AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.

Aller en bas 
AuteurMessage
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:39

    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : margot as skeezy vanity.
      âge : 15.
      avatar utilisé : cory kennedy. ♥️
      code du règlement :
      Spoiler:
       
      désirez-vous être en lien avec un préfet ? : non.
      autre ? : le design, waaw. =o


Dernière édition par J. Fear Keanedy le Mer 29 Juil - 10:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:40

      « une vraie salope ne l'est pas depuis sa naissance, elle le devient. »

    C'est avec déshonneur que je me vois dans l'obligation de conter l'histoire de Juice Fear Keanedy. Le mot déshonneur signifie ici « sans une parcelle de plaisir, dissimulé ou pas, avec regrets & honte ». Je me suis vu engagé dans l'écriture de cette histoire, mais rien ne t'oblige à la lire, et tu ferais d'ailleurs mieux de fermer cette page internet et d'oublier tout ce qui concerne cette fiche de présentation. Sûrement en serait t'il mieux pour toi, cher lecteur. Mais si jamais tu te sens aventureux dans \'âme & que tu vois en la lecture de ceci un exutoire à tes envies d\'aventure, à tes risques & périls. Mais sache que l'auteur décline tout responsabilité envers les accidents cardiaques, les mauvaises idées, la pitié & les cauchemars que peut engendrer cette fiche. Te voilà prévenu, à toi d\'écouter. Ou pas, évidemment. « J. FEAR KEANEDY, LE PROLOGUE. »

    Cette histoire commence un vendredi 13. En effet, Juicy Fear est née un vendredi 13, ce qui - suivant les croyances - suffirait peut être à expliquer la tournure que sa vie était destinée à prendre. Sérieusement, qui y aurait cru en voyant ce bébé aux joues rondes, aux yeux noisettes sans formes particulières & aux quelques touffes de cheveux brunâtres ? Sérieusement, si quelqu'un avait prédit un avenir sombre à ce si joli bébé, personne n'y aurait cru. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre histoire. Vous avez sûrement déjà entendu parler de ce qu'on appelle les adoptions sous X, et si vous n'en avez jamais entendu parler, peut être une rapide recherche Google vous serait t'elle bénéfique. C'est vous qui juger. Soit, la mère de Juicy Fear avait exactement quinze ans, jour pour jour, quand elle accoucha. Les grossesses commencées avant d'atteindre son quinzième anniversaire sont particulièrement rares mais, le bébé reste rarement avec sa mère dans pareil cas. De toute manièe Ophélia n'avait aucune intention de garder ce bébé. Aussi beau soit t'il. Ce n'était qu'un parasite, une conséquence néfaste d'un acte téméraire, un grain de sable dans l'engrenage qu'était sa vie. Non, elle était décidée, ce bébé devait rester aussi loin que possible d'elle. D'ou l'adoption sous X. Sûre, complètement impersonnelle, & surtout, aucun moyen pour sa fille de remonter jusqu'à elle si jamais - un jour, en grandissant - elle ressentait l'envie de renouer avec ses racines. Juicy vint donc au monde de la manière la plus carrée qu'il soit, ne touchant même pas les bras maternels une seconde avant d'être emportée par les infirmières. D'une manière étrangement paradoxale, les enfants en bas âges sont ceux qui ont le plus de chances d'être adoptés rapidement. Pourquoi paradoxalement ? Après tout, notre sujet était alors un nouveau né lorsqu'elle fut « proposée à l'adoption ». Et bien, pour la simple et bonne raison qu'elle ne fut jamais adoptée. Vous savez, les orphelinats sont des endroits ou il vaut mieux être solide mentalement & physiquement, si vous tenez un tant soit peu à votre survie.

    Dans un autre paradoxe effarant, quel parent potentiel voudrait d'un enfant froid, aux lèvres toujours serrée dans un sourire sournois & à l'esprit torturé au plus haut point. Non, ce n'est pas le genre d'enfant qui est apprécié. Et pourtant, beaucoup d'enfants qui ont partagés l'enfance de Juicy Fear ont trouvés chaussures à leurs pieds - si l'expression est permise dans ce cas - et sont aujourd'hui des jeunes adultes de 19 ans parfaitement équilibrés et heureux. Si seulement équilibrée & heureuses pouvaient être des adjectifs qualifiant le genre de personne que Juicy Fear est devenue, le récit que j'ai à faire serait sûrement beaucoup plus agréable à la lecture. Et à l'écriture, mais passons. Alors que tout les autres enfants partaient avant l'âge de six ans, elle, elle restait là. Et c'est d'ailleurs à cet âge que je vais commencer à proprement parler mon récit. Avant cela, la vie ne fut qu'une succession de repas infects, de chamailleries avec ses comparses de dortoirs, de vols de doudous, de corvées malaisées à la réalisation, de temps chronométrés devant la télévision, et d'heures de cours ressemblant à un immense abattoir ou les enfants se battaient les uns avec les autres qu'à une véritable enfance. Le jour de ses six ans, la directrice de l'orphelinat vint voir Juicy Fear et l'emmena dans une pièce à part, sous prétexte d'une discution sérieuse avec l'enfant. Sous prétexte, évidemment.

    miss ollewson — « tu deviens grande juicy. & comme tu l'as remarqué, tu es la seule enfant à avoir six ans à l'orphelinat. j'aimerais comprendre pourquoi tu ne fais aucun effort quand les familles viennent visiter l'établissement ? on dirait que tu fais tout pour rester ici, pourtant, il te faudra partir un jour, tu sais. »
    juicy fear — « miss ollewson, vous pensez vraiment que j'aime cet endroit ? que j'aime passer seulement dix minutes par jour devant la télé ? que j'aime la bouffe cradégueu servie à la cantine ? que j'aime tout les bébés qui pleurent tout le temps & les sales gamins qui sont enfermés ici ? que j'aime rester ici alors que mes amis partent les uns après les autres ? vous avez raison, c'est vraiment trop bien... y a pas mieux, vraiment pas. »
    miss ollewson — « ça confirme ce que j'allais dire en deuxième lieu. tes professeurs se plaignent de ton impertinences, & les préfets de discipline m'ont informés que tu avais frappé sur plusieurs enfants qui t'avaient ennuyées. la violence ne résoudra pas tes problèmes, tu sais. »
    juicy fear — « vous écouter encore moins. »

    Si j'ai choisi de relater ce dialogue & pas un autre, c'est parce qu'il est très représentatif de la petite fille qu'était alors Juicy Fear. Indisciplinée, rebelle, ironnique, violente et impertinente envers les personnes qui lui étaient supérieures. Oui, j'ai choisi ce dialogue parce que par dessus tout, il montre l'estime que JF avait d'elle même à cette époque. Si vous le lisez entre les lignes, vous y décélérez une arrogance & une attitude hautaine plus qu'étrange pour une fillette de cet âge. Elle avait confiance en elle, & elle estimait n'avoir besoin de l'aide de personne. Retenez bien ça, et maintenant passons à la suite. Elle était la plus grande enfant de l'orphelinat et à vrai dire, les autres enfants ne l'appréciaient pas vraiment. Juicy Fear était dans sa bulle, ne pensait qu'à elle même mais possédait déjà une personnalité incroyablement complexe & torturée, qui la dévorait peu à peu, et laissait une enveloppe vide sous la carapace. Sa vie devint un enfer, son enfer personnel. & c'est qu'elle se damnait avec application, la petite. Elle encaissait moqueries et coups bas en se renfermant un peu plus sous sa coquille, jusqu'au jour de ses neuf ans, ou pendant le temps d'un seul éclair (oui, il y avait de l'orage dehors) son statut à l'orphelinat changea radicalement. Et pour cause.

    Vous savez, parfois il est nécessaire d'exploser pour se retrouver beaucoup plus fort ensuite. Et c'est ce qui arriva ce jour là. Trois ans, ou elle avait endurci sa carapace jour après jour, sous les blagues méchantes & les sobriquets de ses camarades. Ou plutôt, jusqu'à ce jour, de ses tortionnaires indirectes. Elle s'était contenue pendant tellement de temps qu'elle n'en pouvait plus, ses nerfs lâchaient jour après jour sans jamais vraiment se rompre complètement. Jusqu'au jour de son schisme nerveux, de l'ouragan qui faisait rage aussi bien dehors, se manifestant par un orage dont l'intensité était rare, mais aussi à l'intérieur de l'orphelinat - la colère de JF se lâchant enfin envers ses pairs. Un gamin de six ans étaient venus l'insulter, pour la énième fois, & allez savoir pourquoi, cela mit Juicy Fear dans un état de rage sans précédents. Il fallut quatre surveillants pour emmener loin du gamin qu'elle ruait de coups, ses poings s'abattant avec force sur sa chair maigre, ses griffes s'enfonçant avec plaisir dans les endroits ou la graisse affluait, ses dents s'enfonçant avec délectation dans sa peau, jusqu'au sang. On l'emmena dans une autre pièce, ou plutôt, on emmena une enveloppe charnelle criante & qui se débattait - comme en prises à plusieurs démons. Oui, ce jour là, elle passa du statut de martyr à celui de bourreau craint dans un instant délectable. Evidemment, elle eut des ennuis. De gros ennuis. Ce fut inscrit dans son carnet, ce qui faisait qu'elle était vraiment sûre de ne jamais trouver de famille d'accueil. Qui voulait d'une délinquante ?

    Elle vécu deux autres années dans une indifférence totale, les enfants l'évitant soigneusement. Elle semblait condamnée à rester dans cet orphelinat jusqu'à sa majorité s'il n'y avait pas eu cet homme. Elle venait à peine d'avoir onze ans, elle était inadaptable, insaisissable et lorsqu'elle le croisa dans les couloirs elle ne fit même pas mine de s'intéresser à lui. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle avait compris que personne ne viendrait jamais la chercher. C'était une évidence, plus qu'une fatalité. Et pourtant - à la surprise de JF bien sûr mais encore plus de la directrice, des conseillers disciplinaires & des autres pensionnaires - cet homme ne semblait s'intéresser qu'à Juicy Fear. A elle, à elle seule. Méfiante, elle ne voulait pas faire confiance à cet homme. S'il y avait une chose utile qu'elle avait apprise ici - peut être la seule, tout bien réfléchi - c'était que faire confiance aux gens étaient la plus grosse erreur qu'un tierce personne pouvait faire. Mais il n'en démordit pas, pendant une semaine il revint chaque jour, toujours au plus grand étonnement de tous qui se demandaient ce qu'il pouvait bien trouver à cette petite complètement barge. Il ne répondait jamais aux questions. Jamais.

    Il gagna sa confiance en une semaine. Ou plutôt, il mit en évidence l'argumen qu'elle ne pouvait refuser une semaine après leur première rencontre. « Tu rencontreras des gens comme toi. Qui partagent les même peurs & les même doutes. Je te le jure. » Elle se croyait forte mais ce n'était qu'une illusion. Elle le comprit au moment même ou elle mit un pied à Poudlard. Cet endroit était fait pour elle, il n'y avait aucun doute là dessus. Mais elle ne rencontrerait personne qui soit comme elle. Jamais, nul part, ou qu'elle aille. En fait, peu de personnes se souviennent de la fille qu'était Juicy Fear pendant ses deux premières années d'études au château. Solitaire, renfermée, elle n'avait aucun ami. Elle semblait insipide, immortelle dans sa perfection glaciale. Quelques regards se tournaient parfois vers elle, attirés par ses cheveux brun chatoyants et ses prunelles brunes comme des noisettes prêtes à être croquée. Sa peau opaline brillaient sous les torches qui illuminaient le château & personne ne niait qu'elle était jolie. Mais bien vite, elle retombait dans l'oubli, évinçant chaque personne qui semblait l'apprécier d'un coup d'oeil meurtrier ou fuyant dès que quelqu'un semblait sur le point de l'approcher. Je ne saurais m'attarder sur ces deux années. En effet, j'ai eu beau rechercher activement les personne susceptibles d'avoir partagé la vie de la jeune adolescente pendant ces deux années d'études au collège de sorcellerie, soumettre des gens à des sortilèges destinés à leur faire avouer ce que je voulais entendre, faire boire du Véritaserum à ses professeurs de l'époque, il semble que personne ne garde de souvenir de la jeune fille qu'était alors Juicy Fear. Inssipide, incolore, inodore, elle filait plus vite que le vent dans la mémoire commune, si bien qu'elle semblait ne même pas exister.


Dernière édition par J. Fear Keanedy le Mar 28 Juil - 18:33, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:42

      « une vraie salope n'a qu'une piètre estime d'elle même, sinon ça ne va pas. »

    Elle se considérait comme le centre du monde. Elle n'avait pas besoin du monde pour exister mais le monde avait besoin d'elle pour continuer à vivre. Et pourtant, pendant les vacances d'étés entre sa deuxième & sa troisième année, elle rencontra le véritable centre du monde. Il s'appelait Joshuà Vinifant & tout de suite, il la fascina. Elle n'était plus le centre du monde, mais il semblait logique qu'elle fit tout pour s'en rapprocher. Elle ne pouvait que désirer la compagnie d'une telle merveille. Pauvre mortelle au coeur fragile qu'elle était. Il est toujours temps pour vous, cher lecteur, d'arrêter la lecture de cette fiche sur ces quelques phrases précédentes. Il vous est tout bénéfique de croire naïvement que le centre du monde s'intéressa à elle, qu'elle continua à être inexistante aux yeux de tout le monde, mais qu'elle existait aux yeux de la bonne personne. Libre à vous de décider de croire que chaque histoire à son Happy End et que celle ci ne fait pas exception à la règle dérobée. Libre à vous, vous dis je. La naïveté n'a pas que des mauvais côtés & je crois qu'il est temps pour vous de faire exercice d'un de ses bons côtés & d'oublier cette suite de désastres.

    Le centre du monde n'avait pas besoin d'elle pour exister. Le centre du monde ne voulait pas d'elle. Le centre du monde la repoussa. Le centre du monde brisa son âme jusqu'à son trépas. Le centre du monde n'avait pas besoin de coeur pour exister vu qu'il était le centre du monde. C'est déjà une bien assez noble mission qui ne demande l'usage d'un coeur. Pendant un moment, elle crut qu'elle pourrait s'entendre avec lui. Ils étaient semblables & pendant tout un temps, elle eut raison. Elle était importante aux yeux de Joshuà. Mais il était loin de tenir à elle comme elle tenait à lui. Elle l'aimait comme on peut aimer à douze ans. D'un amour enfantin & pas si profond que ça. Joshuà était plus âgé qu'elle. Joshuà disait qu'il avait 16 ans, mais il en avait en réalité 22. Juicy Fear était loin de s'en soucier, il était le centre du monde & elle était à lui. Elle était à lui, mais il était loin d'être à elle. Evidemment, elle était encore naïve, croyant à ses histoires de prince charmants. Il gagna sa confiance plus vite que personne n'eut jamais réussi à faire. Il brisa sa carapace rapidement, laissant visible l'enfant qu'elle était encore. Il lui achetait des bonbons, l'emmenait à la foire & l'appelait petite soeur. C'était la famille dont elle avait tellement rêvé en pleurant la nuit lorsqu'elle était encore à l'orphelinat. Le centre du monde était sa famille, ce qui était logique. Un jour, il vint la chercher plus tard que d'habitude. Il était 14 heures. D'habitude il venait à 13 heures 40. & il n'était jamais en retard. Il était distant, et ne lui parlait presque pas. Il lui dit qu'ils allaient autre part aujourd'hui. Il lui dit qu'un nouveau manège avait été inauguré dans une autre foire que celle ou ils se rendaient d'habitude & qu'il voulait l'y emmener faire un tour. Elle le crut, il était impossible que le centre du monde mente puisqu'il n'avait pas de coeur. Justement.

    Le manège en question se révéla bien triste. Non seulement il n'y avait ni manège, ni foire, ni barbe à papas. A la place il y avait trois hommes. Le centre du monde dit à Juicy Fear qu'elle devait partir avec eux, qu'il ne voulait plus d'elle mais que les trois hommes, eux, la voulaient. Qu'ils la voulaient très fort même. Mais la jeune fille n'écoutait déjà plus, ses obsidiennes balayant la pièce, passant des trois hommes en costume cravates noires & aux airs pas franchement rassurants au centre du monde qui avait un grand sourire carnassier aux lèvres. Sourire qu'elle ne comprenait pas, qu'elle ne saisissait pas. Elle tenta de courir, mais le centre du monde attrapa ses cheveux, la retenant violemment. Elle pleurait, mais il fallait qu'elle sache pourquoi.

    juicy fear — « qu'est ce que j'ai fait de mal ? »
    joshuà — « tu as juste commis l'erreur d'être stupide & naïve. idiote & imprudente. tu crois vraiment que je m'intéressais à toi ? comment as tu pu être aussi sotte ? tout ce que je voulais, c'était de l'argent ! tu es jeune, ils peuvent encore faire plein de choses de toi, alors quand je t'ai vue, j'ai gagné ta confiance & regarde maintenant... je vais m'en mettre plein les poches. merci beaucoup juicy fear. tu es tellement ridicule que grâce à toi je vais devenir riche. emmenez là, faites en ce que vous en voulez. prostitution, vente, esclavage, je m'en fous. faites la souffrir, faites la sourire, c'est pas moi que ça toucher. bon débarras. »

    Ce qui se passa ce soir là fut semblable à ce qui s'était passé plusieurs années plus tôt à l'orphelinat à l'envers de ce pauvre garçon. Sauf que depuis, elle avait pris conscience de sa magie, & avait déjà compris qu'il y avait deux types de magie. La noire & la blanche. Et la noire était tellement mieux. Deux ans d'invisibilité ou elle avait lu tout les livres qu'elle avait trouvé sur le sujet, ou elle s'était entrainé aux plus noirs sortilèges afin de se venger de toutes ces personnes qui avaient faits de sa vie le plus noir des désastres. Ce soir là, elle explosa littéralement. Elle n'avait pas sa baguette mais la magie semblait irradier complètement d'elle. Chacun de ses pores semblait s'être dilaté au point que sa peau n'était qu'un trou laissant couler toute sa force. Métaphore, évidemment. Mais elle n'était plus un corps en ce moment là, elle était une âme, elle était la puissance. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, les 4 hommes étaient morts, & l'entrepôt brillaient de flammes. Elle s'enfuit en courant avant l'arrivée des autorités. Mais il n'y avaient pas eu que quatre morts ce soir là dans l'entrepôt. La Juicy Fear que tout le monde avait connu jusque là était morte elle aussi. Morte & enterrée. Définitivement.

    Cette nuit là, elle se cacha entre deux poubelles & pleura en silence toute la nuit. Pleura quoi, qui ? Elle pleura sa propre stupidité. Elle avait été tellement idiote, tellement naïve. Elle pleura pour toutes sa vie qui n'avait été qu'une succession d'erreur, elle pleura pour tenter d'apaiser la souffrance qui s'immisçait en elle peu à peu, elle pleura pour tenter de panser ses blessures qui semblaient délatter sa cage thoracique, l'ouvrant de part en part en une immense plaie béante. Elle pleurant pour tout. Elle pleurait, tout simplement.

    Il fut bientôt temps de rentrer au château, & tout allait être différent, sans qu'elle le sache encore. Elle se mit à fréquenter de plus en plus de monde jusqu'à devenir incontournable, toujours à toutes les fêtes. Elle fréquenta les mauvaises personnes. Consomma de l'alcool, de la drogue. Toujours plus. Toujours avec encore moins de retenue. Ses notes étaient en chute libre mais elle parvenait toujours à passer de justesse dans l'année supérieure. Elle ne s'attachait à personne & pourtant semblait s'attacher à tout le monde. Ou plutôt, elle en donnait l'impression. Elle voyageait d'un groupe d'amis à un autre qu'elle jugeait plus apte. Elle volait sans jamais vraiment se poser dans un nid particulier. Cigarettes, alcool, drogues dures & plus douces, rien ne semblait l'arrêter. Quand elle eu quinze ans, elle eut son premier rapport sexuel, & elle ne s'arrêta plus. Elle couchait pour tenter d'oublier qu'elle n'était pas grand chose quoi que les gens en disent. Plus les jours passaient plus elle se transformait en épave. Quand elle eu seize ans, elle commença à prendre du Xanax, & de toutes ses addictions, sûrement celle ci était la plus forte. C'était un médicament moldu, contre la dépression. Il endormissait ses sens et donnait l'impression que la douleur se tapissait dans un coin de sa poitrine au lieu de l'envahir tout entière. Sa peau devenait plus blanche & plus fine jour après jour. Elle n'était plus invisible, elle était même incontournable. Mais valait t'elle mieux maintenant ?

    Si une chose reste constante chez la jeune femme c'est bien sa passion pour la magie noire & son esprit de vengeance qu'elle attise jour après jour. Les gens l'ont fait souffrir & elle en veut à tout le monde pour tout ce dont ils ne sont pas responsables. Il n'est pas rare de la voir partir seule vers une sale vide du château, & il est de notoriété publique que ses connaissances en magie maléfique sont supérieures à la normale.

    le caractère de juicy fear ;
    impulsive, hautaine malgré tout, solitaire, droguée, attachante, malheureuse, apeurée, désolante, manipulatrice, renfermée, peu bavarde, froide, falsificatrice, aucune estime d'elle même, déprimée, hautaine, esprit de vengeance, maléfique, salope, magie noire, hautaine, fragile, très fragile, brisée, blasée, cynique, ironique, infidèle, franche, volage, fêtarde, accro à toutes sortes de choses, épave, irrespectueuse, violente, torturée, se déteste, ville, vicieuse, insouciante, honnête, taquine, intelligente, excessive, déterminée, paradoxale, perfectionniste, arrogante, tiraillée, têtue, lunatique, sombre, blessant, douce, cruelle, détachée, impatiente, unique. juicy fear n'est qu'un paradoxe vivant.


Dernière édition par J. Fear Keanedy le Mer 29 Juil - 10:37, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:48

    Gosh Cory Kennedy *-*
    Bienvenue sur CI miss ; j'aime le titre de ta fiche, j'aime la personnalité choisie, hâte de lire ce que tu nous prépares pour J. <3
    bref bon courage pour la suite (L)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:51

    Haha. En tout cas, j'espère que tu aimeras aussi la personnalité alors. --* *ce smiley à l'air incroyablement sournois, faut l'avouer. --->* De rien, j'essaye de finir ça dans les plus brefs délais je voudrais pas Cory me file sous le nez. *O*.
    &Merci. (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 27
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:52

hahah trop fan du titre!!
Idem que Blake je me réjouis de voir ce que tu vas nous pondre!!

Sinan, Bienvenue parmis nous ♥️

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 14:56

    Même réponse que pour Blake, j'espère que ce que je pondrai sera à ton gout (autant que le titre, du moins, je voudrais pas faire de la mauvaise publicité. --->)
    Coeur Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:10

oh non ne fais pas de la mauvaise pub, tu vas en décevoir plus d'un, et moi le premier Angel.

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:11

    Bon, je peut faire un effort pour éviter cette tragédie. Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jools Eliacin

avatar

Messages : 66
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:12

Bienvenue! :)
Bonne chance pour la suite :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:13

    Bienvenue sur CI miss Angel.
Revenir en haut Aller en bas
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:13

    Merci vous deux. Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Dwayn McBright
    justice ♦ Somebody help me

avatar

vos doubles comptes : Slytherin ; Teacher
Messages : 1432
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:14

Bienvenue x)

*dadam ton vava xD*

_________________

    ♦️ Somebody help me&&&&&&&&&&&&

    Free me/ before I slip away
    Heal me/ wake me from this day
    Can somebody help me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:42

    MARGOOOT \o/
    Bienvenue parmi nous. Chat Potté Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 15:43

    OPHELINEEEEEETTTTTE. Coeur
    Comment on se retrouve partout ou je m'inscris. *O*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 16:12

    Pense à oublier ce surnom, ma p'tite margotinette d'amour. --
    Et j'aime quand on se retrouve partout, tu sais *-* ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 17:50

    Sur le coup, je pourrais te retourner la phrase tu sais. (a)
    T'inquiètes, j'aime ça aussi. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babe L. Spencer

avatar

Messages : 117
Age : 25
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 17:53


    Han j'aime trop ton personnage pour l'instant il nous faudra forcément un superlien sinon j'vous jure je boude x)
    Bienvenuue ici j'espère que tu t'plairas ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mar 28 Juil - 17:54

    Merci beaucoup Babe. ♥️
    J'suis partante pour le lien, on verra dès que j'ai terminé ma fiche, mais si tu as une idée avant en lisant ma fiche, ma boite à MP est toute ouverte. (;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mer 29 Juil - 10:38

    Je crois avoir terminé ma fiche. *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight D. Constance

avatar

Messages : 238
Localisation : Très certainement dans ses appartements.
Camp : Un côté, l'autre. Je suis tenté par l'un puis par l'autre.

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mer 29 Juil - 21:35

Wow. Je suis... époustouflée.
Je te valide deux fois plutôt qu'une =o
Pour moi ce sera Serpentard x)

Un admin passera d'ici peu te donner tes couleurs.
Bon jeu à toi.

_________________



      Les portes de l'Enfer
      Sont toujours ouvertes...
      Même à Minuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mer 29 Juil - 22:32

    Ravie de... t'époustoufler. =o
    On me le dit pas souvent je dois dire. xD
    Merci beaucoup. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Mer 29 Juil - 23:20

omg que j'ai aimé ta fiche ma darling *-* (fallait que je le dise publiquement quand même <<3)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Fear Keanedy

avatar

Messages : 47
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   Jeu 30 Juil - 10:58

    HAAAN, MERCI. Help me !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« les salopes maléfiques, ça t'excite ? » #DONE.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: