est pas une fille, d’abord !

    Excédé de ne pas avoir de meilleures répliques à offrir à sa mère, il se leva d’un bond et disparut de la salle à manger en direction du salon, marmonnant une suite de phrases incohérentes qui s’achevaient toute par un d’abord bien pensé. Il n’avait aucune envie de rencontrer cette Mary, aucune envie de lui parler, de faire honneur à la famille. De toute façon, il n’aimait pas sa famille non plus. Son père fumait trop, et sa mère passait son temps à crier. Du haut de ses huit ans, il n’aimait pas grand-chose, si ce n’était la personne qu’il connaissait depuis maintenant quelques mois ; Angel Livingston. Lui qui semblait trouver un défaut à tout ce qui l’entourait, avait été incapable d’en trouver un vraiment dérangeant chez son amie. Il avait donc décidé que, quoiqu’il arrive plus tard, il ne s’en séparerait pas. Un être sans défaut, c’était après tout si rare. Lui-même n’y avait pas échappé, et il comptait parmi ceux-ci une obsession de l’analyse, de la critique qui l’amenait bien souvent à faire fuir tous ceux qui tentaient de l’approcher – qui aurait voulu d’un petit garçon qui passait son temps à pointer du doigt ses pires complexes ? Je vous le demande. Oui, décidément, Nathaniel Heathway était insupportable, je dirais même plus, invivable. Et il en tirait une fierté démesurée, injustifiée. C’était un être arrogant, suffisant, et, bien que doté d’une intelligence rare, parfois tout simplement bête et méchant. Ce fut le cas à ce moment-là, lorsqu’il entendit le bruit de la sonnerie retentir dans toute la maison, et se précipita vers la porte pour l’ouvrir, observant les nouveaux arrivants avec dédain.

    – Je crois que vous vous êtes trompés de maison.

    Et il referma la porte au nez des invités – ce qui lui valut, par la suite, bien des remontrances. Cependant, il ne put s’empêcher de remarquer l’amusement dans les yeux de son père, lorsque, des heures plus tard, sa mère continuait à hurler toutes sortes de choses qu’il n’aurait jamais osé répéter à haute voix, menaçant au passage de s’en aller, ou encore de l’envoyer dormir dans la niche du chien qu’ils n’avaient pas. Il en fut soulagé, car quand la femme se rendit compte de l’amusement qu’elle suscitait auprès de son mari, ce fut sur lui qu’elle rabattit toute sa rage, lui permettant de s’éclipser discrètement dans sa chambre sans qu’on ne fasse attention à lui, tout en se disant que, de toute façon, les invités étaient finalement rentrés, et s’étaient goinfrés avec un enthousiasme certain, parlant d’une voix grasse et racontant des histoires complètement inintéressantes. Quant à leur fille, elle n’avait cessé de lui jeter des coups d’œil admiratifs sans jamais oser lui adresser la parole, apparemment impressionnée par le fait qu’il leur ait claqué la porte au nez – ses parents, par contre, semblaient plus indignés qu’admiratifs. En soi, cela avait été une soirée ennuyeuse au possible, et, de son point de vue, le point culminant de toutes ces heures gâchées au tour d’une table avait été lorsqu’il avait malencontreusement renversé la soupe bouillante sur le chemisier de madame l’inconnue.

    Mais évidemment, personne n’était jamais d’accord avec lui.


Dernière édition par Nathaniel E. Heathway le Dim 26 Juil - 20:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 20:14

    Chapter two ; well I’m bored, I’m bored.


    Elle se dandinait au rythme de la musique, lui jetant des regards enflammés, gloussant de temps à autres, sûre de le voir finir par succomber. Elle laissait glisser ses vêtements à terre, tournoyant sur elle-même, agitant son cul comme une traînée. Il la regardait avec ennui, une cigarette glissée entre ses lèvres fines, nonchalamment étendu en travers de son lit. Parfois, ses yeux glissaient sur la tapisserie, sur les posters qui étaient accrochés au mur, sur le rose flash des draps sur lesquels il était allongé. Il ne pouvait s’empêcher de sourire, moqueur, en l’imaginant ordonner soigneusement ses poupées avant d’aller se coucher. Quinze ans à peine, jouant de ses formes, air de salope, et pourtant, son enfance n’était pas loin, quelques pas sur le côté, et elle trébucherait sur une de ses peluches, qui la ramènerait probablement brutalement en arrière. Il ne savait pas exactement ce qu’il faisait là. Il s’était laissé convaincre par Angel, qui avait ma foi, des amies peu fréquentables. Elle en avait apparemment marre de le voir célibataire, marre de ses crises de jalousie à chaque fois qu’un garçon s’affichait à son bras. Elle avait donc organisé un rendez-vous avec ça, et il y était docilement allé, se disant que ça ne pouvait pas être pire qu’une après-midi passée à ne rien faire d’autre que s’ennuyer. Il s’était trompé. Il lui avait payé le restaurant, en parfait gentleman, il lui avait tenu la porte à chaque fois que cela s’était avéré nécessaire, et elle avait voulu le remercier comme il se le devait. Elle l’avait donc entraîné dans sa chambre, lui assurant que ses parents n’étaient pas là, lui jetant au passage un coup d’œil entendu. Oh, il aurait dû s’enfuir à ce moment-là, prétexter un empêchement, mais sa curiosité l’avait poussé à la suivre, tout comme sa curiosité l’avait un jour poussé à déshabiller une femme trop âgée, sa soif de connaissances le poussait bien souvent à faire des choses qu’il regrettait par la suite. Agé de dix-sept ans, on ne lui avait jamais connu d’autres amantes que les larges encyclopédies dans lesquelles il se plongeait avec un plaisir évident, et beaucoup commençait à se demander s’il n’avait pas des préférences qui différaient de celles qu’on octroyait plus volontiers à un garçon de bonne famille. Il ne répondait pas à ces accusations, se contentant d’en rire, rire du ridicule de ces phrases. Non pas le fait en lui-même de préférer des hommes lui semble ridicule – il avait essayé pour s’en assurer –, mais la simple idée qu’on puisse croire qu’il essayait de se cacher. Nathanaël était après tout connu pour aimer choquer, alors pourquoi aurait-il tenter de camoufler honteusement une chose qu’il aurait revendiquée avec provocation ?

    La connerie humaine lui semblait toujours plus grande et, tandis qu’il observait avec effroi la jeune fille enlever le dernier morceau de tissu qui préservait sa dignité, il se dit que décidément, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Il arqua un sourcil en constatant qu’elle semblait à présent attendre quelque chose de lui, et se redressa lentement dans le lit, expirant la fumée de sa cigarette pour se donner le temps de penser. Il n’avait pas envie d’elle. Bien sûr, elle n’était pas mal faite, ses lèvres pulpeuses, ses petits seins fermes, son ventre plat, ses jambes qui n’en finissaient pas… Il aurait dû lui sauter dessus, comme tous les autres animaux l’auraient fait. Mais il restait indifférent, et ses yeux, perçants, traquaient les défauts sur le corps de celle qui venait de s’offrir à lui. Aucune trace de cellulite, rien n’était trop grand, trop gras, elle était parfaitement proportionnée, et pourtant, quelque chose le repoussait. Il pencha quelque peu la tête tandis qu’elle commençait peu à peu à rougir, frustrée qu’il ne se soit pas encore jeté sur elle pour la baiser. Le garçon finit par pousser un soupir, secouant la tête d’un air affligé.

    – C’est tout ?

    Et sa voix brisa le silence, la tension, alors que la blondinette retenait un hoquet de stupeur, lui lançant un regard qui se voulait calme et interrogateur. Cependant, il remarqua aussitôt l’étincelle de panique au fond de ses prunelles bleues, et un sourire satisfait naquit sur ses lèvres tandis qu’elle croisait à présent les bras sur sa poitrine dénudée.

    – C’est… tout ? Je ne… Je ne comprends pas, Nate, répondit-elle d’une voix hésitante.

    Il éclata de rire, et remarqua qu’elle était maintenant au bord des larmes. Serrant davantage ses bras autour d’elle, comme si cela pouvait changer quelque chose, elle lui lança un regard éperdu, attendant une explication, ou peut-être simplement un autre rire, plus joyeux, avant qu’il ne lui dise que c’était pour rire, qu’elle était magnifique et qu’il attendait juste qu’elle s’approche de lui. Il n’en fit rien, pourtant, et se redressa, avançant vers elle avec un sourire en coin.

    – Tu ne valais vraiment pas les quelques dollars que j’ai dépensé dans ce putain de restaurant, fit-il, l’air dégoûté.

    Cette fois-ci, elle ne put que laisser s’échapper un sanglot, et elle tendit la main vers lui, oubliant qu’elle exposait ainsi ses seins. Il recula, fronçant le nez, l’écarta d’un geste du bras et se dirigea vers la sortie, lançant au passage qu’il retrouverait très bien son chemin. En s’éloignant, il entendit le bruit de ses larmes, de son corps qui s’écroule à terre, et il grimaça vaguement en imaginant le sermon auquel il aurait droit quand Angel le trouverait. Puis, il haussa les épaules. Cela lui apprendra à essayer de le caser avec des folles furieuses – nymphomanes, qui plus est.


Dernière édition par Nathaniel E. Heathway le Dim 26 Juil - 20:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 20:15

    Chapter three ; he’s no good, no good for me.


    Il n’avait jamais été quelqu’un d’assidu en classe, préférant nettement apprendre par lui-même. Il ne croyait pas aux grandes théories, trouvait toujours une faille dans les démonstrations mathématiques, allant parfois même jusqu’à contester une vérité absolue. Il ne supportait pas avoir à être d’accord avec d’autres, et ne tolérait donc que très peu l’idée de devoir se rendre tous les jours dans une classe pour apprendre quelque chose qui ne l’intéressait absolument pas, pour finir par faire de grandes études qui ne lui serviraient à rien. C’était cependant le vœu de son père, et, plus que sa fierté, il désirait son argent. C’est pourquoi il se rendait donc docilement en classe, jouant avec ses options, tentant d’en trouver une qui lui plairait. Il les avait choisies lui-même pensant que cela piquerait son attention, mais à vrai dire, il était nettement plus intéressé par le nombre d’absences qu’il pouvait avoir avant de se faire renvoyer. Il aimait pourtant apprendre, il adorait ça. Mais seul. Il était studieux. Mais seul. Il faisait pourtant des efforts pour travailler. Cela dit, travailler était un grand mot. Oh, il venait en classe. En retard, épuisé suite à des soirées achevées à peine quelques heures plus tôt, habillé comme s’il avait repris des vêtements de seconde main, d’une humeur particulièrement irritable, mais il venait. Il s’asseyait toujours à côté de la même personne, un garçon brun de son âge, qui semblait ramer autant que lui. La différence entre eux d’eux, c’était que l’un, malgré son travail, manquait d’échouer chaque année, et que l’autre, malgré son manque d’intérêt, se voyait accorder à chaque fois une seconde chance. C’était ainsi qu’ils s’étaient associés. L’un dormirait en cours tandis que l’autre prendrait des notes pour lui, et par la suite, le premier expliquerait les choses qu’il n’avait pas écoutées à celui qui était devenu au fil du temps son ami. Jusqu’ici, cela marchait bien – après tout, ils n’avaient jamais redoublé. Parfois cependant, celui qui avait le stylo à la main devenait fatigué d’entendre Nathaniel ronfler à ses côtés, et se mettait à faire ce qu’il savait, habituellement, qu’il devait s’abstenir de faire : il tentait de réveiller le jeune homme. A grand coup de chuchotements, de menaces marmonnées d’une voix glacée, de coups dans le tibia, et autres bassesses qui ne méritent pas d’être relevées ici. Malheureusement, le jeune Heathway avait le sommeil lourd, et il se contentait d’émettre un ou deux grognements qui leur valaient à tout les deux les regards courroucés des autres élèves qui, pour leur part, voulaient écouter. Samuel, vu que tel était son nom, leur adressait à chaque fois un sourire crispé, frappant avec plus de violence encore son camarade. Celui-ci ripostait avec des insultes, d’une voix un peu trop élevée pour passer inaperçue dans la minuscule salle de classe. Et, l’un à moitié endormi, l’autre indigné, ils se mettaient à se disputer comme un vieux couple tandis que plus en plus de têtes se tournaient vers leurs deux silhouettes. Généralement, ils finissaient par être expulsés, sans que Nate comprenne pourquoi. Il se mettait donc à reprocher à son ami son manque de discrétion, arguant que s’il avait voulu le réveiller en douceur, cela se serait très bien passé, au lieu de se mettre à le tabasser, lui, pauvre petite chose sans défense. Ce à quoi l’autre répliquait que…

    – Tu te fous de moi, Nathanaël ? J’ai passé dix minutes de mon temps à essayer de te chuchoter gentiment de te réveiller, résultat, tu as grogné comme un bulldog affamé !
    – Je te prierai de ne pas me traiter de…
    – Tout le monde nous regardait ! coupa-t-il, furieux. TOUT LE MONDE. Tu es fier de toi ? Tu aimes tellement attirer l’attention, et bien, c’est chose faite !
    – Oh, ce n’est pas la peine de t’énerver. Ils auront oublié d’ici la semaine prochaine.

    Et le jeune homme adressa un sourire rassurant à Sam, qui, pour sa part, semblait être sur le point d’exploser. D’ailleurs, cela ne tarda pas.

    – Ils auront oublié d’ici… Ils auront oublié… Tu crois vraiment qu’ils auront oublié ?! C’est à chaque fois pareil, avec toi. Tu fais des conneries, puis tu…
    – Je ? Je n’y peux rien si tu es trop idiot pour me réveiller comme pour personne normalement constituée, pour commencer, et ensuite… Comment ça, c’est à chaque fois pareil ? Je crois me souvenir de cette fois où je t’ai tirée du pétrin, avec…
    – Ne change pas de sujet !
    – Mandy, non ? Ou July ? Terry ? Perry ? Molly ? … Tony ? tenta-t-il, goguenard.
    – Polly… ça ne change rien au fait que…
    – Elle était horrible, hein ?
    – En effet, mais…
    – Bon, j’ai faim. On va faire un tour dans les cuisines pendant qu’ils sont toujours en classe ?

    Samuel resta silencieux pendant un instant, tandis que son interlocuteur le dévisageait en haussant les sourcils. Coupé en plein dans sa fureur, il se trouvait à présent confus, et lança un regard accusateur à celui qui était responsable de tout ce bazar. Puis, il soupira, haussa les épaules, et hocha la tête, suivant son ami sans rien ajouter. De toute façon, il n’avait jamais le dernier mot, avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 20:36

    Fiche terminée, ahem. '-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel B. Livingston

avatar

Messages : 209
Age : 33
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:41

Nate, le retour. Chat Potté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:44

    (Re) Bienvenue <3 ... bon déjà Franz Ferdinand quoi <<3

    Citation :
    Et j’ai jamais aimé les filles. Angie, elle… Elle… C’est pas une fille, d’abord !

    mdr, si si Blake est allé vérifier Angel. *o*

    bon bref, jolie fiche comme d'hab <3 Je pencherai pour Serdaigle, en espérant que ça t'aille (L)

    bon jeu !

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel B. Livingston

avatar

Messages : 209
Age : 33
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:50

Merci pour la précision Blake. U_U Bien que je ne sois pas sûre de la manière dont je devrais le prendre. '____'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:51

bah c'est gentil, t'es un bon coup darling <3 *la narratrice traine Blake par l'oreille U_U * X)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel B. Livingston

avatar

Messages : 209
Age : 33
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:56

... merci, je suppose que c'est gentleman de ta part. '___' xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Dim 26 Juil - 23:56

    Yeah, Franz Ferdinand. *-*
    And yep, Nate is back. (a)

    Et pas de flood sur ma fiche. snif <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Dwayn McBright
    justice ♦ Somebody help me

avatar

vos doubles comptes : Slytherin ; Teacher
Messages : 1432
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:03

Jsuis admin je flood si je veux (L)

Bienvenue ^^

_________________

    ♦️ Somebody help me&&&&&&&&&&&&

    Free me/ before I slip away
    Heal me/ wake me from this day
    Can somebody help me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:07

    Ce forum manquait cruellement de Nicolas B. je trouve. Chat Potté
    Eva elle assure \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:23

    Merci Dwaynou. ;P

    Mais trop qu'j'assure, Nicolas B. quoi. Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:39

    On s'incline avec joie, quoi. --*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:40

perso moi je préfère éviter Hum hum
et je t'en prie ma Angel, toujours là pour prendre ton parti, tu le sais bien Angel.

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel E. Heathway

avatar

Messages : 21
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:42

    Pourquoi tu t'inclinerais pas, dis ? Hum hum
    Ecoute le monsieur. =o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:44

bah déjà parce que je m'incline devant personne, et d'un Hum hum
parce que j'ai pas envie, et de deux Hum hum
et que avec vous vaut toujours mieux éviter, et de trois Hum hum

(<3)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   Lun 27 Juil - 0:52

    Avec nous ? Pourquoi avec nous tout particulièrement ? (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nate • he loves her more than he will ever show -- done   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nate • he loves her more than he will ever show -- done
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Misery loves my Company.
» •Misery Loves My Company•

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: