AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Les joies de l'école. l Juicy Fear Keanedy.

Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl V. Owell

avatar

Messages : 152
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Les joies de l'école. l Juicy Fear Keanedy.   Ven 31 Juil - 12:52

Note à Fear – Désolée, non seulement ce post se classe dans le top cinq des rp les plus nuls mais en plus, j’ai mit un temps énorme à le poster. C’est décidé, plus jamais je ne commencerai un topic en première. Non mais, plus sérieusement, je l’avais achevé hier mais, il y a eu un bug, j’ai tout perdu. J’lai donc refait. Désolée !




      - Owell, t’es de la partie ? » demanda Lenny, avec une once d’espoir.


    La concernée hocha la tête de manière négative. Lenny – déçu - soupira avant de s’engouffrer dans le long couloir et de disparaitre. Aspirant au calme et à la solitude, Pearl se voyait toujours décliner les rarissimes invitations de ses camarades. Au plus loin que ses souvenirs puissent remonter, elle n’avait jamais été le genre de fille à aimer sortir avec des amis – ceux-ci étant presque inexistants… Ainsi, Pearl laissa échapper un long soupir de soulagement ; elle était enfin seule ; c’était l’un des rares moments ou elle pouvait – à son grand bonheur – espérer pouvoir réfléchir en toute tranquillité, sans être dérangée par une horde d’élèves trop insouciants de son bien être. A poudlard, ces moments précieux étaient bien trop rares. D’une manière lasse, Pearl se laissa tomber sur son lit et, d’un geste pas plus vif, elle saisit un parchemin & se muni d’une plume. Devoir supplémentaire d’Histoire de la magie. Tout ça sous prétexte qu’elle s’était autorisé une ‘pause’. « Dormir dans mon cours ? ! Ce manque de respect doit être puni mademoiselle Owell ! » S’était exclamé le professeur - hors de lui – en agitant frénétiquement ses mains. Mais, en réalité, Pearl n’y pouvait rien. Non, rien du tout car, monsieur V. n’avait qu’à prononcer un seul & unique mot - de son traditionnel ton morne - pour que l’ennui arrive à son apogée. Alors comment, dans ce cas, résister au sommeil ? Au cours des cinq dernières années écoulées, Pearl n’en avait jamais trouvé la solution mais, comptait bien le faire. Il était exaspérant – pour elle – que le peu de temps libre qu’elle pouvait avoir se transforme en une retenue ou en un travail à la bibliothèque. Et, une fois n’était pas coutume, Pearl avait vu - dans les lignes du sujet de son devoir – un énième weekend gâché, à travailler sans relâche pour ne pas rendre quelque chose de médiocre ou, qui pourrait encore la mettre dans de beaux draps ; « Comment pouvez vous expliquer la révolte des gobelins, dans les années 1960 ? Vous ferez deux grands paragraphes, de deux parchemins chacun. Travail à rendre pour lundi.» Pearl haussa les épaules. A peine avait-elle eu le temps d’écrire son prénom, accompagné de son nom, qu’une personne fit irruption. Pearl releva la tête vers l inopportun. Scarlett While ou la fille stupide par excellence. Au vue de son air fier et excité, Pearl devina qu’elle devait avoir entendu un nouveau ragot dans les couloirs. Sans plus attendre, Scarlette annonca qu’elle avait vu Seth Mc Lean dans les couloirs parler tout seul, et qu’apparemment, ca avait été vraiment très marrant. Énervée, Pearl lâcha méchamment ;


      - Boucle la While. »


    . L’air fier de Scarlett se transforma en une moue vexé et Pearl excédée, soupira. De tout temps, son mépris envers Scarlette avait été présent et ne cessait d’accroitre. Inlassablement. Cette fille, elle était superficielle et idiote, chose que Pearl ne pouvait supporter chez une personne. C’était d’ailleurs – selon elle - exactement le genre d’individu inutile qu’il fallait éliminer d’une quelconque façon. Non seulement, Pearl détestait les ragots qui étaient – disait elle - aussi inutiles que stupides mais en plus, Seth occupait déjà une place assez importante dans ses pensées pour que d’autres n’en rajoutent. Dans un énième soupir, Pearl se leva. Tout le stress et l’énervement qu’elle avait pu accumuler en elle cette semaine remontait progressivement. Jamais elle n’avait de moment lui appartenant entièrement ; la preuve était là, elle laissait derrière elle un parchemin presque vierge. Lançant un ultime regard noir à Scarlette, elle longea le long couloir avant de disparaitre dans la pénombre.

    *


    Assise en tailleur dans l’herbe fraichement coupée des jardins de Poudlard, Pearl profitait des derniers rayons de soleil que ce mois d’Octobre pouvait offrir tout en lisant & relisant la lettre qu’elle venait de recevoir. L’écriture maladroite de sa mère était reconnaissable. Elle lui ordonnait – de façon très direct – de s’impliquer bien plus dans ses études, car elle avait été envahie par la honte lorsqu’elle avait reçu de la part de poudlard, le relevé de notes absolument horribles de sa fille, notamment en histoire de la magie, ou le professeur s’était senti obliger de laisser une appréciation moqueuse au vue de ses notes ‘trollesques’ . Elle disait aussi que, Luck (le frère de pearl) n’avait jamais eu de si mauvais bulletins à l’époque ou il était à Poudlard et que, elle en venait à regretter l’ancienne Pearl, celle qui était très appliquée dans ses devoirs et, excellente élève. Certes, Pearl était humiliée de recevoir cette lettre, de sa mère d’habitude si peu strict & certes, il fut un temps ou elle était un peu plus impliquée dans ses devoirs et, dans à peu près tous les cours. Néanmoins, elle ne changerait pas ses habitudes – auxquelles elle était habituée – peut –être ferait elle l’effort de suivre un peu plus le cours de monsieur V. mais, cela restait encore à voir. Frénétiquement, Pearl se mit à déchirer la lettre en minuscules morceaux qui tombaient à ses pieds. Elle soupira, frustrée et énervée à la fois avant de s’affirmer à elle-même ;


      - De toute façon, je ne serai pas prof d’histoire de la magie à c’que je sache. »


    Résignée, Pearl croisa les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les joies de l'école. l Juicy Fear Keanedy.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
» Éric Cole sur le marché des transactions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard extra muros • :: ▄ le parc-
Sauter vers: