AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 We are colorblind [BAL] -PV

Aller en bas 
AuteurMessage
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: We are colorblind [BAL] -PV   Lun 3 Aoû - 13:58

I am covered in skin
No one gets to come in
Pull me out from inside
I am folded and unfolded and unfolding
I am colorblind


Réservé à James, Casey, Susi, Raziel
Premier post ; Sasha


    La valse avait commencé, et les élèves se mirent à suivre des pas de danse à trois temps. Le regard dans le sein, le jeune homme en avait oublié l'espace de quelques secondes, sa jalousie et sa colère, pour un amour déversé dans les prunelles de Sasha. Ne daignant pas détacher par ailleurs ses obsidiennes de son visage, sa mine se faisait sérieuse sans qu'un seul sourire ne vienne se dessiner sur ses lèvres, rendant le prince plus envoûtant, pénétrant et mystérieux, il semblait presque qu'il était en proie de vouloir sonder l'âme de la Gryffondor avec laquelle il dansait. D'une main délicate, il posa une main sur sa hanche quand l'autre vint s'enfouir dans la sienne, ne daignant pas détourner son regard du sien quand les mots qui lui brûlaient les lèvres ne parvinrent à venir... Et pourtant, il se sentait imploser de devoir rester muet quant à l'aveu qu'il ne pouvait garder pour lui. Un mois déjà, jour pour jour, la délicieuse Sasha s'était allée à une promesse lors de leur nuit persanne ; l'amoureux transi et au bord de la folie lui avait demandé sa main, et dans un élan de confusion sans doute, elle avait accepté, lui promettant d'être sienne si Blake conservait encore pour lui ses sentiments envers Sasha jusqu'à ce trente-et-un Octobre. Le Serpentard n'ignorait pas pourtant qu'il ne devait dire mot, sans doute n'avait-elle pas oublié, mais leur promesse tacite de ne demeurer qu'amis devait succinctement le pousser à se taire afin de ne pas réouvrir la plaie... Quel intérêt de le lui rappeler, pourquoi vouloir infecter cette plaie d'amour, et pourtant, son coeur en l'instant battait si fort, si avide de savoir, que quelque part le jeune homme ne souhaitait plus qu'elle ne lui dise oui, embarqué dans sa folie amoureuse qui n'avait plus de sens. Il la repoussait, la désirait, allait jusqu'à lui faire l'affront de l'amener à ce bal en tant qu'amitié pure, et il voilait leur relation ambiguë du rappel de cette promesse fatale... Le Serpentard ignorait ce qu'il voulait vraiment, tiraillé entre son coeur et sa raison, il avait néanmoins besoin de savoir.

    BLAKE – « Sasha... » La valse commençait alors, et le jeune homme mena la danse sans jamais une once d'hésitation, seul le doute s'installant dans sa voix suave. « Cela fera un mois ce soir. »

    Elle seule pouvait comprendre, et déjà le Serpentard savait qu'il n'aurait pas dû laisser ces mots franchir la barrière de ses lèvres. Puisque ce soir ils n'étaient venus qu'en amis, qu'adviendrait-il de leur promesse, si ce n'était que poussière et château de cartes soufflé... Les deux jeunes gens continuèrent leur valse, sans que jamais Blake ne détourne son regard de sa cavalière, soudain teintée d'une tristesse légère que seul lui pouvait voir. Car autour d'eux, il y avait Casey, la Gryffondor pour qui son coeur battait également et dont la venue avec James avait sauvagement attisé sa jalousie, prêt à se venger et à sortir les griffes pour faire payer dès lors son ami d'enfance, bien que ce dernier n'avait pas eu encore son mot à dire. Pour le moment néanmoins, envoûté par les charmes de sa cavalière, pressant un peu plus la main dans la sienne, le jeune homme n'avait d'yeux que pour elle et son esprit vagabondait déjà bien trop loin de l'ambiance promettant d'être électrique du bal. Il attendait alors, suivant une danse qui ne laissait aucun faux pas, tout comme la relation de la lionne et du serpent en l'instant. Dieu qu'il ne voulait pas la laisser s'échapper, et qu'il ignorait véritablement ce qu'il désirait, mais le sombre prince savait seulement qu'il n'aurait pas du avancer ces mots sachant que leur histoire était au point mort, qu'elle avait régressée au stade de l'amitié, quand bien même il la voulait. Approchant un instant son visage du sien, à lui caresser la peau de son souffle brûlant, le jeune homme ferma un instant les yeux, se damnant pour ne pas l'embrasser et parvenant avec difficulté à ne pas céder. Alors il se redressa, se maudissant presque d'avoir invité son ancienne amante, d'avoir pu croire un instant qu'il ne la désirerait pas sous prétexte que leur soirée était dédiée à l'amitié, attendant avec angoisse la réponse de la belle. La valse se stoppa, et les élèves se dispersèrent, néanmoins pour le Serpentard, seule comptait pour le moment sa Sasha qu'il prit délicatement par la main afin de l'amener dans un coin de la Grande salle à la lumière tamisée. Entrelaçant ses doigts aux siens, il se faisait pensif et silencieux, troublé par sa raison et ses sentiments, quand il ne voyait pas même venir derrière eux la silhouette de James et Casey, amorçant sans doute les prémices d'une discussion des plus animées et électriques à venir...


hj : je m'excuse pour mon post pitoyable --\'
mais j'ai beaucoup de mal à rp ces derniers temps ><

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha I. Carlson

avatar

Messages : 209
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Ven 7 Aoû - 20:05

    Guidée par son ancien amant prônant aujourd’hui une amitié sincère et sans aucune ambiguïté, Sasha dansait. Il y avait bien longtemps qu’elle ne l’avait fait, n’ayant jamais montré d’intentions à se rendre à un quelconque bal sans ce cousin qu’elle aimait de tout son cœur. Cette année, les choses paraissaient bien différentes, le cœur de la nymphe venant à se trouver partagé pour deux hommes qu’elle ne semblait pouvoir avoir. Lui ou toi. De l’un, elle aimait sa jalousie aiguë, son mystère l’entourant tel une aura sombre, de l’autre, elle était tombée amoureuse des frissons qu’il lui arrachait, de sa façon d’être, de son regard abyssal, de lui tout simplement. Une épine dans la gorge, un poids dans le cœur, elle ne savait plus comment se comporter ni envers l’un, ni envers l’autre, entrevoyant déjà le dur choix qu’elle aurait à faire plus tard, laissant des pluies assassines couler en elle. Et pourtant, en l’instant, elle avait délaissé celui à qui elle avait offert son cœur, son innocence et sa vie, choisissant alors celui qui la plongeait dans une rivière de sentiments contradictoires, qui n’était pas pour elle et ne le serait jamais. Valsant dans ses bras en lui accordant une confiance sans nom, elle comptait sur lui pour se faire guide, d’une main posée sur une hanche venant lui arracher des frissons brûlants quand son autre main se serrait dans la sienne, se faisant douce et ferme. Son regard blessé se faisait toujours absent, ne laissant transmettre aucune émotion par ses pupilles bleues sans vie, quand en réalité, elle hurlait intérieurement d’être ici, dans les bras du vert et argent qu’elle aimait pourtant de tout son être sans pouvoir le lui clamer. Il lui avait été plus que difficile d’accepter sa requête de l’accompagner au bal en toute amitié quand elle ne voulait pas être son amie, mais bien plus, encore et toujours bien plus. La dure réalité se faisait entrevoir : d’ici peu, il repartirait, bientôt, ils ne se parleraient plus, il ne la regarderait plus, et elle supporterait son absence en silence. Le cœur en vrac, elle se sentait confuse, ne sachant comment réagir en cette soirée où elle savait sa meilleure amie et la demoiselle possédant le cœur du Serpentard présentes. Nul doute qu’elle ne se sentait pas à sa place, prête à quitter les lieux au moindre faux mouvement, prête à abandonner son cavalier dans la plus grande discrétion, à s’évanouir dans la foule dansante pour qu’il ne la voie pas partir. Enchainer sacrifice sur sacrifice, elle était prête à le faire, renonçant à l’amour qu’elle portait au jeune homme, renonçant à une soirée dansante avec lui, renoncer à lui tout simplement, sortir de sa vie, quitter son esprit telle une plume quittant les ailes d’un ange. Cela paraissant dur à faire, et bien plus facile de le dire, mais c’aurait sans doute été mal connaître la Gryffondor que de croire qu’elle ne saurait se tenir à ses promesses de ne plus jamais approcher le vert et argent… N’avait-elle pas commencé par ailleurs ? Ne leur accordant qu’une dernière nuit, veillant avec soin à ne plus céder à une impulsion. Ce soir encore, lorsqu’il serait l’heure de quitter les lieux, elle rentrerait directement dans son dortoir, sans un mot, le vague à l’âme. Sans doute, et pour le bien de tous mêlés à cette intrigue, demanderait-elle même à quitter Poudlard pour une quelconque autre école, comme son cousin l’avait fait pour ne plus souffrir. Mais l’heure n’était pas à pleurer sur son sort, mais aux festivités d’halloween, et la belle Perséphone se laissait aller dans les bras de son vampire, sur un rythme un deux trois, un deux trois. Et alors qu’elle pensait que tout irait pour le mieux en ce soir…

    BLAKE – « Sasha… Cela fera un mois ce soir. »

    On ne put jamais faire plus blême qu’elle ne pouvait l’être en cet instant, son regard aveugle se voilant alors d’un rideau de larmes prêtes à couler d’un instant à un autre, la belle prônant pourtant le bien paraître afin de ne pas éveiller quoi que ce soit autour d’eux, se sentant pourtant prise d’une faiblesse atteignant son cœur et son âme. Un mois ce soir qu’elle lui avait la promesse d’être sa fiancée si ses sentiments demeuraient intacts envers elle. Un serment qu’elle n’avait pas le droit de briser mais qu’elle regrettait d’avoir énoncé tant les choses viraient dans le négatif en ces instants… Son cœur vint alors à manquer un battement alors qu’elle conservait le silence, la mine plus défaite que Perséphone le fut lors de son enlèvement. Un deux trois… mouvement sur le côté et la belle de lui répondre.

    SASHA : « Blake… C’est contraire à ce que tu désires… L’amitié que tu veux me pousse à refuser cette requête, mais le sentiment que je te porte m’empêche de te dire non. » Marquant une pause alors qu’elle serrait sa main dans la sienne ; « qu’arrivera t’il lorsqu’un beau matin, tu te réveilleras sans plus le moindre sentiment pour moi ? Cet instant me fait peur. Ne berces pas mon cœur d’illusions Blake, pas si c’est pour le détruire, il est plus fragile encore que celui de n’importe qui, plus encore que celui d’un rouge-gorge… »

    Et encore une fois, elle ne lui disait pas tout, mystérieuse encore et toujours, conservant ce secret pour elle, gardant encore et toujours sa part d’énigme qui ne pouvait se deviner aussi facilement. Elle sentit le souffle chaud de son ancien amant s’attarder un instant sur sa peau, détournant la tête comme pour ne pas inciter à rompre cette amitié qui n’était qu’un leurre après tout. Alors la valse cessa, laissant les deux jeunes gens se quitter doucement. Sentant la main du vert et argent glisser dans la sienne, elle entrelaça ses doigts aux siens, un geste portant à confusion quand il n’en était rien ou presque. Se laissant de nouveau guider, la rouge et or conserva le profil droit, la traine de sa longue robe noire glissant derrière elle, tandis que ses boucles blondes s’agitaient au rythme de ses pas. Elle était belle cette nouvelle Perséphone à la couronne de fleurs, au moins autant convaincante que la première. Reine de son propre enfer, elle régnait en maitresse. Mais où était son Hadès ? Et pourtant, elle était bien loin de se douter que ce n'était que le début la belle demoiselle...

_________________

      « I was damn near addicted
        I got into trouble with him, »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Slayers Kent

avatar

Messages : 677
Age : 28
Localisation : Dans la grande Salle
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Sam 8 Aoû - 22:12

    Casey - « Oula, j'suis pas trop certaine que j'ai envie de danser avec toi... »

    James eut un sourire, appréciant la plaisanterie. Casey n’était peut-être pas la fille qui faisait bondir son cœur mais au moins elle avait le chic pour le mettre de bonne humeur et a défaut de passer la soirée avec celle qu’il aimait tant il était certain de passer un agréable moment en compagnie de la Donahue. Elle pouvait facilement croire qu’il avait accepter son invitation seulement par pitié conscient qu’elle devinait bien plus sa façon de pensée et qu’être qu’il ne l’aurait souhaité mais ce n’était pas exactement le cas. Ce n’était pas de la pitié qu’il avait envers Casey mais de l’affection. Une affection simple et sincère qui ne cacher en rien des sentiments inavoué. Pas d’amour dans leurs relations ou du moins pas comme certain pourrait le penser. Il aurait pouvoir expliquer cela a Susi ou encore Blake - pour d’autre raison - mais l’une n’était pas encore arrivé tandis que l’autre semblait n’avoir d’yeux que pour sa cavalière. Comment pouvait-il s’intéressait ainsi a Sasha alors que Casey s’était abandonné dans ses bras et s’était livré corps et âme a lui, n’ayant pas une seule seconde peur d’être brisé par son bourreau si cela pouvait lui accorder de l’égard de sa part ? James avait une petite idée quand a la réponse de cet interrogation qu’il avait mais pour obtenir confirmation fallait-il encore qu’il puisse en discuter avec son meilleur ami….

    Casey saisit la main qu’il lui tendait et ils ne tardèrent pas a rejoindre la piste de danse pour la première valse. Il mis sa main dans celle de la Casey juste avant de poser l’autre sur sa hanche et déglutit légèrement. Il venait de réaliser que c’était la première fois qu’il posait ainsi ses mains sur elle et sans savoir vraiment pourquoi ça le rendit un peu mal à l’aise. Levant son regard vers elle il lui adressa un sourire rassurant et peu assuré tandis qu’il commençait a danser. Leurs corps étaient assez éloigner mais beaucoup trop proche a son goût, n’étant pas habitué a un tel contact avec la jeune fille. Tournant il fit alors face a la porte et son regard se posa sur Susi qui entrée dans la grande Salle vêtue de… Waw ! Waw ! Pourquoi il faisait soudainement si chaud ? Quelqu’un avait-il augmenter le chauffage ? Les fenêtres avait-il était fermé ? Un gaz toxique avait-il était répandue ? James se sentit presque suffoqué a cet instant tant son désir pour elle semblait enclin a le faire succomber et a l’enflammé d’une minute à l’autre. Il se sentait a bout de souffle et il lui était impossible de détourner les yeux de cette vision de rêve où la jeune fille était des plus désirable a ses yeux dans ce costume de guerrière qui manquer cruellement de tissu. Sous le charme, il avait arrêter brutalement de danser et la contempler avec fascination avant qu’il ne se rappelle soudainement un détail qu’il aurait bien voulu occulter : elle n’était pas sa cavalière ! Il secoua alors la tête pour sortir de sa torpeur et reprit la main de Casey, recommençant a la faire danser comme si de rien n’était. C’est alors que rien ne laisser présagé son intérêt pour Susi qu’elle se mit a le regarder sans qu’il ne le sache…

    La valse continua, James hésitant a regarder sa cavalière dans les yeux de peur de lire dans son regard des reproches ou de la tristesse. Il regrettait sa réaction exagéré quand a la tenue de Susi mais il avait était incapable de contrôler ses hormones l’espace de quelque seconde tant ses pensée était toute diriger vers la belle Diamentino ses dernier temps. Pourtant ce n’était pas avec elle qu’il se trouvait ce soir et il se devait de contenter sa cavalière en bon prince charmant qu’il était. La piste se remplit petit à petit et Raziel et Susi ne tardèrent pas a rejoindre les autres pour la valse pour son plus grand désespoir. Le regard semblait se dirigeait vers le couple que former Blake et Sasha tandis que lui-même lutter pour ne pas observer sa diablotine au sourire éternelle et l’autre crétin. D’ailleurs le Serdaigle ne semblait pas bien tenir sur ses pieds. Pure comédie afin d’attiré la belle dans ses bras où Raziel avait-il abusé de la bouteille en ce soir où pourtant la balance pourrait basculer de son côté ? Il détestait cette façon qu’elle avait de sourire quand elle était avec lui. Il détesté cette façon qu’il avait de la regarder. Il détestait cette façon qu’ils avaient de danser. James continua sa valse afin d’éviter de se diriger vers Raziel afin de lui mettre son poing en pleine face. Sentant la jalousie montait en lui comme un venin et parcourir ses veines a une vitesse folle il laissa glisser sa main jusqu'à présent seulement poser sur la hanche de la Donahue derrière son dos et d’un geste vif la ramena a lui, se retrouvant a présent encore plus proche d’elle. Son attitude était délibérément provocante afin de rétablir la balance entre lui et Susi. Elle le faisait souffrir en s’affichant avec un homme qui l’aimait et qui la désirait plus que tout et qui ne demander qu’un signe de sa part pour tenter quelque chose alors il comptait bien susciter en elle la même jalousie qu’il éprouvait a cet instant. C’était donnant donnant. Il souffrait. Elle souffrait. Il plongea ses prunelle d’un gris-vert brillant dans celle de Casey, lui adressant un regard des plus pénétrant. Un regard qu’il ne lui avait jamais lançé. Un regard de fauve près a bondir sur une proie délicatement choisie…

    La Valse s’arrêta, pile au bon moment dirons nous et juste avant qu’une chose irréparable ne se produise. James s’écarta alors de Casey, reprenant ses esprit et oubliant légèrement sa jalousie se rappelant que la Donahue n’était pas un morceau de viande. Il poussa un léger soupir, agacé par lui-même et son impulsivité avant de lui adresser un sourire plein d’excuse inavoué tandis que Blake et Sasha s’éloigner de la piste de danse. James les suivit du regard et se tourna vers Casey.

    James – « Tu veux qu’on aille les saluer ? Après tout j’te rappelle que Blake est mon meilleur ami…. »


    James était aussi peu désireux que la Gryffondor d’affrontait le prince des ténèbres pourtant le jeune Slayers avait envie de clarifier les chose quand aux choix de sa cavalière se soir. Prenant de nouveau la main de Casey il l’attira alors vers le couple qui semblait lui faire tant horreur. Le contact de sa peau contre celle de la Donahue avait pour but de la rassuré et de lui faire comprendre qu’il était là pour la soutenir dans cette épreuve. Il était grand temps pour la petite poupée d’affronté son bourreau. James n’avait rie, contre Sasha et ne désirait aucunement la retiré des bras de Blake seulement il était persuadé qu’elle ne lui était pas destiné.

    James – « Belle nuit n’est-ce pas ? »

    Phrase un peu basique pour entamer une conservation qui se révéler d’hors et déjà compliquer . Seulement l’affrontement semblait inévitable et entre faire réaliser a des âmes sœur qu’ils sont fait l’un pour l’autre et passer sa soirée a observer un couple qu’il maudissait de tout son cœur, sa belle étant dans les bras d’un autre a cause de lui, James préféré la première hypothèse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey S. Donahue
    fail meDo me a favour & break my nose

avatar

Messages : 216
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Lun 10 Aoû - 6:11


    Ils s'étaient dirigés vers la piste. Elle et son cavalier, le seul et l'unique qu'elle ai pu trouver. Le seul et unique qui n'avait pas encore entièrement honte d'être en sa compagnie. Blake ne voulait plus d'elle, Dwayn non plus et le reste des mecs du château ne l'intéressait strictement pas. James était donc sa dernière espoir. La seule personne qui ne soit pas totalement dégouté de devoir prendre sa main et de l'emmener danser. La seule personne qui l'empêche de passer cette soirée de fête, enfermée dans sa tour à pleurer toutes les larmes de son corps en songeant à celui qui la faisait aujourd'hui souffrir de par son absence. Non, pas ce soir, ce soir elle ne pleurerait pas. Ce soir elle ne regarderait pas Blake, pas une seule fois. Il y avait elle et James et le reste du monde pouvait allait se faire foutre, personne ne lui volerait son grand frère ce soir.

    Rendu sur le piste de danse, James prit l'une de ses mains. Il posa ensuite sa main sur sa hanche. Casey sur l'épaule de celui qui déglutit alors que Casey ne pu réprimer un sourire. Après tout ce temps passer ensemble, ils n'avaient jamais été aussi physiquement près. Parfois la gryffone était fondue en larmes dans ses bras, mais il s'était contenté de lui tapoter l'épaule en endurant qu'elle mouille tout son t-shirt. James semblait mal à l'aise, il restait assez loin d'elle alors qu'ils commençaient à danser. Une danse qui ne dura pas très longtemps d'ailleurs. James avait détourné son regard et son sourire de sur elle et immédiatement, il était devenu comme une statue de marbre qu'il était impossible de déplacer. Il ne bougeait plus, un magnifique sourire était accroché à ses lèvres, mais un sourire qui n'était pas pour elle. Casey c'était, bien entendue, arrêter de danser. Entre deux têtes de danseur, elle pu apercevoir que la fille qui venait d'entrer et qui faisait doucement rougir les joues de son cavalier n'était nul autre que Susi. La gryffondor était joli, comme toujours. Oui, même si Casey ne l'appréciait pas, elle était réaliste. Susi était une fille qu'on ne manquait pas de regarder, elle était souriante et son sourire était tout simplement époustouflant. Il était clair que d'où moment où elle franchissait une porte, il était impossible pour Casey de rivaliser avec elle. Surtout pour James, qui était clairement amoureux d'elle. La jeune femme laissa alors s'échapper un soupir léger de ses lèvres, trop léger pour que James ne l'entende alors qu'elle songeait. Elle songeait au fait qu'elle devrait faire quelque chose pour aider James à finalement avoir cette fille pour qui son cœur battait. Elle ne devait plus se montrer égoïste et se convaincre qu'elle détestait Susi. Parce que même si l'autre gryffondor ne l'aimait pas, elle rendait James heureuse. Et c'était la seule chose qu'elle voulait, que James soit heureux. Qu'il soit avec elle, même si pour cela elle devait se retrouver seule au monde. Après tout ce que James faisait pour la rendre heureuse, il fallait que Casey lui rende la pareille un jour ou l'autre.

    Casey avait détourna son regard de la demoiselle quelques secondes à peine avant que James ne secoue sa tête pour sortir de sa transe. Aussi brutalement qu'il s'était arrêté, il c'était remit à la faire danser. Un autre fille qu'elle aurait été vexée, insultée et aurait laisser tomber James pour la soirée. Mais Casey était heureuse pour lui. Le sachant aussi inconstant que la lune par laquelle ses demoiselles juraient, elle était fière de le voir finalement ensorcelé par une seule demoiselle. La fille qui avait voler son coeur peut-être sans vraiment le vouloir. Elle n'avait aucunes idées de ce que James ressentait pour la Diamentino, c'était peut-être fort, peut-être qu'une amourette, qu'importait, elle allait devoir piler sur son orgueil et aller parler sérieusement à Susi avant la fin de cette soirée. James ne la regardait pas, il regardait un peu partout autour, quoi que Casey savait éperdument où toute son attention était dirigée. Avec le costume qu'elle avait revêtue en plus, comment l'ignorer ? Casey faisait pitié en cheerleader à côté de la guerrière affreusement dépourvue de tissus qu'elle était. Mais ça ne dérangeait pas Casey plus qu'il la fallait. La demoiselle fixait l'épaule de son cavalier. La lionne était tout sauf courageuse en cette nuit d'épouvante. Son épouvantard s'aurait sans aucuns doute changer en Blake au bras de Sasha en cette nuit. La jeune femme n'avait aucunes idées d'avec qui il était venu. Elle avait entendu que c'était avec cette cruche, mais elle avait refusé d'y croire. Elle avait refuser parce que c'était son pire cauchemar. Et ce soir elle refusait de lever les yeux et de risquer de voir se cauchemar devenu réalité. Elle refusait de sentir cette boule au fond de sa gorge et de retenir ses larmes. Cette simple image dans sa tête serrait tout son thorax avec un douleur cuisante. C'est alors que soudainement, la main autrefois sage de James se glissait dans son dos plutôt que sur sa hanche. D'un geste brusque, il la collait à lui. La demoiselle leva inévitablement son regard azur vers son visage. Cherchant à sonder dans ses yeux l'explication à ses gestes inabituellement investigateurs. Mais la profondeur de son regard coupa court ses songes. Lui enlevant tout questionnement alors qu'un moment un peu plus que fraternel s'installait entre eux. Ils se regardaient tous le deux, mais avant que les choses ne dégénère, la valse prit fin. Une fin qui la laissa doucement confuse. Comme si elle sortait d'un rêve et se rendait compte qu'il y avait pleins de gens autours d'eux alors que dans l'espace de quelques instants, il n'y avait eu qu'elle et son grand frère qui se fixaient avec incertitude.

    Casey était doucement troublée alors que son cavalier se détachait d'elle. Ses yeux furent rivés au sol jusqu'à ce qu'elle entende le soupir de James. Posant son regard sur lui, son sourire la rassura. Ce n'était rien, ça n'avait rien été, heureusement. Puis le regard de James se posa de nouveau dans la foule. Certaine qu'il regardait sa tendre, Casey suivit les yeux de son frèrot. Ses prunelles se posèrent dans un coin où il était là. Son prince, son bourreau. Son enfer, son paradis. Dans toute sa splendeur et sa cruauté à lui en faire exploser le cœur. Celui qui la contrôlait même à distance, qui tirait sur les ficelles comme en ce moment où son coeur s'arrêtait subitement de battre dans un moment de panique. Un moment d'angoisse où la douleur et trop crue pour qu'elle puisse continuer à respirer. Elle ferma ses paupières, pour se réveiller de se cauchemar, pour se calmer, pour retenir ses larmes également. Ce fut la voix de James qui la ramena à ce mauvais rêve qui n'en était pas un. Son insécurité refaisant surface, elle fixait James.

    « Tu veux qu’on aille les saluer ? Après tout j’te rappelle que Blake est mon meilleur ami…. » Non elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas voir Blake, encore moins Sasha. Elle n'avait aucune envie de voir la main de Blake dans celle de cette fille aux beaux cheveux soyeux, à la peau de pêche, cette fille que Casey aurait tellement voulu être, mais qu'elle ne serait jamais. Mais avant que l'angelot ne puisse protester, son cavalier avait prit sa main et l'entrainait vers le... Couple. C'était trop dur, beaucoup trop dur pour elle. Elle allait craquer, elle le sentait. Ses yeux fixaient le plancher alors que son coeur battait trop vite et que sa tête menaçait d'exploser. « Belle nuit n’est-ce pas ? » Demanda James, signifiant alors que juste devant se trouvait Blake et sa cavalière. Elle allait pleurer, elle le sentait monter beaucoup trop rapidement. Elle ne parlait plus, elle ne regardait personne. Serrant un peu plus fort la main de James pour retenir ses larmes. Pour qui l'aide, pour qu'ils rebroussent chemin, mais James n'en fit rien. Laissant la pauvre ange devant son bourreau et son amante qui tendait la hache à se premier pour qu'il l'achève sans la moindre pitié.



HJ : Ah je vous avais pas dit ? Elle est devenue muette ma Casey.
Non désolée, j'ai pas trouver les mots, elle non plus donc, bon, elle se la ferme. '.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Lun 10 Aoû - 21:35

    Le jeune homme ne comprenait pas l'attitude de sa cavalière, certes elle n'avait que trop raison lorsqu'elle évoquait leur soit disant amitié, mais le reste de ses dires demeuraient flous et indistincts. Son inquiétude et son angoisse paraissaient aux yeux de Blake, pour le moins étranges et infondés ; car quand bien même il avait émis le désir de s'en éloigner, il lui avait confié une amitié, certes illusoire mais pour le moins présente. Autour d'eux, les élèves dansant encore ne faisaient qu'amplifier ce sentiment de tournis et d'incompréhension, aussi le Serpentard glissa ses obsidiennes sur les mains de Sasha entrelacées tendrement de ses doigts, se remémorant encore les dires de la Gryffondor. Pourquoi ces paroles affûtées ; la crainte d'un amour perdu, l'angoisse qu'il ne la détruise, pourquoi sa princesse ne voulait-elle pas croire aux bons sentiments du Serpentard, et pourquoi cette inquiétude pour un amour envolé. Elle devait foncièrement savoir que, pourtant, on ne pouvait arrêter le battement d'un palpitant au rythme amoureux d'un claquement de doigts, à moins que l'amour n'avait été faussé... Et il l'aimait, sans doute un peu trop, sans doute ce sentiment était arrivé de nulle part, bien trop vite, sans raison apparente, mais c'était un fait. Doucement, le jeune homme resserra ses mains glacées sur celles de la jeune fille, si belle dans son habit noir que même lorsqu'elle semblait endeuillée, elle n'en demeurait pas moins radieuse. Ignorant que répondre car toujours secoué par la surprise le laissant taciturne, Blake tenta d'esquisser un mot, puis deux, se solvant finalement par un mutisme dans lequel il n'entrouvrait que ses lèvres sans parvenir à répondre.Quel idiot sans doute d'avoir espéré plus, quand bien même il n'aurait pas du prononcer ces mots, il savait pertinnement que c'était réouvrir une plaie d'amour qui s'infectait et qui lui enserrait le coeur, aussi, étrangement, le sombre prince étouffa un léger rire, trahissant sa gêne et faisant comprendre qu'il avait conscience de s'être trouvé stupide. Et pour autant, Blake avait perçu en filigrane l'aveu de la douce ; elle avait des sentiments pour lui, la faisant hésiter quant à une réponse négative, néanmoins il fallait se rendre à l'évidence ; leur idylle était tant compliquée qu'ils ne savaient guère comment trouver une échappatoire. Enfin Blake secoua doucement la tête, prêt à faire quelques aveux, prêt à lui dire qu'il n'avait été qu'un fou de l'avoir menée ce soir à son bras au nom d'une amitié inexistante qui ne servait d'excuse que pour l'avoir à ses côtés, puis pour d'autres aveux encore, toujours bercés par cette étrange folie qui l'habitait.

    BLAKE – « Sasha... »
    James – « Belle nuit n’est-ce pas ? »

    Le regard du Serpentard alors coupé dans son élan glissa sur son ami d'enfance, ses yeux se durcissant avec virulence, se faisant presqu'assassins lorsqu'il reconnut la voix de James. Il pouvait la reconnaître d'entre mille, connaissant de trop le Gryffondor avec qui il avait presque grandi, ce soir malheureusement Blake maudissait ce timbre de voix qui lui arrachait des frissons mauvais d'une envie meurtrière. N'ayant pas fait attention aux deux silhouettes s'approchant d'eux, la surprise fut de taille pour Milton, autant que la colère et la jalousie qui l'animaient alors. Gardant sa main dans celle de Sasha, Blake se tourna donc vers James avant de poser brièvement son regard sur Casey dont la silhouette tremblante n'osait lever son visage vers lui. Etait-il venu pour le provoquer ? Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres de Blake qui ne dura guère longtemps, le jeune homme avait en outre très mal pris le fait que James ne lui ai pas touché mot quant à sa cavalière de ce soir, un sacrilège presque, au nom de leur amitié forte ; un véritable ami proche ne tenterait jamais une manoeuvre vers l'ex amante d'un autre, c'était une évidence. Mais visiblement James ne se considérait pas assez proche de Blake pour oser venir s'afficher avec Casey, et ce jusqu'à venir le provoquer sur son propre terrain. Kent était-il devenu fou... Car il n'ignorait pas l'impulsivité de Milton, ni même sa jalousie, son aveuglement ou sa mauvaise foi, il était assuré que le Serpentard réagirait au quart de tour, que les "présentations" dégénèreraient et que la soirée ne serait plus au beau fixe. De nouveau, Blake posa son regard sur Casey, avec un peu trop d'animosité dûe à sa jalousie, prêt à lui scander un hargneux et possessif "regarde-moi", mais il n'en fit rien, bien que son regard vénéneux le trahissait alors. Ses obsidiennes se posant sur James, il esquissa un léger rictus, suivi d'un très bref rire jaune qui pourtant n'avait rien d'amusé.

    BLAKE – « Tu te fous de moi Kent ? »

    Le sombre jeune homme marqua une pause, plantant son regard dans celui de James qui ne cillait pas, tous les deux fiers et prêts à en démordre, l'animosité montait, et Blake se faisait agressif et venimeux. De sa voix glacée à ses prunelles enflammées d'une colère noire, tout laissait penser à croire que ce soir, James ne demeurait plus tant son ami mais un ennemi à évincer, seulement pour lui avoir fait l'affront d'être venu aux bras de Casey et de venir le provoquer devant Sasha. Mais soit, s'il voulait de la confrontation et de la provocation à l'état pur, alors Blake lui en desservirait. De nouveau, son regard glissa brièvement sur la jeune Donahue avant d'esquisser un sourire mauvais et de proférer des mots atroces ; ceux de la jalousie et de la colère.

    BLAKE – « Tu la veux dans ton lit, pas vrai, tu l'as toujours voulue. Alors tu l'as invitée ce soir pour la coincer entre deux portes. » Une pause de nouveau, tendue, quand il reprit de sa voix suave et mauvaise , un sourire en coin tout en fixant la pauvre Casey. « Sois tendre mais pas trop, elle adore les morsures, n'est-ce pas princesse. »

    Le jeune homme se faisait cassant et mordant, son venin agissant plus vite que le plus pur des poisons, la jalousie lui rongeait le coeur et le rendait perfide voire ignoble.

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Mar 11 Aoû - 20:32



    Amis, très chers élèves de Poudlard, j'espère que vous avez de quoi vous protéger ou que vous connaissez un petit abris dans le coin. Oui, car une tempête est sur le point de s'abattre sur ce délicieux bal. Vous n'y croyez pas, c'est sûrement parce que vous ne connaissez pas les causes de cette tempête alors. La jalousie, l'amour, l'amitié, et une dizaine d'autres choses que je ne pense pas utile de citer. Mais où est donc passée cette nuit idyllique où tout n'est qu'amour ou techniques de drague toutes plus débiles les unes que les autres? Volatilisées à mesure que vos sex-symboles préférés franchissaient la porte de la grande salle. Les "ô ma chère et tendre que tu es belle" ont laissé place aux "Le petit malotru va tâter de mon poing". Vous aurez compris que je reste soft, car la vérité risquerait de choquer vos âmes, même perverties. Ainsi donc, la douce Susi était partie au bras de son cavalier, laissant en plan cette chère reine des abeilles. Raziel la suivit avec une certaine facilité, surtout lorsqu'on regarde les grammes d'alcool qu'il a dans le sang. Et une fois sur la piste, la rouge et or sortit l'une de ses répliques dévastatrices, le genre auquel nul ne résiste. Le beau brun l'approcha alors de son corps et commença à valser, doucement, afin de conserver un état plus ou moins normal, et veillant à ce que sa cavalière ne finisse pas connue de tous, nous dirons ça comme ça.

    Tout allait pour le mieux, la rouge et or s'amusait déjà, oubliant ses réticences. C'est alors qu'elle posa les yeux, à nouveaux, sur Casey et James. L'une déguisée en cheerlader, l'autre déguisé en prince charmant. La brune déglutit avec difficulté, il n'avait pas osé lui faire ce coup là. Elle qui était supposée être au bras de son prince charmant, voilà que Kent voulait lui démontrer qu'elle s'était trompée. Et Donahue outrageusement sexy dans son costume, Susi n'était pas dupe, elle l'avait fait exprès. Elle savait pertinemment que c'était un dans fantasmes de James et voilà qu'elle l'avait plus ou moins assouvit. Mais Raziel eut le don de vite lui rendre ses esprits, la jeune femme tourna son regard noisette vers ce dernier, oubliant rapidement ses dernières pensées. Elle avait de la chance d'être là en sa compagnie, et elle en était même soulagée. Le bleu et bronze semblait tout aussi ravi et la belle le surprit à rêver, rêver que le pire était derrière eux. Elle aurait tellement aimé que tout soit vrai, mais le pire était bel et bien devant, vêtu d'un costume de prince charmant. La musique ralentit et le pire entraîna sa cavalière vers le beau Milton-White et la non moins désirable Sasha Carlson. La jeune Diamentino ne pu s'empêcher de paniquer durant quelques secondes. Elle laissa échapper un petit cri et trouva refuge dans l'azur des yeux de Raziel. Comme un appel en détresse, le calme revint tendis qu'elle s'était perdue dans son regard.


    Moi aussi... beaucoup... vraiment... Mais avant de reparler du futur, du passé et de toute la conjugaison française, on ferait mieux d'aller épauler Blake et Sasha. Regarde qui se dirige vers eux...

    Tandis qu'il tournait la tête, la rouge et or déposa un rapide baiser sur l'une de ses joues, et entraîna le jeune homme derrière elle, tenant fermement sa main dans la sienne. Un rapide coup d'oeil dans toute la salle, et en quelques secondes ils avaient rejoint le quatuor. La belle arriva juste à temps pour la réplique sanglante de Blake qui lui arracha une grimace. Ses yeux se posèrent tour à tour sur tout le monde, mais ce fut Casey qui la mit le plus mal à l'aise. Une nouvelle fois, la brune déglutit avec difficulté. Donahue au bord des larmes, elle aurait dû s'en réjouir mais tout cela avait le don de l'attrister. Il était temps d'adopter un plan qui réduirait les méchancetés à zéro, un truc qui calmerait tout le monde. Vous êtes des petits veinards, car la jeune Diamentino était très douée pour ça, créer une diversion. Elle glissa doucement au milieu de tout le monde, laissant Raziel aux côtés de Sasha, bien loin de James. Et, vêtue de son plus beau sourire, elle salua tout le monde, présentant son cavalier à ceux qui le connaissaient pas.

    Aaaah mais que vous êtes beaux! Et même super drôles! ahaha Blake, toujours le mot pour rire pas vrai! Hey je vous présente Raziel, mon cavalier, qui est déguisé en... heu... à vous de devinez!

    Bon à en voir leur tête ça n'avait pas vraiment marcher. Heureusement, il en faudrait plus pour l'abattre. Alors pour faire plus soft tout en marquant le coup, une idée de génie lui vint à l'esprit. La brunette se saisit d'un verre qui volait par là, le bu d'une traite, adressa un clin d'oeil à son Serpentard préféré, histoire de lui montrer qu'elle n'avait pas oublier certaines petites promesses non formulées. Mais voilà, il fallait savoir rester subtil tout en tachant de ne pas parler pour rien. Son sourire commençait d'ailleurs à se crisper, ce qui n'était pas vraiment très sexy voyez-vous. Alors hop, on prend vite la parole, quitte à improviser...

    Toujours pas? Alors moi je suis déguisée en guerrière, ouais parce que bon, certains mériteraient un bon châtiment! D'ailleurs c'est mon vampire préféré qui en a eut l'idée, plein de talents ce cher Milton. Ça m'étonne pas qu'on se batte pour toi!

    Mal approprié? Encore? Bon, puisque c'est comme ça elle avait meilleur temps de se taire. La rouge et or rejoignit donc son cavalier, prenant place à côté de Sasha. Elle réussit à faire taire son rire nerveux grâce à un nouveau verre de jus de citrouille qui passait par là. D'ailleurs ce dernier tenait plus du whisky pur feu que du jus de citrouille, à croire que des petits malins voulaient changer la donne. Merci à ces derniers, la jeune Diamentino avait plus que besoin d'un vrai remontant après toutes les imbécillités qu'elle avait enchaîner!

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Slayers Kent

avatar

Messages : 677
Age : 28
Localisation : Dans la grande Salle
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Sam 15 Aoû - 12:56

~~~~~~~~~~~~~~~~
Clique ici
~~~~~~~~~~~~~~~~


    C’est étrange comme une situation peut dégénéré ou prendre une direction inattendue en quelque minute sans qu’on le veuille vraiment. Ou pas…. Tout laissé croire que James ne contrôler en rien les évènements . Un homme jeune homme prit au piège entre son désir de ne pas laissé l’une de ses meilleure amie, sa petite sœur de cœur, en proie a un désespoir intense en ce jour de fête et son devoir de ne pas trahir son meilleur ami et celle qui lui était destiné. Position délicate d’un garçon aux allures égoïste qui aux fond ne voulait que protéger les siens. Mais les apparences sont parfois trompeuses et James savait exactement se qu’il faisait croyait moi….

    Tenant toujours Casey par la main, il sentait la pression qu’elle exerçait sur ses doigt s’intensifier. Tête baisser elle n’osait pas regarder Blake et Sasha et il n’en demandait pas plus pour l’instant. Il était déjà bien dur pour la poupée de chiffon de se retrouvait a leurs présence. Et comment l’en blâmer ? Le jeune fauve repenser a la douleur intense qu’il ressentait chaque fois qu’il avait commis l’erreur de poser son regard sur Susi et Raziel. Aurait-il pût d’un simple geste désespéré plongeait la main dans sa poitrine et arraché avec brutalité son palpitant qu’il sentait déjà se déchirer qu’il n’aurait pas hésité une seule seconde . A quoi bon ressentir des choses si ce n’était pour souffrir lorsque l’objet de votre désir vous est interdit ? Mais l’heure n’était pas a penser a Susi car le roi de la savanes avait de plus grande préoccupation. Il avait provoquer le prince des ténèbres par sa simple présence en ce soir où il portait a sa bras en guise de cavalière la fille qui n’était autre que l’ex petite amie du vert et argent.

    Le regard de Blake était sans équivoque et se faisant des plus venimeux. Le serpent semblait des plus près a répandre son venin sur celui qui portait encore le titre de meilleur ami. Il semblait être en proie a une certaine jalousie qui ne pouvait que ravir James. Jusqu'à présent tout se passait exactement comme il l’avait prévu.

    Blake – « Tu te fous de moi Kent ? »

    Le jeune Slayers eut un rire bref et mauvais, ses prunelles brillant d’intensité et regardant son ami avec provocation. Les paroles du vert et argent ne semblait en rien le perturber et il afficher un air des plus fier et arrogant, plus sûr de lui que jamais. Ce n’était aucunement le moment de flanché. Aucunement le moment de regretter ses actes et ses choix. S’il voulait atteindre le but qu’il s’était fixer il devait pousser le vice jusqu'à l’extrême. Un sourire des plus espiègle, hypocrite et agaçant sur les lèvres, il tenait toujours Casey par la main et ne semblait pas prêt de la lâcher. Le fauve qu’il était réveler toute sa majesté et semblait bien prêt a protéger son territoire, quitte a affronter le prince d’une autre tribu. Depuis toujours les deux élèves avaient toujours sue cohabiter dans cette jungle qu’était Poudard, ne se faisant pas d’ombre et ne convoitant jamais les même proie. Mais était-il temps pour eux de s’affronter dans une lutte sans fin où il n’y aurait qu’un seul vainqueur ?

    James – « Il semblerait »

    Un sourire des plus insolent ce révéla a la commissure de ses lèvres. Jamais il n’avait était des plus provoquant. Sournois et des plus mesquin, il révélait une facette de sa personnalité que très peu connaissait, mettant la noirceur son âme a la vue de tous. Sale con inconscient il se délectait de l’effet que ses paroles aurait sur le prince des ténèbres. Froid mystérieux calme et distant, il savourait le goût de sa provocation, certain que cela attiserait encore plus la colère et la jalousie de son adversaire déjà bien trop présente. Il savait pertinemment que la seule chose qui empêcher Blake a cet instant de l’attaquer était la présence de Sasha et son esprit beaucoup plus calculateur qu’impulsifs. James n’affichait aucune peur et aucun doute, ne lâchant pas des yeux son ami et ne s’arrêtant pas de sourire. S’était si jouissif de le voir dans un tel états qu’il ne semblait pas s’en lasser.

    Blake – « Tu la veux dans ton lit, pas vrai, tu l'as toujours voulue. Alors tu l'as invitée ce soir pour la coincer entre deux portes. Sois tendre mais pas trop, elle adore les morsures, n'est-ce pas princesse. »

    Tout ce dérouler a la perfection. Un sourire toujours sur les coins des lèvres, James restait toujours aussi sur de lui, arrogant a souhait, sachant pertinemment que lui seul avait toute les cartes en main. Blake n’était plus qu’un jouet dans ses mains experte et ses manigances n’avait que pour but de trouver un happy end a ses péripétie qui mettez le bonheur de certain en puéril. Le rouge et or prêter a peine attention a Sasha, le regard bien trop obnubiler par Blake. James avait poser les premières pierre de la haine du serpent mais l’amitié ça s’entretient et l’inimitié encore plus et il avait plus que besoin d’attiser sa haine s’il voulait réparé le cœur de sa petite poupée. Cette dernière semblait s’être tendue a la réplique du Serpentard et James n’avait pût s’empêcher d’adresser un regard noir a ce dernier avant d’avoir un léger rire moqueur. La méchanceté de Blake semblait être devenu comme un élixir de vie pour le jeune Slayers et loin de le blesser cela lui donner la force de poursuivre ses projets. Toujours aussi sombre et provoquant, il baissa la tête vers Casey et posa sa main sous le menton de la petite poupée et d’un geste l’obligea a relever la tête et le regarder. Le regard plongeait dans le sien, il était des plus calme et rassurant. Il était là pour elle. Jamais il ne l’abandonnerai et il tenait a elle d’une façon dont elle ne soupçonner même pas. Son regard trahissait son affection et son assurance a tel point qu’il aurait redonner confiance a n’importe quel pêcheur, le forçant a le suivre aveuglement comme n’importe quel fidèle l’aurait fait avec un apôtre ou peut-être un gourou. Il la regarda ainsi avec intensité pendant quelque seconde où régner un silence apaisant pour eux et pesant pour les autres. Jamais il n’avait poser un tel regard sur elle. Il n’y avait qu’elle et rien qu’elle. Une proie qui ne pouvait plus s’échapper et qui ne semblait peut-être même pas en avoir le désir. James caressa sa joue avec son index d’un geste tendre avant de s’adresser a elle avec un voix suave qui était sans rappeler la façon de s’exprimer du prince des ténèbres. Provocation quand tu nous tiens.

    James – « Est-ce vrai ma douce ? Aime-tu mes caresse ? N’ai crainte du grand méchant loup . Moi je n’saurait t’abandonner lorsque ton cœur s’éveille enfin et que tu a tant besoin de moi. »


    Monte jolie jalousie. Monte. Fait bouillir le sang de Blake et parcourt ses veines tel un venin afin de rendre possible le plan diabolique que je te réserve . Sombre pensée du sang et or, qui se révéler des plus machiavélique, réalisant son plan de main de maitre. Parfois l’on disait qu’il aurait dût être chez les Serpents mais ses gens là ne savaient pas a quel point ils avaient raison…. Le jeune homme avait de toute évidence appris au contact du prince et bien qu’il s’était toujours montrait être a sa hauteur aujourd’hui il dépasser le maitre et révélait toute sa noirceur. Il voulut pousser la provocation encore plus loin et ramener la belle a lui mais c’est a cet instant précis que quelque chose qu’il n’avait pas du tout prévu se produisit….

    Susi – « Aaaah mais que vous êtes beaux! Et même super drôles! ahaha Blake, toujours le mot pour rire pas vrai! Hey je vous présente Raziel, mon cavalier, qui est déguisé en... heu... à vous de devinez! »

    Oh non pas elle… Pourquoi fallait-il qu’elle vienne ? Pourquoi… Elle allait tout gâcher ! Susi les avaient rejoins avec son éternelle sourire et sa jovialité si légendaire et ses mots n’avait que pour but de détendre l’atmosphère. En d’autre circonstance il aurait accueillit son intervention comme un cadeau du ciel mais là elle était tout sauf désiré. Elle ne pouvait en rien deviner ses projets mais elle était entrain de les compromettre malgré elle de sa seule présence. Il fallait a tout prix que la jalousie de Blake reste présente et soit pousser a bout mais James ne pouvait en aucun cas être ténèbres en sa présence. Elle attisait en lui un feu d’espoir qui réduisait a néant en lui tout envie de faire souffrir pour pouvoir mieux répandre la joie par la suite. Pour faire de l’ordre il faut faire un grand désordre…. Mais avec elle dans les parages s’était impossible car il perdait ses repères rien qu’a sa vue. Pour preuve, il avait cesser de regarder Casey en entendant la voix de Susi sans vraiment le désiré, lâchant ainsi l’emprise qu’il avait sur elle quelque seconde auparavant. Il était soudainement plus anxieux et moins froid, et il réfléchissait a toute allure pour trouvait un moyen de la faire partir sans la blesser. De plus, elle n’était pas seule. Raziel. Attisait la jalousie de Blake n’aurait fait que la poussait en même temps dans les bras du Serdaigle et ça il se l’interdisait.

    James – « Sombre abruti ? » demanda-t-il avec un sourire malicieux et espiègle. » Oh non pardon. Ça c’est déjà ce qu’il est. » affirma-t-il avec insolence et provocation.

    James se surpris lui-même a dire tout haut ce qu’il pensait tout bas. A croire que le vert et argent n’était pas le seule a être déjà atteint par le poisson de la jalousie. A quoi bon faire dans l’hypocrisie et les bonne manières a un instant où la situation semblait déjà des plus tendue ? Susi devait a tout prix partir mais s’il ne pouvait pas l’attaquer directement – la blesser elle étant le blesser lui - il pouvait toutefois se servir de Raziel pour l’écarter, bien qu’au fond il n’ai rien contre le Serdaigle. Le pauvre se retrouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment avec la mauvaise personne. Comme toujours….

    Susi enchaina alors, ne semblant pas porter attention aux paroles de James et soucieuse de rétablir la paix et l’harmonie là où le jeune Kent s’en serait bien passer.

    Susi – « Toujours pas? Alors moi je suis déguisée en guerrière, ouais parce que bon, certains mériteraient un bon châtiment! »

    Un léger sourire satisfait passer sur son visage. Etait-il possible que la princesse de son cœur pour qui il s’était fait charmant ait elle aussi était atteinte par le fléau de la jalousie ? Egoïsme suprême mais cette révélation ne fit que le réjouir. Etait-il donc possible qu’elle éprouve pour lui plus que l’amitié malgré les tentatives raté qu’il ait eut a son égard ses derniers temps ? Malgré les refus perpétuelle qu’elle lui ait infligé sans peut-être sans rendre compte ? L’espoir naissait en lui comme une bouffé d’oxygène et il espérait juste que cette lumière qu’il apercevait au bout d’un tunnel ne soit pas un leurre….

    Susi – « D'ailleurs c'est mon vampire préféré qui en a eut l'idée, plein de talents ce cher Milton. Ça m'étonne pas qu'on se batte pour toi!

    Pas de lumière. Non certainement pas. Seulement les phare d’un camion prêt a l’écraser il faut croire. Blake était donc responsable de la tenue de la Diamentino. Etait-il aussi manipulateur que lui où le serpent n’avait-il voulut là seulement se venger des ses secret ? James avait comme dans l’idée qu’il s’agissait là des deux. Quoi de mieux que lui rappeler a quel point son cœur battait pour Susi en attisant son désir avec une tenue des plus équivoque pour l’écarter de Casey qui était sienne au yeux de Blake ? Rusé le Serpentard et Kent ne pouvait qu’être admirateur devant autant que machiavélisme. Il était fier d’être son meilleur ami a cet instant. Cette manœuvre était inutile toutefois mais il s’en rendrait compte en temps et en heure. L’attention du Gryffondor dorénavant totalement retenue par sa diablotine il eut sourire satisfait. Peut-être qu’après tout elle gâcher rien mais à présent la mission se révéler être nettement plus délicate. James aurait aimer trouver appuis en Raziel. Si seulement il avait pût lui faire comprendre sans parler que Susi devait a tout prix partir…. Qu’il le valait même pour la protéger de lui-même….. Un début d’idée germer dans son esprit mais il n’était pas certain que cela marcherait aussi bien qu’avec Svetlana….

    James – « C’est donc a toi Blake que je doit le plaisir de voir Susi en si beau apparat ? Merci. Une telle attention me touche » . Un brin de sarcasme et toujours un teindre de voix calme et poser mais si insolent. « Tu es ravissante Susi. Comme toujours…. »

    Il n’avait aucune envie de la voir partir avec Raziel mais il lui était impensable d’avoir sacrifier sa soirée en compagnie de sa belle pour ne pas arrivait a ses fins. Blake devait ouvrir les yeux et pour cela la conservation devait a tout prix revenir sur Casey sans toutefois blesser Susi. Dur dur….



J'ai trop kiffé a écrire ça Chat Potté
J'espère juste que ça sera aussi intéréssant a lire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey S. Donahue
    fail meDo me a favour & break my nose

avatar

Messages : 216
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Mar 18 Aoû - 7:37


    « Tu te fous de moi Kent ? » Avait-elle entendu scander avec une colère qui n'était pas feinte. Casey n'avait pas besoin de poser ses azures sur lui pour le savoir hors de lui. Rien que le ton de sa voix qu'il arrivait mal à contenir et les ondes de férocité qu'il dégageait en cet instant. Son regard était toujours figé sur les carreaux de la grand salle, son cœur allait se déchiré si elle levait les yeux et qu'elle voyait Blake et sa compagne dans toute sa magnificence. Son cavalier eu un rire mauvais à la réplique de son meilleur ami qui n'en était plus temps en cette nuit où la fête avait joliment été gâchée de par les histoires de cœur. « Il semblerait » Répondit-il du tact au tact avec toute l'arrogance dont il était capable. Casey était dans l'incompréhension totale. La colère de Blake était injustifiée et elle y cherchait une raison. Surement parce qu'ils étaient venus gâcher sa soirée avec sa nouvelle princesse. Une boule se formait dans sa gorge juste à cette pensée. Blake l'avait remplacé. En à peine quelque jour, il était retournée vers la raison même de leur séparation. Son délai pour qu'elle trouve quelqu'un de mieux n'avait été qu'une excuse pour la planter en douceur. Elle n'avait trouvé personne, elle n'avait cherché personne. Mais lui avait su trouver mieux, bien mieux qu'elle. Jamais Casey n'arriverait à retrouver son prince car désormais il était celui que l'autre griffonne.

    Une pause où les deux rois s'affrontaient. Puis se fut le roi de serpent qui reprit la conversation. « Tu la veux dans ton lit, pas vrai, tu l'as toujours voulue. Alors tu l'as invitée ce soir pour la coincer entre deux portes. » Casey leva son regard vers James, surprise. Elle ne croyait pas vraiment ce que Blake disait. Mais c'était clairement impossible que j'ai l'ai toujours voulue dans son lit. Sinon il l'aurait eu depuis longtemps, la demoiselle était tellement tombée sous son charme rapidement lorsqu'ils s'étaient rencontrés qu'elle aurait bu tout ses mensonges sans broncher. Mais James ne l'avait jamais désirée une seule seconde et elle en restait persuadée. Tous ses songes s'envolèrent alors que la voix de son amour résonna de nouveau. « Sois tendre mais pas trop, elle adore les morsures, n'est-ce pas princesse. » Un long frison parcouru le dos de la jeune femme alors qu'elle paniquait intérieurement. Le bourreau était revenu, Blake la détestait, elle n'était plus sa princesse. Elle sentait le regard lourd de son ancien amant poser sur elle. Cas avait envie de pleurer, de crier, de tout détruire, mais elle n'en fit rien. Absolument rien. Son regard c'était de nouveau posé sur le sol tandis que son cœur se torsadait dans sa poitrine. Elle avait envie de partir, de laisser Blake et sa démone et d'aller se jeter en bas de la tour d'astronomie faute de plus d'espoir. Mais James tenait sa main et refuserait de la laisser partir. James prit apparemment mieux la réplique qu'elle. Normal étant donner qu'il ne devait pas savoir ce qu'il en avait été d'eux avant qu'ils ne se mettent finalement en couple. Son cavalier rigola, moqueur. James saisit alors son menton avec ses doigts, délicatement, l'obligeant malgré tout à levé ses yeux vers lui. Il la regardait comme si elle était la seule au monde. Un regard qui l'aurait fait fondre si elle avait encore eu un cœur. Mais il n'était plus sien, y était à Blake et il s'amusait à le torturer. Caressant sa joue avec son index dans une tendresse sans pareille. Elle aurait presque eu envie de l'embrasser, mais ce aurait tout gâché entre eux et ça n'aurait absolument rien apporté à personne. « Est-ce vrai ma douce ? Aimes-tu mes caresses ? N’ai crainte du grand méchant loup. Moi je n’saurait t’abandonner lorsque ton cœur s’éveille enfin et que tu a tant besoin de moi. »

    James n'était pas sérieux, c'était impossible que celui qui était presque son frère soit soudainement amoureux d'elle. Casey n'était encore qu'un pantin dans l'histoire, loin de savoir ce que manigançait le beau lion. Effectivement, c'était trop beau pour être vrai. Susi débarqua et l'attention de son cavalier fut entièrement portée sur elle. Casey n'était plus que celle qui tenait la main qui l'empêchait d'égorger le cavalier de celle qu'elle ne portait pas tout à fait dans son cœur. « Aaaah mais que vous êtes beaux! Et même super drôles! ahaha Blake, toujours le mot pour rire pas vrai! Hey je vous présente Raziel, mon cavalier, qui est déguisé en... heu... à vous de devinez! » Déclara la demoiselle. Casey leva brièvement ses yeux vers le présumé cavalier de Diamentio. Il avait légèrement beaucoup l'air ivre, son regard se posa ensuite sur son propre cavalier qui grinçait des dents tellement la rage semblait le posséder. « Sombre abruti ? » Comment ça il avec l'ironie la plus pure, tendant encore plus l'atmosphère que Susi avait en vain tenté que calmer avec sa joie de vivre naturelle. « Oh non pardon. Ça c’est déjà ce qu’il est. » Continua-il avec cette arrogance qu'elle n'avait encore jamais vu émanée de lui. La jeune femme n'aimait pas toutes ses répliques puériles en enfantines. Ils étaient presque des adultes et ils se prenaient encore à faire les gamins plutôt que de s'expliquer les choses en adultes responsables.

    Reprenant sur le même ton qui se voulait détenteur d'atmosphère, Susi continua comme si elle n'avait jamais été interrompue. « Toujours pas? Alors moi je suis déguisée en guerrière, ouais parce que bon, certains mériteraient un bon châtiment! » Une guerrière magnifique apparemment, et Sasha n'était pas plus affreuse. Il n'y avait qu'elle qui, accoutrée en cheerleader, avait l'air d'une vrai tarte. « D'ailleurs c'est mon vampire préféré qui en a eut l'idée, plein de talents ce cher Milton. Ça m'étonne pas qu'on se batte pour toi! » Personne ne se battait pour lui. Casey avait tout simplement laissé la plus forte l'avoir, parce que c'était ce qui rendait le prince le plus heureux. Si Sasha le rendait plus heureux qu'elle ne le pouvait, alors elle voulait qu'il reste dans ses bras. Même si ça la tuais un peu plus à chaque secondes de cette autodestruction. « C’est donc a toi Blake que je doit le plaisir de voir Susi en si beau apparat ? Merci. Une telle attention me touche ». La jalousie aurait autrefois surgit en elle. Mais aujourd'hui il n'y avait que la peine, que la déception qui grandissait un peu plus à chacune des répliques. Blake n'avait rien changé à ses habitudes apparemment, il gardait ses prétendes toutes plus près de lui qu'auparavant. Savoir que Susi était l'une d'elles la décevait profondément. Parce que même si elles ne s'appréciaient pas particulièrement, Casey la savait gentille. Elle était loin de s'imaginer qu'elle était le genre de fille idiote comme elle à se laisser tombée dans les griffes de Milton. « Tu es ravissante Susi. Comme toujours…. » Rajoute son cavalier, le regard de Casey toujours posé sur cette dernière. Donahue c'était fait muette depuis le tout début, il fut normal que ça voix raya lorsqu'elle articula ses simple quelques mots.

    « Je suis d'accord, tu es magnifique Susi... »

    Casey défit son chemin, descendant son regard vers le sol plutôt que sur le visage de Susi. Sans trop comprendre son esprit masochiste, Casey releva son regard sur le bourreau. Magnifique, à lui en couper les entrailles exactement comme ce qui se produisait en cet instant. Sa peau était d'une blancheur effrayante. Cas aurait eu envie de caresser doucement l'os de sa mâchoire rien que pour savoir si sa peau était aussi glacée qu'elle semblait l'être. Elle aurait eu envie de l'embrasser, se fichant éperdument des gens autours. Qu'il lui cris dessus, qu'il lui dise encore une fois qu'elle n'était rien pour lui, qu'il lui avoue son amour pour Sasha et qu'il arrête enfin de la torturée. Qu'il lui redonne son cœur qu'il lui avait volé et de qui il ne voulait plus. Même s'il n'était plus maintenant que poussière, c'était mieux que rien du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astaroth C & Raziel W

avatar

Messages : 209
Localisation : Somewhere Over The Rainbow!
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   Mer 19 Aoû - 0:52




    Raziel semblait littéralement plané dans une autre dimension et cela pas seulement à cause de l’énorme quantité d’alcool qu’il avait ingéré quelques minutes plus tôt. Non, en réalité la principale cause de son étourdissement se retrouvait serrée contre lui. Trop confiant et optimiste de nature, Raziel ne remarqua pas un seul instant que Susi se laissait égarée à des pensées qui pourrait le rendre dingue. James ?!? Il ne lui avait même pas accordé un seul regard et il n’avait pas l’intention que cela change. Susi avait accepté de l’accompagner lui et il avait la ferme intention de la gardée justement rien que pour lui. Le jeune Warner avait malheureusement oublié de compter sur la « sociabilité » légendaire de Miss Diamentino.

    Moi aussi... beaucoup... vraiment... Mais avant de reparler du futur, du passé et de toute la conjugaison française, on ferait mieux d'aller épauler Blake et Sasha. Regarde qui se dirige vers eux...

    Pour ce qu’il en avait à foutre de Blake et Sacha ! Il n’avait rien contre eux mais il ne ressentait en contre partie aucune envie de les rejoindre. Un grognement s’échappa de ses lèvres mais abusant totalement de lui, Susi tenta de le pervertir avec un baiser subrepticement posé sur sa joue. Elle savait comment si prendre la petite ! Profiter de la naïveté et des faiblesse d'un pauvre garçon bourré non mais !?! En tout les cas Raziel n’allait pas s’en plaindre et bien qu’il le regretterait probablement très rapidement, il ne lutta pas lorsque la jolie brune l’entraîna à sa suite. Il manqua de s’étaler par terre à deux reprises et lorsqu’ils eurent rejoins le petit groupe il lui fallu quelques minutes avant de pouvoir retrouvé une stabilité plus ou moins sûre. Si ses réflexes n’étaient pas autant ralentis il aurait bien évidement empêcher Susi de s’éloignée de lui. Une légère vague de panique monta en lui et son seule réflexe fut de poser les yeux sur la personne la plus proche de lui…Sacha. Il lui adressa un sourire maladroit alors que pour le moment il se contentait de superbement ignorer James. Ce soir ce ne serait pas lui qui lancerait les hostilités. Il était de toute façon bien trop bourré pour ça!

    Aaaah mais que vous êtes beaux! Et même super drôles! ahaha Blake, toujours le mot pour rire pas vrai! Hey je vous présente Raziel, mon cavalier, qui est déguisé en... heu... à vous de devinez!

    Raziel bomba le torse et du bout des doigts il alla secouer une de ses oreilles de lapin comme pour donner un indice. Souriant, il faisait preuve de bonne volonté mais…

    James – « Sombre abruti ? »…» Oh non pardon. Ça c’est déjà ce qu’il est. »

    Le sourire de Raziel s’effaça aussi brusquement qu’il tourna la tête vers James pour lui accorder son premier regard de la soirée. Un regard perçant, embué par l’alcool certes mais des plus déterminé ! D’un ton calme et d’une voix détachée il ne se priva pas de lui répondre.

    Raziel – Moi au moins je ne fais pas semblant d’être ce que je ne suis pas !

    Le prince charmant c'était lui et pas James! Cela avait été établis depuis sa première rencontre avec Susi et il espérait secrètement qu'elle l'approuverais. Raziel toisa James des pieds à la tête avant d'afficher à nouveau un sourire et de se tourner vers les autres tout en prenant soin de faire comme si rien ne c’était passé.

    Raziel - Il à tout faux ! Selon Astaroth je suis…Un lapin indien ! Et dire que c’est lui qui est sobre !

    Il haussa les épaules et fit un pas en arrière. Dans un premier temps il n’avait qu’un « ennemi » ici et il ne voyait aucune raison de se montrer désagréable avec les autres. Il serait stupide de rejeter d’éventuels soldats capable de combattre pour l’objectif : « destruction de James ». Enfin pour Raziel, destruction était un bien grand mot mais c’était Astaroth qui avait lancé cette formule et il n’avait pas trouver la force de le contredire. James en lui-même ne le dérangeait pas vraiment mais il rêvait de l’évincer du tableau et de gagner enfin le cœur de la magnifique Susi ! Ne sachant pas parfaitement ou chacun se positionnait, il devrait donc faire de son mieux pour jouer le plus finement possible. Reposant les yeux sur Susi qui tentait de contaminer tout le monde de sa bonne humeur légendaire le fit se perdre un instant dans un de ses sourires solitaire et affectueux, du genre de ceux que l’on accorde aux personnes qui compte profondément pour nous sans ressentir le besoin qu’elles doivent le voir. Comme pour simplement apprécié le simple fait qu'elles fassent partie de nos vies...

    Toujours pas? Alors moi je suis déguisée en guerrière, ouais parce que bon, certains mériteraient un bon châtiment! D'ailleurs c'est mon vampire préféré qui en a eut l'idée, plein de talents ce cher Milton. Ça m'étonne pas qu'on se batte pour toi!

    Cette phrase sembla enfin révéler pour Raziel toutes les tensions qui régnaient en cet instant et entre tout ces individus, lui y compris. Relevant un sourcil il adressa à Blake un regard légèrement perplexe avant de glisser sur James qui paru pendant quelques secondes des plus…tendus. Ce simple fait eu le don de le faire sourire et il haussa les épaules, décidant de ne pas réfléchir plus loin.

    James – « C’est donc a toi Blake que je doit le plaisir de voir Susi en si beau apparat ? Merci. Une telle attention me touche » …« Tu es ravissante Susi. Comme toujours…. »
    « Je suis d'accord, tu es magnifique Susi... »

    Il chassa nonchalamment une mèche cheveux qui lui tombait devant les yeux et il posa son regard sans celui de Blake tout en attirant Susi contre lui. Il enroula son bras autour des épaules de sa cavalière et décida d’y ajouter son commentaire tout en faisant passé un message à James.

    Raziel – Blake c’est plutôt moi qui devrais te remercier. J’ai la plus magnifique des cavalières et bien que tu n’aies pas eu beaucoup de travail à faire je me dois te souligner ton bon goût.

    Il adressa un clin d’oeil au Serpentard avant de poser un léger baiser plein de tendresse sur le front de Susi. Ne voulant pas passer pour un goujat il se tourna vers Sacha et Casey et s’empressa d’ajouter quelques mots.

    Raziel – Je dois dire que vous aussi vous êtes magnifiques. Nous pouvons tout les trois nous sentir fiers d’être si bien accompagné ce soir.

    Il n'avait pas à se forcer en vérité car il métrait quiconque au défis de trouver qui que soit pour dire qu'elles n'étaient pas magnifiques elles aussi! Au final, seul lui faisait tâche avec son déguisement pourris. Raziel saisi un verre de jus de citrouille et remarqua à sa plus grande joie qu’il était légèrement corsé. Hochant la tête, il approuva la manœuvre et s’enfila d’une traite la fin du verre. Si cela ne tenait qu’a lui il aurait directement ramené Susi sur la piste de danse mais elle ne semblait pas en avoir fini avec les « autres ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We are colorblind [BAL] -PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
We are colorblind [BAL] -PV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Racist Democrats vs. Colorblind Republicans ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard intra muros • :: ▄ le rez de chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: