AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Dim 9 Aoû - 22:52


Rosemary Isaure Lutdwige




" Ce désir fructueux et interdit qu'est le parfum de la séduction. Il exalte tous les sens, on arrive à le sentir, à le frôler, mais si on s'approche de trop près il disparait sauvagement comme un inconnu... "


I. le contrôle d'identité__

___ Elle se prénomme Rosemary Isaure Lutdwige, et elle est âgée de dix-sept ans. Elle est née le 15 mai à Florence en 2075 et habite désormais au coeur de Londres dans un appartement, seule. Rosemary à des origines italiennes venant de sa mère mais elle est cependant de nationalité anglaise, comme son père.




II. le moldu que tu es__

    pseudo ou prénom: Ambre.
    avatar utilisé : Freja Beha
    âge : dix-sept ans
    code du règlement : La poudre d'escampette s'en va au loin.
    désirez-vous être en lien avec un préfet ? : Non.
    autre ? : Love Coeur


Dernière édition par Rosemary I. Lutdwige le Lun 10 Aoû - 13:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Dim 9 Aoû - 22:52

III. la fiche d'identification__

    description physique :
    description du caractère :


IV. curriculum vitae__

    composition de votre baguette : Bois de rose, 28,5 cm, une seule plume de phoenix à l'intérieur. Elle est d'une grande souplesse et facile à manier pour les métamorphoses.
    année d'étude / matière enseignée : septième année d'étude...
    la forme de votre épouvantard : Les branches des grands arbres dans la nuit qui bougent sans cesse et qui semblent l'apeller d'un ton mystérieux. Un vieux souvenir d'enfance quand elle s'est retrouvée seule dans une forêt, la nuit. Elle avait alors neuf ans.
    la forme de votre patronus : un léopard des neiges. Discret et glacial ce qui ressemble au caractère assez froid et distant de son propriétaire : Rosemary.


Dernière édition par Rosemary I. Lutdwige le Jeu 13 Aoû - 14:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Dim 9 Aoû - 22:52

V. la biographie__
    histoire générale (25 lignes minimum) :

    L'haleine de Zéphyr venait paisiblement rafraichir le visage si angélique et doucereux de la belle au bois dormant endormie dans son berceau doré. En ce jour de Printemps, l'astre du jour paraissait bien haut dans le ciel et éclairait d'une lumière apaisante la petite poupée de porcelaine assoupie dans son lit douillet...

    Deux mains vinrent alors se poser sur le berceau et le balancèrent avec délicatesse de gauche à droite. La petite fille dormait toujours d'un profond sommeil et rien ne semblait le perturber. La silhouette à qui appartenait les deux mains, était assise sur un banc blanc au milieu d'un parc londonien verdoyant. La jeune femme était d'une beauté naturelle. Elle possédait une longue chevelure blonde retombant en fines boucles sur ses épaules et un teint de pêche mielleux. Son regard d'un bleu troublant se posa sur le minois vaporeux et charmant de la princesse du berceau.
    Un sourire exquis et agréable s'afficha alors sur ses lèvres légèrement rosée tandis qu'elle remettait en place une de ses mèches blondes derrière son oreille. C'est à ce moment précis, que la belle endormie décida de se réveiller en prenant soin de mouiller légèrement sa robe fleurie avec de douces larmes de crocodile. La jeune femme se leva subitement du banc renversant un étrange sac contenant des petits flacons soigneux sur le sol herbeux et pris précieusement son enfant dans les bras. Elle lui chanta une berceuse des plus gracieuses avant que la petite fille ne se rendorme. La dame la reposa alors avec subtilité dans le berceau doré avant de recommencer à la contempler de ses prunelles enchantées.

    Un homme environ de la même tranche d'âge de la femme assise sur le banc apparut alors mystérieusement dans le champ de vision de cette dernière. Elle leva faiblement les yeux avant de se diriger vers lui et de lui sauter au cou avec un bonheur indescriptible. Les deux individus s'assirent côte à côte sur le banc blanc où le berceau doré trônait au milieu et prenait une place importante. Les yeux pétillants d'allégresse et de félicité, ils se penchèrent tous les deux en même temps au- dessus du berceau la main dans la main.
    Puis, se regardant dans les yeux ils s'embrassèrent tendrement avant d'épousseter lors longues capes d'un bleu intriguant...Ils étaient deux âmes amoureuses, deux âmes retrouvées, deux âmes scellées à jamais par l'union d'une petite fille aux yeux chocolats. Par le fruit, de deux sorciers dont l'amour se touchait de très près.
    Le jeune homme tira de sa cape une fine baguette, puis d'un geste vif il tapota sur un coin du berceau doré avant que ce dernier ne se mette à voguer tranquillement de gauche à droite.


      - Solveigh, que penses-tu de Rosemary pour la petite princesse ?
      - Rosemary Isaure Lutdwige...

    Elle prononça ces trois mots là avec mélancolie et satisfaction avant de déposer un doux baiser sur la joue de leur enfant et d'acquiescer à la demande de son époux d'un hochement de tête idyllique.

    ***


    D'avoir vécu le cul dans l'herbe tendre et d'avoir su m'étendre quand j'étais amoureuse. J'aurais vécu obscur et sans esclandre en gardant le coeur tendre le long des jours heureux. Savoir se fendre de quelques baisers tendres sous un coin de ciel bleu...Que j'aime voir, chère indolente, de ton corps si beau, comme une étoffe vacillante, miroiter la peau ! Sur ta chevelure profonde aux âcres parfums, mer odorante et vagabonde aux flots bleus et bruns. A te voir marcher en cadence, belle d'abandon, on dirait un serpent qui danse au bout d'un bâton. Sous le fardeau de ta paresse ta tête d'enfant se balance avec la mollesse d'un jeune éléphant. Et ton corps se penche et s'allonge comme un fin vaisseau qui roule bord sur bord et plonge ses vergues dans l'eau.

    Elle se tenait là, dehors, allongée sur l'herbe d'un vert feuille éclatant. Elle ressemblait à une lady avec sa mine éclatante couleur perle délicate et son visage angélique aux traits délicieusement fins. Ses douces prunelles étaient délicatement fermées et on pouvait apercevoir se dessiner sur sa bouche à moitié entrouverte un sourire des plus laineux et reposant. La jeune femme était vêtue d'une robe blanche ce qui donnait un parfait contraste avec sa bouche délicatement rosée et sa chevelure brune. Phébus luisait avec légèreté et douceur sur le visage endormi de cendrillon. Il régnait une atmosphère fraîche, candide et vivifiante dans le grand jardin de la demeure familiale. On pouvait sentir le parfum délicat des orangers et des cyprès et le chant bien que merveilleux mais insoutenable de celui des criquets.
    Cendrillon se réveilla sereinement des bras d'Orphée avant de se lever et d'épousseter d'un geste rapide et vif les quelques pétales de rose rouges qui s'étaient agrippées à sa robe. Elle courut à travers les rangées de rosiers à l'entrée de l'imposante maison avant de s'assoupir sur une des chaises blanches et fer de la véranda.
    La demoiselle alla récupérer un verre vide dans la cuisine avant de revenir s'installer à son aise autour de la table et de boire goulument la citronnade fait maison que sa mère avait préparé ' avec amour ' mais surtout avec magie.

    La petite Rosemary avait étonnement bien grandi depuis ce jour au parc et dominait déjà ' son petit monde à elle ' du haut de ses onze ans.
    Onze longues années, où elle avait attendu cet été 2086 avec grande impatience. Onze longues années où elle avait vécu entre la douceur des orangers d'Italie et le monde des sorciers en Angleterre. Onze ans déjà et la rentrée dans l'école de sorcellerie pour sa première année étant imminente à ses yeux.

    Ses chers parents avaient tout deux été réunis dans la maison Serdaigle. Patients, réfléchis et d'une sagesse plutôt déconcertante pour leurs jeunes âges, le choixpeau n'avait pas hésité une seule seconde.
    On pouvait donc en conclure, que Rosemary eut hérité du caractère de ses deux concepteurs. Le destin fait pourtant mal les choses et c'est le hasard qui frappe encore une fois. Rosemary ! Une jeune fille aillant hérité de la beauté naturelle de sa mère ou du moins de ses expressions et des yeux de son père. Cependant, sa personnalité en étonna plus d'un dans la famille. Capricieuse, têtue à ses heures, d'une intelligence rare qu'elle ne montrait que rarement mais d'un tempérament de feu et de glace qu'elle faisait exploser à tout instant de la journée...

      - Rosemary ! Nous sommes de retour. Ton père a eu l'intelligence de se tromper de portoloin et nous avons donc pris un retard considérable sur les courses à faire. Tu ne t'es pas trop ennuyée au moins ?
      - Humpf... Ma faute mais bien sur. grommela le ' coupable '.
      - Non, non je me suis bien amusée au contraire.
      - Très bien. Alors nous ferons tes fournitures d'école demain..


    La mère, déposa les paquets de courses sur la table de la véranda avant de s'asseoir avec son mari et de boire un verre de citronnade bien frais. Rosemary, se retira alors poliment de table avant de courir à ses occupations préférées dans le jardin. Rêvasser tranquillement, comme le ferait la petite blondinette qu'est Alice...

    ***


    Rosemary...avec une mélancolie et une amertume descriptible sur son visage se balançait, tremblante, enivrée d'un souffle froid, sur la vieille balançoire en bois de l'imposant jardin. Entourée des orangers et du soleil d'Italie. La demoiselle, du haut de sa sixième année d'étude à Poudlard restait pensive...

    Elle rêvait des souvenirs de son enfance perdue. Elle se rappelait parfaitement des jours d'Hiver où devant un bon feu de cheminée dans le salon, la famille entière allait s'asseoir sur de lourds fauteuils de velours avant de se raconter devant un bon chocolat chaud leur histoire de Noël inventées. Tout en faisant apparaitre d'un coup de baguette sous le sapin vert, des cadeaux magiques et merveilleux. Ou encore des fois où elle allait cueillir des oranges dans le jardin avec son père en se racontant des vieilles blagues tout aussi grotesques les unes que les autres. La jeune femme certes regrettait de temps à autre son enfance heureuse, mais le fait qu'elle soit devenue plus réfléchie et sage rendait son esprit ouvert et serein. Prenant délicatement une rose rouge autour d'elle, Rosemary se contenta de la contempler et de s'identifier à cette rose. Une fleur si belle, si aromatique, si ouverte au monde, mais au fond d'elle-même distante, fanée et piquante.

      - La rose est belle fleur, C'est aussi parce qu'elle s'ouvre. Mumura-elle dans un souffle chaud, parsemé d'un espoir soudain.


    La rose est-elle amoureuse ? Une rose rouge n'est-il en effet pas le signe d'un amour passionné, poignant, tordant ? Ses questions tournoyant aussi rapidement qu'une fusée dans sa tête, Rosemary se remémora en vitesse ses vulgaires amourettes d'enfance jusqu'au coup d'un soir plus récent. Décidément elle n'avait jamais été réellement amoureuse. Peut-être était-cela qui lui manquait. Un moi et un toi...

    ***


    Je suis ton pile ,Tu es mon face, Toi mon nombril, Et moi ta glace, Tu es l'envie et moi le geste, Toi le citron et moi le zeste ,Je suis le thé, tu es la tasse, Toi la guitare et moi la basse, Je suis la pluie et tu es mes gouttes, Tu es le oui et moi le doute, T'es le bouquet je suis les fleurs, Tu es l'aorte et moi le cœur, Toi t'es l'instant moi le bonheur, Tu es le verre je suis le vin, Toi tu es l'herbe et moi le joint, Tu es le vent j'suis la rafale, Toi la raquette et moi la ballettes le jouet et moi l'enfant,T'es le vieillard et moi le temps, Je suis l'iris tu es la pupille, Je suis l'épice toi la papille, Toi l'eau qui vient et moi la bouche, Toi l'aube et moi le ciel qui s'couche,T'es le vicaire et moi l'ivresse, T'es le mensonge moi la paresse, T'es le guépard moi la vitesse, Tu es la main moi la caresse, Je suis l'enfer de ta pécheresse ,Tu es le Ciel moi la Terre., Je suis l'oreille de ta musique, Je suis le soleil de tes tropiques, Je suis le tabac de ta pipe,T'es le plaisir je suis la foudre, Tu es la gamme et moi la note, Tu es la flamme moi l'allumette, T'es la chaleur j'suis la paresse, T'es la torpeur et moi la sieste, T'es la fraîcheur et moi l'averse, Tu es les fesses je suis la chaise, Tu es bémol et moi j'suis dièse, T'es le Laurel de mon Hardy, T'es le plaisir de mon soupir,T'es la moustache de mon Trotski,T'es tous les éclats de mon rire, Tu es le chant de ma sirène, Tu es le sang et moi la veine,T'es le jamais de mon toujours, Tu es la tombée moi l'épitaphe, Et toi le texte, moi le paragraphe, Tu es le lapsus et moi la gaffe, Toi l'élégance et moi la grâce, Tu es l'effet et moi la cause, Toi le divan moi la névrose, Toi l'épine moi la rose, Tu es la tristesse moi le poète, Tu es la Belle et moi la Bête, Tu es le corps et moi la tête, T'es le sérieux moi l'insouciance, Toi le flic moi la balance, Toi le gibier moi la potence, Toi l'ennui et moi la transe, Toi le très peu moi le beaucoup, Moi le sage et toi la folle, Tu es l'éclair et moi la foudre, Toi la paille et moi la poutre, Tu es le surmoi de mon ça, C'est toi charybde et moi scylla, Tu es l'amer et moi le doute, Tu es le néant et moi le tout, Tu es le chant de ma sirène, Toi tu es le sang et moi la veine.



Dernière édition par Rosemary I. Lutdwige le Lun 10 Aoû - 21:19, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan S. McWrath

avatar

Messages : 219
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Dim 9 Aoû - 23:32

    Bienvenue parmi nous ! Calin
    Freja Beha est amour, on ne la voit que trop peu (ce qui n'est peut-être pas une si mauvaise chose après tout ♥️). Fais attention ; le rp se situe en 2092, alors à moins que tu ne joues un vampire, l'année 1992 est bien trop lointaine pour faire de ton personnage un élève de Poudlard :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Lun 10 Aoû - 11:54


    Mercii ♥️
    Et oui, pour la date je rectifie je me suis emmellée les pinceaux :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Lun 10 Aoû - 18:38

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ♥️

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Lun 10 Aoû - 20:46

    Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphael L. Kraus

avatar

Messages : 107
Localisation : in your dreams ;)
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Lun 10 Aoû - 22:59

bienvenue =D !
bonne chance pour le reste de la jolie fifiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosemary I. Lutdwige

avatar

Messages : 7
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Jeu 13 Aoû - 14:45


    mercii ♥️
    Je viens juste de rentrer du bord de la mer. J'essayerai de terminer ma fiche avant de repartir samedi =d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makayla B. Winston

avatar

Messages : 54
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Jeu 13 Aoû - 15:10

Freja ! Très peu utilisée, mais très bon choix X)
Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jools Eliacin

avatar

Messages : 66
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   Jeu 13 Aoû - 19:21

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosemary, rose rouge éclatante (u.c)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rose rouge et le valet de coeur... [Lyrin]
» J'suis vraiment obligée de le faire?? - Rose-Rouge
» LA ROSE
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages-
Sauter vers: