AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 DANCING AWAY FROM YOUR PAST.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 21:34

    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Chikaka
      âge : 19 ans.
      avatar utilisé : Kaya Scoladorio
      code du règlement : La poudre d'escampette s'en va au loin.
      désirez-vous être en lien avec un préfet ? : Nan, aucunement.
      autre ? : NADAAA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 21:37

      Sycée. November. Hope.
      - But now I have come to believe that the whole world is an enigma, a harmless enigma that is made terrible by our own mad attempt to interpret it as though it had an underlying truth.
      -- Umberto Eco ;



MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com



Once upon an Education.

      MAMAN « Maintenant chérie, dit moi, quel os est le plus grand du corps? »

      ELLE « Mais voyons maman, celle-là est bien trop facile! C'est le fémur, le fémur! »

      MAMAN « Oui, exact Sycée! Tu apprends plus vite que n'importe quel enfant ma parole! »

      ELLE « J'ai deux très bons professeurs! Papa m'apprends plus les choses magiques, et toi les parties du corps. Allez maman, demande-moi d'autres organes! »


    C'était une journée particulièrement normale dans la famille Hope, un beau dimanche après-midi d'octobre. Une jeune fille aux cheveux bruns alla se coller le visage à la fenêtre de la véranda pour ausculter attentivement les feuilles dans les tons orangers qui reposait encore sur les arbres du jardin. C'était sa saison préférée car elle pouvait passer la journée dehors à se rouler dans les feuilles, avec son père, sa mère et son petit chien. L'odeur qui parvenait à ses narines lui rappelait de nombreux souvenirs, comme la fois où elle était allée en montage avec son père. Ses parents étaient tous deux associés à la médecine, et donc à la science. Baignant dans une éducation stricte mais pourtant si amusant, la jeune November avait déjà une immense passion pour le corps humain. Il était clair dans sa petite tête d'ange qu'elle allait devenir docteur, ou dans son cas, Médicomage. Ce que ses parents ne savaient pas, c'était qu'elle faisait maintes et maintes demandes au dieu en qui sa mère croyait afin de devenir sorcière. Après tout, elle avait une chance de ne pas avoir de pouvoir magiques et cette pensée lui faisait plus peur que jamais. Au lieu de faire des mauvais rêves ou monstres et fantômes se partageaient la vedette, November était prise dans une situation qui ne pouvait être que résolu que par la magie. Bien entendu, elle avait une baguette mais elle ne fonctionnait pas, peu importe le nombre de fois où la petite fille lançait les sortilèges que son père lui avait nommé.

    Vivant dans une demeure modeste malgré leur fond important, la famille Hope avait autant d'espoir que leur nom le permettait. Ils croyaient en une bonne éducation avec de l'amour au quotidien, des gestes d'affections qui permettaient à leur fille de sentir qu'elle est adorée de ses deux parents. Leur vie est un tant soit peu normale, sauf lorsque son père utilise ses pouvoirs pour égayer leur maison moldu. La jeune fille décolla enfin son regard de la vitre pour revenir aux cotés de sa maman, pour qu'elle puisse enfin lui poser une autre question sur le corps humain. Ce qu'elle pouvait aimer avoir des félicitations de ses parents, d'entendre leur dire qu'elle était un génie, la parfaite petite fille que tous parents rêveraient d'avoir. Sa soif d'apprendre ne pouvait jamais être rassasiée tant son esprit se délectait de nouvelles informations. Son cerveau était toujours en totale ébullition, tout prêt à apprendre des choses qui étaient inconnues pour elle. Des nouvelles choses au niveau de la magie, mais bien sûr, au niveau de la Médecine. La brunette s'asseya au centre de la pièce, sur les coussins qu'elle avait déposée afin de se faire une petite place bien douillette. Elle pouvait regarder pleinement la tête de sa mère, qui selon pleins des gens était pareille à la sienne. Ou s'était plutôt le contraire, tout le monde ne cessaient de lui dire à quel point elle était le portrait craché se sa mère. Ces traits fins, ce visage d'ange mais surtout ses cheveux qui semblaient avoir été cueillit dans des champs de blés.

    Un bruit de porte se fit soudainement entendre loin, au fond de la maison. Un regard plein de joie, l'enfant se retourna vers sa mère pour avoir son consentement. Elle lui sourit, et lui somma en un hochant de tête de déguerpir. Ne se faisant pas prier, Sycée se leva sur ses pieds et partit en courant, à travers la grande maison. Évitant de près tous les meubles qui s'y trouvaient, l'énervement ne lui faisait pas vraiment et habituellement elle s'empêtrait toujours les pieds dans quelque chose, même si le sol était plat. Elle sauta directement dans les bras de son père qui la leva dans les airs, au dessus de sa tête en tournoyant. Cela ne faisait qu'une journée que son père était partie et elle s'était tellement ennuyée de lui! Son rire enfantin résonna dans le hall, et celui de son père se joignit au sien, tant il était communicatif. Il la serra dans ses bras et November fit de même, enfouissant sa tête dans son épaule musclée. Les retrouvailles étaient toujours aussi démonstratives, elle aimait ses parents, elle aimait ses amis, et elle le montrait. Même son meilleur ami avait droit à des millions de câlins de sa part, appréciant le fait qu'il l'aime comme elle était. Il n'était pas comme les autres idiots de garçons qui refusaient qu'elle monte dans leur cabane en bois au perché! Au départ, il avait été avec eux, mais il était rapidement venu la rejoindre, et ils avaient décidé de se construire un endroit rien à eux, où les autres ne pouvaient pas venir. Son père la déposa à terre, commençant à lui raconter sa journée tout en enlevant ses chaussures et son manteau. Elle l'écoutait avidement, tout ce qu'il disait semblait totalement magique!





MusicPlaylist
MySpace Music Playlist at MixPod.com



Once upon a new life.

    Ça faisait le même effet que de recevoir le cadeau que l'on désirait tant à noël. November, sautait de joie, expression qu'elle ne montrait que rarement d'ailleurs. Du moins pas autant, là, on aurait dit qu'elle venait de gagner au loto 30 millions de galions d'or, et c'est peu dire. Le plus drôle dans tout ça c'est qu'elle savait qu'elle allait la recevoir, c'était certain, ses pouvoirs c'était développés depuis l'âge de 7 ans, alors qu'elle avait fait exploser la télévision tandis qu'elle regardait son émission préférée, coupé temporairement par un flash news express. La lettre qu'elle tenait sur son coeur représentait tellement de choses pour elle, la façon de s’évader encore plus du monde des moldus et de se tourner vers celui de la magie, celui qu'elle préférait d'entre tous. La seule chose qui l'attachait encore énormément à ce monde, celui qui appartenait à sa mère était la danse. Sa mère l'avait inscrite à une grande école de Londres, voulant donner une nouvelle vision de la vie à sa jeune fille. Elle avait beau être heureuse de découvrir ses grands talents au niveau de la science, la normalité pour son âge était de jouer avec des poupées et de boire du thé avec des tasses en plastique. November n'avait pas apprécié l'idée au départ, ne voulant pas se trouver parmi autant de moldu qui serait peut-être plus doués qu'elle. Pourtant, un seul cours lui suffit à développer chez elle une éternelle passion, qui la suivait encore de près après déjà quatre ans. Elle était exceptionnelle, tout le monde ne cessait de le lui répéter. Se retrouver au milieu du stage, au centre de l'attention et ayant obtenu le premier rôle lui permettait d'exprimer tout ce qu'elle refoulait au fond d'elle. Joie, peine, colère, tout ce que vous voudrez, elle l'évacuait en se laissant guider par le rythme de la musique contemporaine qu'elle écoutait régulièrement. Elle adorait réellement faire des spectacles, et cette jubilation réjouissaient ses parents. De nature plutôt renfermée, elle était celle qui restait tranquillement dans son coin, la timide des classes, qui n'avaient pas beaucoup d'amis. Ils avaient l'impression de rêver, lorsqu'ils la voyaient danser sur une scène, elle devenait une autre personne, une autre November. Elle s'amusait à dire qu'elle devenait Sycée, que c'était son nom de scène. C'était d'ailleurs seulement lorsqu'elle se prénommait ainsi qu'elle avait droit de se relâcher et d'accepter le regard envieux des autres.

    Mais revenons au sujet principal, celui qui faisait tournoyer autant November en cet instant. Elle venait tout juste de recevoir sa lettre de la part de Poudlard, celle qui lui disait qu’elle était invitée à rejoindre les rangs de l’école au début de l’année. Son père lui avait remit l’enveloppe, avec un immense sourire qui en disait long. Elle avait hurlé, en déchirant l’enveloppe et avait lu haut et fort à ses parents ce qu’il y était écrit. Ils la regardaient avec un mince sourire, celui qui est fier et tellement heureux de faire plaisir à sa progéniture. Le manège s’en suivit encore un bon quart d’heure, avant que le blondinette se trémousse hors de la maison, sans attendre plus d’une seconde. Ses parents furent un peu surpris sur le coup, mais ils savaient très bien où elle se dirigeait. Courant, toujours plus vite, la jeune sorcière voulait se rendre plus rapidement que jamais à la maison de son meilleur ami pour lui annoncer la nouvelle. Elle avait une de ses chances! La brunette s’arrêta juste devant la porte de la maison, se pencha et déposant les mains sur ses genoux, le temps de reprendre un peu son souffle. Enfin, elle se releva, un immense sourire aux lèvres et elle frappa trois coups. Comme s’il s’en doutait, ce fut lui qui lui ouvrit! Ils se sautèrent dans les bras, riant comme des déchaînés. Je vous explique, son meilleur ami rentrait lui aussi à Poudlard cette année, alors elle pouvait avoir entièrement confiance en lui, et surtout, ils pouvaient se réjouir ensemble!


      L’AMI « Sissi! Tu te rends compte, c’est dans seulement deux mois! »

      ELLE « Certain que je m’en rend compte! C’est dans 59 jours exactement! Dis, on va aller semble au chemin de traverse pour acheter nos fournitures hein? »

      L’AMI « Sûr que oui! »


    Les deux amis rirent à nouveau, totalement fébrile de tout ce qu’ils pourraient vivre ensemble à l’école! Ils étaient heureux mais quelque peu stressé, leur caractère plutôt différent risquait de les faire envoyer dans deux maisons différentes. Elle qui aimait tant les études, et son contraire, ils essayaient cependant de ne pas trop penser à cette future séparation. De toute façon, tout ce qui comptait pour l’instant c’était qu’ils allaient à l’école de magie! Ils côtoieraient pleins de gens comme eux, et ils n’auraient plus besoin de se cacher! Comme ils le faisaient à leur école de moldu. Ils verraient des choses extraordinaires, celles que la brune avait pût entrevoir dans les pages de nombreux livres. Ils apprendraient surtout pleins de nouvelles choses, des sortilèges, et peins de nouvelle façon de vivre. Vivre dans le monde qui leur appartenait, celui de la magie.



Dernière édition par Sycée N. Hope le Dim 9 Aoû - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 21:38


MusicPlaylist
MySpace Music Playlist at MixPod.com



Once upon a betrayal.

    C'était un merveilleux été, comme il n'en avait pas eut un depuis fort longtemps. Ça devait probablement être dût au fait que la brune ne se trouvait plus à Londres. Pour son cadeau de fête de 16 ans, et pour aller faire une espèce de retraite loin de tous et de leur travail, les parents de November avaient décidés de louer une maison toute l'été à Miami, près d'une des plus belles plages de tout l'état. Ce changement était jouissif pour la jeune fille qui avait l'impression d'être arrivée dans un monde totalement différent. Bon, il était certain qu'ici elle devait cacher ses pouvoirs, mais l'ambiance était tellement extraordinaire qu'elle ne s'occupait pas du reste. Elle envoyait pratiquement à tous les jours des hiboux à son meilleur ami, pour qu'il soit au courant de ses aventures si spéciales qu'elle vivait en Amérique. Elle semblait beaucoup moins déteindre physiquement dans cet endroit, toutes les filles ou presque étaient brunes, et assez bronzées. Bon, pour le dernier détail, là encore Sycée détonnait un peu, mais plus les jours avançaient et plus son teint devenait foncé. Ses parents s'amusaient aussi comme des fous, partant pratiquement tous les soirs explorer la grande ville, laissant leur fille dans la maison, ou en train de lire un de ses livres sur la plage. À Miami, elle avait vu bien des choses intéressantes, mais elle avait aussi rencontré l'amour.

    Elle se rappellera toujours de leur première rencontre, de la fois où elle a croisé son regard azur pour la première fois. C'était ce genre de rencontre totalement typique de film américains et November c'était réjouit de vivre une telle expérience. Elle se fichait de savoir qu'il était un moldu, c'était un détail tellement peu important pour elle! November était donc étendue un bel après-midi face à sa maison tandis que quelques garçons jouaient au football américain un peu plus loin. Ils se passaient le ballon, et la seule chose qui tira la jeune fille de son bouquin fut lorsque le ballon arriva juste à côté d'elle, dans le sable. Je peux vous certifier que si elle l'avait reçu en plein visage, elle aurait été mise KO en un temps record. Et là, temps mort, la course au ralentit d'un beach-boy-puissance-1000-descendant-direct-de-Brad-Pitt-dans-Troie. La blondinette fixait chacun de ses mouvements, et crû fondre lorsqu'il se pencha juste à côté d'elle et de lui envoyer un sourire aussi craquant. Merde, il n'était pas au courant que les attaques de ce genre, la jeune fille n'y était jamais préparée?!


      BEAU GOSSE « I'm really sorry. »

      ELLE TRANSFORMÉE EN CRUCHE POUR L'HEURE « Huh... It's Okay. »


    Wow, et comment paraître totalement idiote lors de la première rencontre! Heureusement, l'accent British de la jeune fille semblait avoir largement séduit l'Américain et il ne leur fallut pas longtemps avant qu'ils s'assoient face à face, lors d'un souper en amoureux au restaurant. Tout se déroulait tellement rapidement, Duncan était doux, amusant et très attentionné avec sa petite chérie et November était on ne peut plus comblée. Ses parents aussi étaient ravis, il se trouvait que la famille de Duncan était plutôt fortunée, et ce dernier était surtout très intelligent. Il lui faisait visiter tous les coins de l'état qui devaient à tout coup être visités, la chouchoutait comme si elle était sa princesse et lui donnait toute l'affection dont elle rêvait. D'ailleurs, personne n'aurait jamais pût imaginer les événements qui se dérouleraient par la suite. L'homme est une espèce tout à fait dénuée d'âme lorsqu'elle est pervertie par l'alcool et l'envie.

    Sycée attendait Duncan sur la plage, venant tout juste de recevoir un SMS très étrange de sa part. Elle fut néanmoins touchée, il était désormais deux heures du matin, mais à minuit tapante avait annoncé leur première anniversaire de couple d'une durée d'un mois. Debout sur le sable, le vent faisait aller à son rythme ses cheveux et sa nuisette blanche, tandis qu'elle ne décrochait pas son regard des eaux sombres. Soudain, deux bras musclés l'encerclèrent de derrière alors que la blondinette tenta tant bien que de mal de se retenir de hurler. La sorcière se retourna sans plus attendre et envoya un direct du droit en plein dans l'épaule de son petit ami en le rabrouant. Elle détestait quand il faisait ça, et il le savait! Duncan se mit à rire et November sentit tout de suite les effluves prenants de l'alcool dans ses narines. Elle fronça le nez sentant tout de suite que la soirée ne sera pas aussi magique qu'elle l'espérait. Son amour ne supportait pas l'alcool, mais aucunement.


      DUNCAN « Salut mon bébé! »

      ELLE « Je... Salut... »

      DUNCAN « T'as quoi bébé? Ça va pas?! »

      ELLE « Duncan, pourquoi tu as bu? Je croyais que tu allais être sobre moi! Tu sais que je détestes quand tu es dans cet état! »

      DUNCAN « Mais arrête, dis pas de bêtises! Tu adores quand j'suis comme ça! Allez, embrasse moiiiii! »

      ELLE « Non! J'ai dit pas dans cet état tu m'entends? »

      DUNCAN « Fait pas la sainte-ni-touche! J'taime, et toi aussi! Allez, viens j'vais t'donner ton cadeau! »

      ELLE « Arrête! Qu'est-ce que tu fais?! Je t'en pris, non, pas ça! »


    Comment tout pouvait basculer en une seule soirée?! Il était clair que Duncan avait un esprit malveillant caché bien au fond de lui. Il s’était approché d'elle sans plus attendre et avait commencé à l'embrasser, et à lui donner des smacks bruyants et pervers sur les épaules. November frissonna un mini instant sous la sensation, mais reprit rapidement ses esprits en essayant de le repousser une nouvelle fois. Il ne voulait rien savoir, doucement il défit les deux bretelles de sa nuisette, dévoilant la poitrine de l'Anglaise et ses dessous blancs en dentelle. Il lui lança une remarque désobligeante, comme quoi si elle ne voulait vraiment pas qu'il ne se passe quelque chose, elle ne se serait pas habillée ainsi. Elle voulait crier, hurler à l'aide mais tout ça ne servirait à rien; ses parents étaient partis à Las Vegas pour la fin de semaine. Alors qu'il déposa violemment ses lèvres sur les siennes, Sycée essaya sa dernière attaque, un coup bien envoyé entre les deux jambes. Malheureusement, ce salop avait beaucoup plus de réflexes que sa situation actuelle pouvait le lui permettre. Ayant vu venir le coup, il se tassa un peu et elle cogna sur sa cuisse, sans faire vraiment de dégât. Frustré mais tout simplement enivré par son excitation, le jeune homme de 18 ans usa de sa force pour la pousser par terre, avant d'embarquer par dessus d'elle, empêchant maintenant toute fuite loin de ses envies perverses. Les larmes embuaient la vu de la sorcière et elle sentait que la force lui manquait, elle avait beau se débattre, il était plus fort qu'elle et il avait l'emprise sur elle. Il aurait dût voir qu'elle ne voulait pas, qu'elle préférait mourir que de faire ça avec lui en cet instant et dans cet état. Hélas, il ne voyait rien, sauf ce qu'il ne voulait justement voir. Dans un dernier effort, elle lui envoya un coquart à l'œil droit, mais sa force était que trop peu présente pour espérer lui faire mal. Il se mit à rire méchamment et lui envoya en retour le même sort, mais avec une réelle force se qui envoya Sycée dans un état-second, peu présente mais surtout, seul point positif, ne sentant pratiquement plus rien. La suite se fit aussi naturellement qu'elle ne l'aurait jamais crut. Il la déshabilla, déchirant ses dessous, et sans aucune préparation, la pénétra de toute sa force et sa longueur. La blonde s'arqua sur le coup, même si elle ne sentait pratiquement rien, il n'y avait aucune chose au monde qui pouvait la transpercer autant. Il continuait de basculer en elle, tandis que les effets temporaires de son coup se dispersaient peu à peu. Lorsqu'elle fut entièrement consciente des événements, son regard se fixa dans celui déchaîné de son ex petit-ami, et ce simple geste sembla redonner encore plus de force à ce salop. Il triturait ses seins, tout en continuant de la lacérer de l'intérieur. Mais tout d'un coup, tout se fit moins subtil. Lors d'une poussée incroyablement trop puissante, le cri de la sorcière déchira l'air et l'américain s'affala de tout son poids sur son corps. Avec les dernières forces qui lui restaient, la blonde repoussa d'elle le corps inerte du jeune homme, pleurant et hurlant comme une démente. Bien entendu, de tel sons ne furent que provoqués toute une anarchie dans les maisons qui bordaient la plage. La sorcière regardait difficilement le corps nu de Duncan, et elle pût entendre au loin les sirènes de la police qui arrivait à toute allure. Ce champ la berça, toute son énergie la quitta et la jeune fille s'effondra aux côtés de son violeur.


Dernière édition par Sycée N. Hope le Dim 9 Aoû - 22:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 21:39


MusicPlaylist
MySpace Music Playlist at MixPod.com



Once upon an asile.

    Tout le monde disait que la jeune fille finirait par s'en remettre un jour. Il était sûr qu'elle serait encore traumatisée pour un long moment, surtout après avoir découvert que Duncan était tombé dans un profond coma sans explications scientifiques possible. Mais est-ce que tous ceux qui lui disaient toutes ses choses, tous les psychologues moldus que sa mère avait voulu essayer n'avaient jamais pensé qu'elle ne guérirait peut-être jamais? Et puis la crise qu'elle avait faite lorsque son père lui avait demandé gentiment qu'on lui efface sa mémoire pour qu'elle oublie ce passage terrifiant de sa vie avait suffit à le faire taire sur ce genre de demande. Elle ne voulait pas l'oublier, ça faisait partie intégrante d'elle-même, elle n'avait pas envie de s'en débarrasser parce que c'était déjà fait. Ce serait bien trop avoir la vie facile de toute façon, désormais tout était plus compliqué et rien ne pourrait changer ça. Un an était passé depuis cet incident et son caractère précédent c'était renforcé, mais un nouveau trait avait percé pour se faire une place intégrante dans sa nouvelle vie. Le premier, étant celui qui faisait de la blonde une personne difficile à atteindre dût à son renfermement social et à sa gêne permanente. Au moins, la plupart de ses anciens amis l'étaient encore, au plaisir de ceux-ci. Là où tout se corsait, c'était désormais sa peur maladive des hommes. Mais quand je dis maladive, je le dit haut et fort. Elle s'est considérablement éloignée de ses amis garçons, sauf quelques uns qui ont sût la garder près de leur cœur. Les inconnus qu'elle croise, elle ne les regarde même pas, préférant et de loin éviter tout ce qui se rapproche de loin ou de près à la gente masculine. Bien entendu, ce caractère est plus développé avec des hommes avec la carrure plus imposante, une bonne musculature. Tous ces hommes adulés pour leur beauté étaient les plus terrifiants. Elle arrivait à ne pas baissé le regard devant des garçons plus jeune et assez chétif, mais sinon c'était bien son seul rempart. Il y en a même certains qui lui font plus peur que d'autres, il n'est pas rare de la voir se cacher n'importe où elle peut lorsqu'elle les croise. November n'a plus confiance aux hommes, peut importe ce qu'ils essayent de dire ou faire. Qui disait qu'elle guérirait un jour? C'était faux, plus les jours avançaient et plus elle en avait peur, s'enfermant elle-même avec tous ces maux. Allez-y, approchez, essayez de percer ses défenses et ses barrières, vous verrez que les apparences sont trompeuses et que la fille frêle ne se laissera pas abattre aussi facilement. Avec un an de pratique, les gens de l'école ont commencé à mieux la connaitre et à l'éviter peu à peu, sauf bien entendu ces idiots qui s'évertue à rendre sa vie encore plus laide qu'elle est. Ces cons qui lui courent après essayant la faire changer, ou aimant tout simplement ses réactions de gamine de 5 ans effrayée par un ver de terre. Vous croyez que c'est amusant, peut-être de se rappeler à chaque fois qu'elle croise le visage d'un homme, celle de cet enfoiré, qui la violait?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 22:03

    Désolée pour le truc de blonde/brune, je ne sais pas s'il en reste encore. Quoi qu'il en soit, ma fiche est terminée. Je ne peux pas garantir une grosse présence et je peux seulement faire deux RPs à la fois mais j'espère que ça vous ira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellôra Leroy Kent

avatar

Messages : 148
Age : 29
Localisation : Dans la salle de Bal
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 22:09

Bienvenue!! Chat Potté j'suis trop contente que tu te sois inscrite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 22:43



    Il reste quelques blondes par-ci, par-là, mais c'est pas grand chose... Ne t'inquiète pas! J'ai bien aimé ta fiche, on a l'impression d'être au pays des bisounours au début et puis c'est à la fin que tout bascule et devient obscur, j'adhère! Ça va donner quelque chose en rp, surtout avec la gente masculine de cave!

    Je te valide donc, et c'est sans surprise que je t'envoie à SERDAIGLE!

    Bienvenue parmi nous, un admin viendra te mettre tes couleurs ;)

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sycée N. Hope

avatar

Messages : 9
Age : 28
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   Dim 9 Aoû - 22:47

Merciiiiiiiii! <3 Huhu. Je sais je suis plus du genre des Bisounours mais j'aime les dark sides. =D
Bref, tant mieux s'il y a de nombreux hommes pour la terrifier. Héhé. Sinon J'AIME ADAMMMM! *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DANCING AWAY FROM YOUR PAST.   

Revenir en haut Aller en bas
 
DANCING AWAY FROM YOUR PAST.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)
» The ghosts of our past. (CHARLIE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: