AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Feat. Pearl - Best of Me.

Aller en bas 
AuteurMessage
Seth M. McLean

avatar

Messages : 28
Age : 29
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Feat. Pearl - Best of Me.   Ven 31 Juil - 17:40

    Alys - Seth, parle-moi.
    Seth - Laisse-moi s'il te plait Alys.
    Alys - Non, c'est hors de question. Ca fait plusieurs jours que tu ne manges presque plus, que tu m'évites, je veux savoir quel est le problème. C'est Dave, n'est-ce pas?
    Seth - Je t'ai dit de me laisser tranquille.

    La voix glaciale de Seth était inhabituelle. Il ne s'était jamais comporté ainsi avec sa petite soeur, mais ses plus sombres démons le faisaient se conduire d'une horrible manière, même avec les personnes qu'il aimait plus que tout. Alys s'en alla sans un mot, sa fierté blessée à vif, la mauvaise humeur lui faisant détester son frère durant quelques secondes. Le jeune homme se retrouva seul, assis sur un fauteuil de la salle commune de Poufsouffle, les yeux posés sur le faible feu qui était sur le point de s'éteindre, réfléchissant en vain sur la manière dont il pouvait régler ses problèmes. Les derniers jours avaient été chaotiques, et il semblait que plus le temps passait, plus il s'enfonçait. Seuls ses plus proches amis ne l'abandonnaient pas, mais ils étaient bien rares, et Seth en arrivait même à exaspérer sa soeur.

    Lentement, le jeune homme se releva, décidant sur un coup de tête d'avoir une explication avec la personne qu'il était le seul à voir, Dave. Cela faisait quelques jours que ce dernier n'était pas apparu aux yeux de Seth, depuis l'instant où ce dernier lui avait ordonné de s'en aller. Cette situation était un casse-tête sans fin. Comment aller de l'avant malgré la mort de son meilleur, mais en supportant le fait de continuer à le voir, à l'entendre, à passer sa vie à ses côtés. Au final, il devenait réellement fou, et ne plus réussir à se maitriser déprimait Seth. Après plusieurs minutes de marche dans les sous-sols du château, il remarqua une porte sur sa droite et pénétra dans la pièce sans réfléchir. Elle était vide, sombre, la seule lumière provenait d'une torche accroché au mur du fond. C'était l'endroit parfait.

    Seth - Dave, montre-toi, maintenant.

    Un ordre auquel l'illusion n'avait pas intérêt de désobéir. Ils devaient mettre les choses au point dès maintenant. La souffrance de Seth atteignait des sommets qui deviendraient rapidement insurmontables. L'idée de mettre fin à ses jours lui était déjà venue à l'esprit et dans la poche droite de son uniforme se trouvait un couteau de poche avec lequel il avait voulu trancher ses veines deux jours plus tôt. La situation devenait critique, aussi quand Dave fit son apparition, Seth posa sur lui un regard dénué d'expression, l'observant calmement, ne faisant transparaitre aucune émotion.

    Dave - Qu'est-ce qui t'arrive?
    Seth - Pourquoi? Pourquoi tu me fais ça?
    Dave - Faire quoi?
    Seth - Continuer d'apparaitre alors que tu es mort! Tu veux me rendre fou? Tu es mort Dave, pourquoi ne me laisses-tu pas tranquille?
    Dave - Je ne peux pas l'expliquer, c'est à toi de me le dire.
    Seth - Arrête ça! N'approche pas où je te jure que je te rejoins!

    Baksh avait esquissé un pas en avant mais s'était aussitôt arrêté en voyant le couteau que tenait McLean dans sa main, et qui menaçait dangereusement son poignet. La décision de Seth était prise, ils devaient se dire adieu dès maintenant, Dave ne devait plus revenir dans sa vie. Le regard du jeune homme était déterminé, il était prêt à mettre fin à ses jours si jamais son ami s'approchait.

    Dave - Seth...
    Seth - VA-T-EN! Laisse-moi, ne reviens plus jamais...

    Les larmes se mirent à couler sur les joues du Poufsouffle qui regardait la silhouette s'éloigner sans un mot. Il le fallait, pour lui, pour les autres, il devait lui ordonner de partir. Pourtant, au plus profond de son être, il ressentait un terrible vide au fur et à mesure que son ami s'éloignait. C'était sa dernier chance, il ne lui restait plus que quelques secondes avant que Dave ne disparaisse à jamais. Il aurait aimé s'excuser, lui demander de rester, de continuer sa route à ses côtés, mais il savait pertinemment qu'agir ainsi l'amènerait dans une illusion sans fin, et que la folie finirait par prendre le dessus. Les jambes de Seth ne supportèrent plus son poids et il tomba à genoux dès que Baksh disparut. Les larmes coulaient en silence, la culpabilité le rongeait.

    Le jeune homme revoyait très clairement la scène des attentats. L'explosion qui le réveillait en sursaut, puis le lit sur lequel il aurait dû dormir s'écraser violemment contre la plafond avant de retomber à travers le trou qui avait été creusé. Il n'avait pu qu'entre-apercevoir le corps de son meilleur ami chuter dans le vide, et un cri de désespoir avait empli la pièce. Ce n'était pas à Dave de partir ce soir-là, mais à lui. Il aurait dû se trouver à sa place, subir l'explosion, et mourir dans la souffrance. Seth tenait toujours fermement le couteau dans sa main droite, et la lame flirtait avec la peau de son poignet gauche, ne demandant qu'à déverser le sang pour que cesse définitivement la souffrance du Poufsouffle. Dans sa détresse, il n'entendit pas la porte s'ouvrir et ne fit pas attention à la fine silhouette qui pénétrait dans la pièce sombre. Seules ses sombres pensées l'accompagnaient, et dans un murmure, il glissa.

    Seth - C'est ma faute, j'aurais dû mourir à sa place, je mérite de mourir.

    La lame jouait dangereusement avec sa peau, s'enfonçant doucement. Quelques gouttes de sang perlèrent lentement, mais la blessure était bien trop superficielle. Les larmes continuaient de couler à flot sur ses joues et brouillaient sa vue, mais Seth comprit qu'il fallait qu'il enfonce profondément l'arme dans sa chair, afin d'apaiser ses maux. Il était prêt à quitter ce monde, mais trop absorbé par son malheur pour remarquer qu'il n'était plus seul.


Dernière édition par Seth M. McLean le Sam 1 Aoû - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl V. Owell

avatar

Messages : 152
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Feat. Pearl - Best of Me.   Sam 1 Aoû - 2:27

Note à Seth - Désolée, c'est vachement nul par rapport au tien. la honte :')

13 :20.


      - Non, moi je n’y crois pas ! Tous les garçons sont des crétins.
      - Mais si, l’amour existe, on a tous une âme sœur quelque part dans le monde ! »

[…]



    N’ayant jamais eu un seul rapport dépassant l’amitié avec une quelconque personne extérieure à sa famille, l’amour était un doux mot que Pearl Owell – jusqu’à présent – ne connaissait pas assez. Intriguée par cet étrange sentiment, elle n’avait pu résister au désir de tendre l’oreille pour écouter la discussion de ses camarades, et en connaitre d’avantage. Ainsi, la conclusion de cette conversation fût que l’amour était, dans un premier lieu, un sentiment fort, bien plus fort que tous les autres, si bien qu’il nous poussait souvent à faire des choses folles et dénuées de sens, des choses que l’on n’aurait jamais faites en temps normaux. Souvent ce sentiment devenait si fort qu’il réussissait à briser des cœurs entiers, n’en laissant que des miettes mais, l’amour faisait parti du genre de chose auxquelles on ne s’habituait jamais et, dont on ne pouvait se lasser .Aussi, le sentiment d’amour était incontrôlable, il tombait comme ça, aussi bien sur un inconnu que, sur un ami de longue date et on avait beau fournir tous les efforts nécessaires pour l’en empêcher : c’était irrévocable. Etre amoureuse – affirmait les deux filles – c’était parfois si agréable que l’on se sentait pousser des ailes, dans un autre univers ; totalement déconnectée. Ce sentiment, Pearl n’en avait pas grand-chose à faire néanmoins, elle aurait voulu savoir si l’on pouvait forcer le destin, ou, si cupidon pouvait décider lancer ses flèches d’amour un peu plus régulièrement. Car non, du haut de ses quinze petites années, pas le moindre sentiment d’amour ne lui était tombé dessus, pas la moindre flèche reçue, et jusqu’à présent, aucun garçon n’avait jamais ressentit d’amour à son égard. Pourtant, Pearl était une élève assez belle d’autant plus qu’elle n’en restait pas moins une jeune fille sympathique et très ouverte avec les personnes qui le méritaient. De toutes ses amies proches, elle restait la seule n’ayant jamais eu de petit copain, ce qui avait le don de mettre Ashley J. hors d’elle. Elle qui trouvait Pearl si peu banale ne pouvait imaginer plus longtemps qu’elle reste seule, Mais à ses commentaires désobligeants & incessantes, Pearl se contentait de répondre d’un ton sec qu’elle attendait ‘le bon’ et, que de toute façon, sa vie ne regardait qu’elle. Ce genre de personne la forçant à aller vers les autres ne cessaient de l’importuner et, ne s’attiraient que son mépris, oui, Pearl détestait être poussée &, lorsqu’elle avait décidé quelque chose ; elle s’y tenait. Ainsi, la discussion s’arrêtait là.



15:00


    Ayant besoin d’un moment de silence pour accomplir des choses qu’elle disait personnelles, Pearl avait besoin d’un endroit calme, et naturellement, le premier lieu qui lui vint à l’esprit fut les cachots. Outre l’humidité et l’atmosphère lugubre qui y régnait, c’était un endroit qui n’était que peu fréquenté et, ou Pearl pourrait s’adonner à plusieurs de ses plans en toute liberté, sans pour autant que quelqu’un ne se doute de quelque chose. L’endroit parfait. Ainsi, la poufsouffle marchait furtivement à la recherche d’une salle appropriée lorsqu’une voix s’éleva. Les paroles prononcées était presque inaudibles, incompréhensibles, elles semblaient provenir de la bas, au fond du couloir mais, rien de vraiment sur. Pearl se questionna un instant. Elle n’était habituellement pas du genre à aller se mêler de la vie des autres néanmoins, aujourd’hui, elle s’était autorisé à le faire. Alors, d’un pas assuré, elle avança jusqu’à arriver à la salle. Celle d’où venait de s’échapper cette voix. Délicatement, elle ouvrit la porte qui dès lors laissa apparaitre une salle sinistre et sombre. Au mur, une bougie en termes de lampe. Et la, au milieu, à même le sol, une silhouette, dont on ne distinguait que le dos.


      - C'est ma faute, j'aurais dû mourir à sa place, je mérite de mourir.


    Lança l’inconnu. Pearl, méfiante s’approcha, aussi doucement qu’elle le pouvait, mesurant chacun de ses pas, & cela, jusqu’à ce qu’elle se retrouve face à l’homme. Stupeur. En une fraction de seconde, Pearl s’immobilisa. C’était Seth, son Seth – comme elle avait l’habitude de l’appeler ; le garçon qu’elle pensait bien au dessus des autres, celui qui ne cessait de se trouver dans ses pensées, qui l’attirait sans qu’elle ne puisse rien faire, mais aussi, la seule personne qu’elle ne voulait ni voir, ni déranger, & surtout dans une situation pareille. Qu’était – elle donc censé faire ? Il était la, à ses pieds, en train de se mutiler avec un couteau. Désirait-il perdre la vie ? Sans doute, la cause de son état déplorable était son défunt ami, Dave, dont il nourrissait l’illusion chaque jour se rendant ainsi de plus en plus triste. Pearl, malgré son envie de s’enfuir reprit vite le contrôle de son corps. Elle aurait tellement voulu lui arracher son arme des mains, ou le prendre dans ses bras, juste pour lui montrer son affection mais, elle en était – malgré elle - incapable. Elle ne savait comment agir, ni même ce qu’elle devait dire mais, une chose était claire dans son esprit ; une inconditionnelle envie de le protéger naissait en elle alors, d’un ton navrée et, qui se voulait rassurant elle affirma ;


      - Seth, Tu ne mérites pas ce que tu t'infliges, alors cesse. »


    Puis, elle s'accroupit aux côtés du garçon depressif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth M. McLean

avatar

Messages : 28
Age : 29
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Feat. Pearl - Best of Me.   Sam 1 Aoû - 19:25

    S'il y a une chose qu'il faut savoir sur Seth McLean, c'est qu'il a toujours eu des difficultés avec les sentiments, et ce, depuis la mort de ses parents. Il n'avait que trois ans lorsqu'il assista, impuissant, à leur meurtre sanglant. Imaginez donc la suite des évènements, la découverte de l'enfant à quelques mètres des corps sans vie de ceux qui l'avaient chéri, l'enfance passée sans ces deux piliers qu'il avait perdu de la plus atroce des manières. Pour survivre à cela, le jeune garçon n'eut d'autre choix que de se rattacher aux personnes les plus proches de son entourage. Son oncle, qui l'éleva en lui enseignant sa morale, sa jeune soeur, qu'il fit tout pour protéger, et son meilleur ami, le premier sorcier qu'il rencontra dans le Poudlard Express et avec qui il tissa un lien indestructible. Les autres furent comme des étrangers, et Seth dut jouer un rôle pour les convaincre qu'il était normal, s'inspirant des caractères des personnes qui faisaient partie de son entourage, ne parvenant pas à construire sa propre identité. Avec le temps, il parvint à se convaincre lui-même que ses émotions étaient réelles, mais avec du recul, rien n'est moins sûr.

    A présent, l'un de ses trois piliers venait de s'effondrer, dans la même souffrance qu'avait connue ses parents de nombreuses années plus tôt, blessant à vif le Poufsouffle, faisant ressortir le côté sombre qu'il avait jusqu'à présent réussi à enfouir au plus profond de lui. Ces derniers jours avaient vu les sentiments les plus négatifs du jeune homme remonter à la surface, et cette vague était comme insurmontable. Cela ne pouvait qu'expliquer pourquoi il se retrouvait à terre, un couteau à la main, se demandant s'il devait mettre fin à ses jours ou non. Dave était son frère de coeur, il ne le quittait jamais d'une semelle, il avait tout connu avec lui, et Poudlard semblait si vide depuis son départ. La pièce était tellement sombre qu'il ne remarqua pas la fine silhouette de Pearl qui se dressait à ses côtés. Ce fut la voix de sa camarade qui le tira soudainement de ses obscures pensées.

    Pearl - Seth, Tu ne mérites pas ce que tu t'infliges, alors cesse.

    En un instant, le Poufsouffle redescendit sur terre. Il essuya ses larmes d'un revers de manche et rangea son couteau dans la poche de son uniforme, mais il était bien trop tard pour sauver les apparences. Seth leva alors les yeux et fut surpris de trouver Pearl à ses côtés. Tant de fois il l'avait discrètement observée sans pour autant oser lui parler. C'était d'ailleurs la première fois qu'il entendait le son de sa voix, et il devait avouer que cela ajoutait encore plus à son charme. Les sentiments sombres laissèrent place à un bien-être apparent, celui d'être aux côtés de celle qui s'était maintes fois glissée dans ses rêves. La jeune fille s'accroupit à ses côtés et McLean se sentit honteux quelques instants. Jamais il n'aurait imaginé que leur première discussion commencerait juste après qu'il ait pensé à mettre fin à ses jours, et qu'elle l'ait surpris en plein milieu.

    Seth - J'imagine que même si je trouvais le meilleur mensonge de tous les temps, tu ne me croirais pas.

    Un demi-sourire s'afficha sur son visage, et la honte qu'il avait éprouvé quelques secondes plus tôt s'évanouit rapidement. Pearl savait sans doute ce qu'il venait de projeter, et cela rendrait certainement leur lien plus compliqué. Il n'avait pas vraiment voulu mettre fin à ses jours, et lui-même ne pouvait pas expliquer ce geste. Non, il n'aurait pas enfoncé le couteau dans sa chair, pas aujourd'hui en tous cas. Son objectif était de faire fuir l'illusion qui l'obsédait, et il avait réussi, mais il lui fallait à présent redescendre sur terre, et par tous les moyens, garder Pearl à ses côtés, la connaitre un peu mieux.

    Seth - C'est dommage. J'aurais aimé que notre première conversation se déroule dans d'autre conditions. Tu veux bien me faire une faveur et oublier ce que tu viens de voir? On repart à zéro. Pearl, c'est bien ça?

    Question stupide. Il connaissait son prénom depuis des années, depuis le premier jour où il l'avait réellement remarquée, dans la grande salle. Dès cet instant, la jeune femme ne sortit jamais entièrement de ses pensées, et même si Seth tentait par tous les moyens de le nier, il ne pouvait qu'admettre qu'elle était importante pour lui, sans qu'il ne comprenne pourquoi. Dire qu'il était amoureux aurait été exagéré, mais l'amour était une chose que le Poufsouffle n'avait jamais connu, et il était possible que ces sentiments pour Pearl s'en rapprochent. Une chose était sure, McLean connaissait de grandes difficultés avec les sentiments, et s'il venait à tomber un jour amoureux, lui-même ne savait pas où cela pourrait le mener. Il adressa alors un sourire chaleureux à sa camarade, faisant tout pour oublier ce qui s'était déroulé durant les dix dernières minutes. Il ne voulait pas qu'elle sache ce qui lui était passé par la tête, ne voulait pas qu'elle le prenne pour un fou, de peur de ne jamais pouvoir la connaître comme il l'aurait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl V. Owell

avatar

Messages : 152
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Feat. Pearl - Best of Me.   Dim 2 Aoû - 15:23

    Aussi loin que ses souvenirs puissent remonter, Pearl n’avait jamais aimé dissuader les gens, ne sachant jamais quels mots utiliser ou, quel comportement adopter face à ceci ou cela, elle s’était résignée depuis bien longtemps. Alors, lorsque l’homme – d’un geste vif – rangea son couteau, un soupir de soulagement lui échappa. Elle le savait, Seth était quelqu’un d’assez complexe et d’instable par moments. La mort de son meilleur ami l’avait clairement affecté, faisant de lui une personne violente à laquelle Pearl ne désirait se frotter sous aucun prétexte, Quelques temps avant, elle avait eu le malheur de le voir, menacer de sa baguette un autre élève et, malgré son habituel courage et, son tempérament téméraire, Pearl n’avait eu d’autre choix que de faire demi-tour, de peur d’être témoin de cette catastrophe. Outre ses écarts, avouait Susi, Seth, quand on le connaissait bien, était un garçon formidable, et unique en son genre, ce que la poufsouffle ne demandait qu’à voir. Car en effet, et malgré ce qu’elle pouvait essayer de montrer, Pearl était sans cesse attiré par ce garçon, par sa beauté, son sourire &, même sa voix. Il avait quelque chose de tellement différent, elle ne pouvait l’expliquer et, en sa présence, un sentiment qu’elle n’avait jamais encore connu l’envahissait. C’était étrange. Elle ne savait pas exactement ce qui lui arrivait et, elle hésitait, quant à l’avouer à ses amies. Car elle connaissait la réponse que celles-ci lui apporterait. Elles ne cesseraient de la taquiner pendant un long moment en affirmant qu’elle décrivait exactement tous les symptômes d’une fille amoureuse. Mais, Pearl le savait, elle n’était amoureuse, ou du moins, elle le pensait. Elle se contenta simplement d’hausser les épaules à cette interrogation, puis, elle jaugea Seth. Elle le trouvait à son gout, comme elle avait l’habitude de dire de tous les garçons qu’elle trouvait beau, mais, pour une raison qu’elle ignorait, il semblait gêné. Peut être était-ce le fait qu’elle l’ait découvert, dans un état comme celui-ci, Pearl n’en savait trop rien. Certes elle était elle-même complexe et changeante, et elle-même ne se comprenait que peu, mais, la langue masculine était bien plus compliquée. Elle n’avait d’ailleurs jamais essayé de la déchiffrer, les garçons – affirmait elle – étaient bien trop étranges pour qu’ils valent la peine d’être étudier. Le minuscule silence qui s’était installé entre les deux élèves avait semblé être, pour Pearl, une éternité mais enfin, Seth y mit fin ;

      - J'imagine que même si je trouvais le meilleur mensonge de tous les temps, tu ne me croirais pas.

    Puis, il esquissa un sourire. Seth était assez marrant, ou du moins, assez pour détendre les atmosphères les plus froides. Qui aurait pensé une seule seconde qu’il serait la, à sourire après une telle scène ? Absolument personne. Surement Susi faisait-elle référence à ce genre de réaction lorsqu’elle définissait Seth comme un garçon qui était hors du commun - pensa Pearl en arquant les sourcils. Il était vrai que de telles paroles étaient si inattendues, qu’elles avaient eu le don de mettre l’Owell dans l’incapacité totale de répondre. Aucune de ses phrases préfabriquées n’avaient sa place dans ce contexte-ci. Ainsi, Pearl se mit donc en quête de quelque chose à répondre. Ce qui dû – à son grand regret - lui enlever toute crédibilité de fille spontanée auprès de McLean. Peut-être même qu’après ceci, il la prendrait pour une fille totalement stupide. Cette idée l’effrayait au plus haut point ; il n’y avait pas pire que de s’attirer les moqueries de l’être aimé. Enfin, & après un temps de réflexion considérable, Pearl parla :

      - Hum…Je pense en effet que non. Mais, pourquoi tu te fais… Pearl marqua un temps, ne sachant trouver les mots justes. Pourquoi t’ai-je retrouvé dans un état pareil ?

    C’était officiel, Pearl se détestait de tout son être. Quelle question bête elle avait trouvé là. L’interrogation aurait surement le don de mettre Seth très mal à l’aise, sans compter que la réponse était évidente. Encore & toujours Dave. Après la mort de celui-ci, McLean ne pouvait surement se résoudre à être seul, sans son ami proche dont il ne se séparait jamais alors, une illusion était née dans son esprit, il le voyait, encore vivant, il lui parlait. Pearl faisait partie de ces gens, qui n’avaient perdu aucun proche, et, qui, alors, n’avait que faire de ces attentats. Il était donc évident qu’elle ne puisse se mettre à la place de l’homme, ou s’imaginer ce qu’il vivait néanmoins, c’était une chose qu’elle voyait d’un mauvais œil. Avec Dave à ses côtés, Seth ne pouvait passer à autre chose, pourtant, il le fallait un jour ou l’autre. Sûrement cela ne serait facile mais, ça en devenait une nécessité. Pearl soupira, et quitta ses pensées pour écouter Seth qui, une seconde fois, prenait la parole ;

      - C'est dommage. J'aurais aimé que notre première conversation se déroule dans d’autres conditions. Tu veux bien me faire une faveur et oublier ce que tu viens de voir? On repart à zéro. Pearl, c'est bien ça?

    Pearl esquissa un sourire. Il était sûr que n’importe quelle personne n’aurait voulu d’une rencontre pareille. Mais, Pearl s’en réjouissait secrètement, elle allait enfin pouvoir parler un peu plus à l’homme, celui qu’elle avait– à de nombreuses reprises –imaginé avec envie. Il ne fallait pas que ça s’arrête ici, non. La poufsouffle s’en mordrait les doigts bien longtemps, elle qui n’avait jamais réussit à lui parler. Enfin ce moment là arrivait. Mais, une chose lui sauta aux yeux, dans les dires de Seth ; il connaissait son prénom ; Pearl. C’était à la fois surprenant et plaisant. Ca signifiait, qu’elle n’était pas invisible auprès de lui et, qu’il l’avait au moins remarqué. Une joie qu’elle ne pouvait dissimuler s’empara d’elle, son cœur battait à tout rompre, elle était heureuse. Peut être cela paraissait stupide mais, pour elle, c’était une première rencontre qui n’aurait pu être aussi parfaite que la. Pearl étouffa un rire avant de répondre ;

      - C’est le genre de scène qu’on ne peut pas oublier néanmoins, peut être pourrais-je essayer d’en faire abstraction lorsque je te verrai... Et oui, je suis Pearl, Pearl Owell. Inutile de te présenter à ton tour, je connais ton identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth M. McLean

avatar

Messages : 28
Age : 29
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Feat. Pearl - Best of Me.   Mer 5 Aoû - 18:50

    Malgré sa tentative pour détendre l'atmosphère, Seth avait la désagréable impression que sa camarade n'était pas à l'aise à ses côtés. Sans doute était-ce le couteau qu'il avait tenu quelques secondes auparavant qui la rendait nerveuse, ou plutôt ce qu'il avait voulu faire avec, mais le temps qu'elle mettait à lui répondre le rendait un brin nerveux. Le jeune homme avait tellement attendu cet instant, sa rencontre avec Pearl, ces quelques mots échangés, mais jamais il n'aurait voulu qu'elle voit dans cet état, faible et fragile, prêt à commettre l'irréparable. Pourtant, après quelques secondes de silence, la douce voix de la Poufsouffle se fit à nouveau entendre.

    Pearl - Hum…Je pense en effet que non. Mais, pourquoi tu te fais… Pourquoi t’ai-je retrouvé dans un état pareil ?

    La question qu'il redoutait venait de tomber. Pouvait-il se confier à elle en étant sûr qu'elle le comprenne? Il en doutait sérieusement, ou du moins, il préférait ne pas prendre le risque. Seth savait qu'au fond, peu de personnes étaient certaines du fait qu'il voyait et parlait à son meilleur ami. Ce n'était au final qu'un bruit qui court, basé sur des faits réels mais le peu de personnes à qui le Poufsouffle avait confié son secret l'avaient gardé pour eux, ce qui lui permettait de démentir lorsqu'il ne voulait pas en parler. La situation était donc compliquée. Tout Poudlard était au courant mais aucune preuve ne pouvait le certifier, et Seth changeait constamment discours, de manière à semer le doute. Avec Pearl, c'était différent, il aurait voulu lui expliquer les difficultés qu'il avait rencontrées depuis les attentats, mais de peur de la faire fuir, il préféra ne pas s'étendre sur ce sujet.

    Seth - Je combattais d'anciens démons.

    Sa réponse était assez vague pour qu'elle n'en comprenne pas le sens exact, mais assez précise pour calmer les doutes de sa camarade. En tous cas, il l'espérait, car la seule chose qu'il souhaitait, c'était que Pearl oublie cette image, efface de ses pensées la vue du jeune homme en pleurs, un couteau à la main et n'ayant qu'une envie, celle de mettre fin à ses jours. Etrangement, la présence de la Poufsouffle avait réussi à elle seule à changer les sombres pensées de McLean. Lui qui avait été sur le point de s'ôter la vie n'y pensait à présent plus, et son sourire le confirmait. Mais Owell n'était de toute évidence pas prête à effacer de sa mémoire cet évènement.

    Pearl - C’est le genre de scène qu’on ne peut pas oublier néanmoins, peut être pourrais-je essayer d’en faire abstraction lorsque je te verrai... Et oui, je suis Pearl, Pearl Owell. Inutile de te présenter à ton tour, je connais ton identité.

    Cette phrase était lourde de sens, et ce n'était pas la première fois qu'il l'entendait. Qui ne connaissait pas Seth McLean, celui qui affirmait voir et parler à son meilleur ami décédé? Il était depuis plusieurs semaines comme un phénomène de foire, le genre que l'on regarde avec curiosité, sans en comprendre le fonctionnement mais avec l'espoir qu'il nous donne des réponses. Comment aurait-il pu leur expliquer ce qu'il vivait? C'était une tâche impossible. Peut-être avaient-ils raison, lui-même l'admettait, il était possible qu'il soit fou, mais ce n'était pas une raison pour le traiter ainsi. Cependant, il était parvenu à chasser l'image qui hantait ses pensées, et même s'il ne savait pas si cela durerait ou non, il était parvenu à obtenir une victoire, ce qui n'était pas rien. D'une voix amusée, mais teintée d'une légère tristesse, il répondit.

    Seth - Ma réputation ma précède je présume. Seth McLean, le timbré de Poufsouffle. Il lâcha un léger rire avant de reprendre, plus sérieusement. Tu veux qu'on aille faire un tour? Cet endroit est des plus déprimants.

    Alliant le geste à la parole, Seth se releva avec agilité et tendit sa main à Pearl pour l'aider à faire de même. Tout faire pour passer à autre chose, pour laisser derrière lui cette sombre pièce, la dernière vision qu'il avait de Dave, la torche dont la lumière s'amenuisait, les larmes qu'il avait laissées couler et les gouttes de sang qui tachaient légèrement son uniforme. Faire table rase du passé, et quel meilleur commencement pouvait-il y avoir pour McLean que la jeune femme dont il ne pouvait à présent détacher son regard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feat. Pearl - Best of Me.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feat. Pearl - Best of Me.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» black pearl raffle
» Black Pearl - équipe de 5 à Calais 12-12 mars
» Black Pearl, changeante comme le vent...
» [UploadHero] Pearl Harbor [DVDRiP]
» Tournoi "Black Pearl" 2012 par équipes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard intra muros • :: ▄ les cachots-
Sauter vers: