AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Castiel __ L'Ange à la classe incarnée

Aller en bas 
AuteurMessage
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mar 11 Aoû - 0:26

    « C'est tout autant un crime de tuer l'âme et la raison de vivre de quelqu'un que de lui tuer le corps. »
    (c) Yves Thériault



    (c) young folk
      Sans cesse à mes côtés s'agite le Démon ;
      Il nage autour de moi comme un air impalpable ;
      Je l'avale et le sens qui brûle mon poumon
      Et l'emplit d'un désir éternel et coupable.

      Parfois il prend, sachant mon grand amour de l'Art,
      La forme de la plus séduisante des femmes,
      Et, sous de spécieux prétextes de cafard,
      Accoutume ma lèvre à des philtres infâmes.

      Il me conduit ainsi, loin du regard de Dieu,
      Haletant et brisé de fatigue, au milieu
      Des plaines de l'Ennui, profondes et désertes,

      Et jette dans mes yeux pleins de confusion
      Des vêtements souillés, des blessures ouvertes,
      Et l'appareil sanglant de la Destruction ...

      (c) Charles Baudelaire


    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Rainb0w
      âge : Dix neuf ans
      avatar utilisé : Gaspard Ulliel
      code du règlement : La poudre d'escampette s'en va au loin
      désirez-vous être en lien avec un préfet ? : Non
      autre ? : I'm Back (=


Dernière édition par Castiel H. Burton le Mer 12 Aoû - 0:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mar 11 Aoû - 15:00




    I. « Je meurs, je vis, je déraille, je vis un cauchemard ».


    Il y avait bien une chose que détestait profondément Castiel, c’était de parler de sa vie, et plus particulièrement de son enfance. Il n’avait jamais été fan des « flashback souvenir » où l’on se rappelait nostalgiquement de la naissance de l’enfant, des premiers pas de celui ci, de sa première bougie d’anniversaire…Des choses banales mais qui écoeurait Castiel ou plutôt il jalousait les parents et enfants discutant de leurs enfances dorées, revoyant les photos et films souvenirs… L’enfance pour sa part n’était qu’une vaste farce, les souvenirs liés à sa naissance n’avait jamais été abordé, ses premiers pas non plus et il ne se souvenait pas d’avoir reçu un quelconque cadeau ou une bougie à souffler pour fêter ses un an. Tout ce qui se souvenait c’était ce père, obscur, traînant dans les pièces de leur pauvre maison tel un Zombie, ses yeux exhorbités. Ce père dont le nom lui serait à jamais gravé en mémoire. Il s’apellait Victor, Victor Burton et il avait tout pour devenir un homme puissant, un homme riche, un homme heureux…Les souvenirs étaient flous. Il se souvenait juste d’une fois où il était âgé de six ans. Son père était rentré ivre mort, il venait de se faire renvoyer de son travail. L’image de cet homme au visage gonflé, aux yeux rouges dû aux fortes doses d’Alcool avait fasciné le petit garçon, qui se tenait tranquille comme à son habitude. Il ne bougea pas lorsque son père s’approcha de lui et lui tapota la tête en lui disant qu’il était « un bon garçon ». Il ne bougea pas non plus lorsque les doigts de son père parcoururent sa joue et il ne bougea pas d’un millimètre lorsque la joue en question fut brûlée par la gifle que venait de lui asséner son père. Il était toujours calme lorsque qu’il le battait, un calme irrationnel qui rendait encore plus furieux l’homme. Finalement, il lui ordanna d’aller dans sa chambre avant d’aller cuver quelques parts dans la maison. Castiel avait enfin bougé, effectuant des pas lents vers sa « chambre », qui se trouvait dans la cave. L’obscurité était son amie, sa confidente et sa sécurité…

    Ils n’étaient pas riche. Lorsque son père amassait un maximum d’argent, il allait le dépenser dans des parties de Poker où il perdait le plus souvent. Castiel, lui, allait dans les magasins, voler de la nourriture pour pouvoir manger à sa faim. Son visage d’ange et le fait qu’il savait mener en bateau les marchands réussissait. Il ne se faisait jamais prendre, c’était un atout…Il barrattinait, mentait même, mais le mensonge était l’un de ses précieux dons. Aucun signe dans son corp n’indiquait qu’il mentait, ainsi il pouvait le faire aisément. A cette époque là, il repensait souvent à sa mère, cette femme qu’il n’avait jamais connue. Son père lui avait raconté qu’elle était partie un beau jour, bagage en main, sans un regard en arrière. Il avait dû mal à le croire. Les photos de sa mère était rare dans la maison, son père les avait toute brûlées, mais Castiel avait réussi à en voler une ou deux qu’il gardait précieusement en dessous de son lit de fortune, composé d’un matelas et d’une couverture trouée par ci par là. Elle était belle avec ses longs cheveux bruns et ses yeux en amandes. Il passait des soirées entières à contempler les photos, soupirant, regrettant qu’elle soit partie en le laissant là avec un homme qui lui, n’avait rien d’aimant. Castiel passait la majeure partie de son temps enfermé dans sa cave, lorsque son père était dans la maison. Une fois celui ci parti, il sortait de son antre et allait se ballader à l’extérieur, majoritairement le soir. Il trouvait le monde de la nuit fascinant et n’hésitait pas à marcher pendant des heures. Son père ne rentrait que le matin, ivre et débousollé, alors il avait le temps…L’ombre était son alliée la plus fidèle. D’ailleurs, il avait depuis adopté la couleur noir comme sa couleur dominatrice, un signe avant coureur de ce qui allait se produire quelques années plus tard ? Certainement pas, il n’était qu’un petit garçon, très calme, poli, il était certain que jamais on ne pouvait s’imaginer qu’il allait être l’auteur de ça…Les gens qui le croisait souvent à l’époque ne l’avait vu que très rarement sourire. Ce n’était qu’un fin sourire inexpressif, sans joie. Les rires quant à eux étaient inexistants…Les voisins considéraient Castiel le plus souvent comme un enfant sociopathe, bien qu’en fait il ne faisait preuve d’aucune violence envers les autres, du moins pour l’instant. Castiel avait entendu des ragots venant de ces gens. Il avait entendu que sa mère pleurait souvent sur le perron et qu’elle murmurait des bouts de phrases, comme quoi elle en avait assez de cette vie d’épouse minable et faible, qu’elle regrettait de s’être mariée à cet homme et elle regrettait son bébé qui semblait inormal dès la naissance. Ces ragots, il les ignorait la plupart du temps mais cela le touchait d’une certaine manière. Lorsqu’il posait ses yeus bleus glacés sur le perron, il ne pouvait s’empêcher de l’imaginer, assise là, les cheveux emmêlés, le mascara ayant coulé, sanglotant en marmonnant des phrases incompréhensibles. C’était la seule image qu’il avait de sa mère, cette femme désolée, au bord du suicide…

    La magie se manifesta assez tardivement chez le petit garçon…D’ailleurs enfait, il ne conaissait rien de la magie et ne savait même pas qu’il existait un autre monde que le sien. Il savait qu’il était « différent » mais il était dur d’expliquer pourquoi et comment. Lorsqu’il parlait de cette différence à son père, celui ci s’énervait contre lui en lui crachant à la figure qu’il n’était pas différent, qu’il était comme tout les garçons de son âge. Castiel n’avait pas été plus loin, conaissant très bien les réactions violentes de son paternel. Il avait sept ans depuis quelques jours lorsque la magie se montra enfin. Il se souvint de la bagarre qui avait eu lieu plutôt, des grands voulant lui taper dessus, il se souvint de leur réaction lorsque Castiel se retrouva dans un arbre sans avoir grimper dessus. Le petit garçon avait été surpris de cet exploit. Il était un genre de Spiderman à sa manière. Un autre accident confirma ces pouvoirs. Il brisa la vaiselle en porcelaine sans la toucher dans un acte de colère. Il était donc bel et bien différent, mais ignorait encore ce qu’il était réellement. Il cacha tout ça à son père, prétextant qu’il avait voulu prendre quelque chose dans l’armoire et que la vaiselle était tombée sur le sol par accident. Son père ne pouvait pas être comme lui, il imaginait mal cet homme avoir un quelconque pouvoir…Sa mère peut être…La réponse, il l’obtenu, bien plus vite qu’il ne l’aurait pensé…

    Il détestait passer les vacances chez sa tante, c’était une vieille folle ayant une chienne nommée Ruby et qui était sa seule amie. Mais malgré que Castiel la trouvait peu intéressante, c’était l’une des sœurs de sa mère. Elle ignorait où celle ci avait disparue mais elle insinuait souvent qu’elle n’était pas partie de son plein gré, attisant toujours la curiosité du brun, mais il n’obtenait aucune réponse, elle ne lui parlait jamais. Il lui posa donc la question, installé dans un des canapés du salon, un verre de lait en main. Elle sursauta, ses mains tremblant d’anxiétés mais elle ne paressait nullement surprise lorsqu’il lui expliqua les deux accidents.

    « Ta mère… » commença t’elle, « ta mère aussi avait des dons particuliers ».

    Il eut un silence. Il avait donc raison, ses dons, il les avait hérité de sa mère.

    « Elle était très appliquée…Adorait la magie…Ta mère est une sorcière ».

    Il leva un sourcil…La sorcellerie existait donc ? C’était incroyable, lui qui pensait que ce n’était que dans les contes…Voyant qu’il ne parlait pas, sa tante continua en se tordant les mains.

    « Ton autre tante a aussi des pouvoirs magiques…Mais moi j’en ai pas…Je suis une Cracmol comme on apelle dans notre monde…Ton père est humain est n’a aucun pouvoir magique spécifique, un Moldu comme les apelle…Tu es donc mi moldu mi sorcier ».

    Ses révélations affichèrent un mince sourire sur les lèvres du garçon. Il était donc exceptionnel. Il but une gorgée de lait et murmura d’une voix douce :

    « Intéressant… ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mar 11 Aoû - 23:03

    II. « Le poison de la vengeance coule dans mes veines, il devient de plus en plus mortel m'éloignant de moi même... ».


    Poudlard, le monde magique, la libertée. L’un des souvenirs les plus heureux de sa vie. Il se souvint du hiboux qui avait volé jusqu’à lui, laissant tomber la fameuse lettre dans ses mains, cette lettre qui marquait la fin d’une ère. Son père savait que sa mère était une sorcière, certainement qu’elle lui avait dit. Il ne paressait donc pas surpris de voir Castiel tenant dans sa main la fameuse lettre. Le petit garçon n’avait aucun regret à partir d’ici. Sa vie était ailleurs…Il se rendit seul sur le Chemin de Traverse et ne fut guère fasciné par les boutiques. Enfait, il marchait droit devant lui, observant les vitrines d’un air passif, comme si tout cela l’ennuyait. Sa mère lui avait laissé une jolie somme dans un coffre à la Banque de Gringotts. Il utilisa l’argent pour s’acheter ses fourniteurs scolaires et quelques extras, avoir de l’argent en sa possession était assez rare, lui qui avait l’habitude de voler les commerçants…Le jour J, il se rendit à la voie 9 ¾ . A peine avait il franchi le seuil qu’un groupe de gars vint à sa rencontre. Ils furent vite découragé par le silence et la froideur que manifestait le jeune homme. Il les entendit chuchoter des insultes à son encontre mais ne fit guère attention, ce n’était que des gamins. Il voyaga dans un compartiment bondé, mais Castiel ne se mêlait pas au conversation, il regardait plutôt les paysages, ayant du mal à croire qu’il était loin très loin de son bourreau. Lors de la répartition, lorsqu’il fut envoyé dans sa maison, il s’installa et ne mangea pas, observant son assiette vide. Il détestait être entouré, préférant nettement rester dans la solitude totale. Déjà, il regrettait sa cave où là il n’était pas entouré de monde, où il pouvait réfléchir tranquillement. Pour lui, tout ces gens, c’était des boulets, rien de plus. Il n’avait besoin de personne et si par miracle il arrivait de s’entendre avec quelques personnes s’étaient peut être pour leur soutirer quelque chose plus tard. Il passa donc cinq longues années tranquilles où rien ne vint troubler son petit univers. Il avait grandi, était devenu beau. Ses cheveux bruns avait poussé et une petite frange recouvrait son crâne. Ses yeux étaient d’un bleu de glace. Il était grand, mince, musclé et attirait comme des aimants certaines demoiselles dû à son corp parfait, mais il n’aimait guère voir des filles courir après lui. Lui, il choisissait celles qui auraient une chance de l’avoir une nuit. Il était toujours solitaire, fuyant les groupes, préférant se promener seul dans les longs couloirs de Poudlard. Si par malheur on venait le voir, il ignorait la personne ou lançait une réplique acide qui la faisait fuir et il était un vrai livre fermé, ne dévoilant rien. Certains élèves l’ont décrit au fil des années comme un jeune homme ayant le goût pour les bagarres, bien que lui ne les cherche pas. Son calme exhubérant à l’approche d’une bagarre en a toujours énervé plus d’un, mais Castiel n’est pas du genre à montrer quelconques émotions. Il peut devenir violent, jusqu’à franchir les limites. Déterminé, Castiel était un élève appliqué, finissant toujours ce qu’il a commencé, il avait beaucoup d’ambitions et avait d’ailleurs quelques idées de voies futures ancrées dans sa tête. Rusé, il utilisait encore le mensonge comme arme principale et avait souvent plus d’un tour dans son sac. Froid, sarcastique, charmeur, il était décrit ainsi. Il n’était pas populaire et s’en fichait, il préférait rester dans un coin à fumer des cigarettes, gardant son anonymat…

    Le jour de ses seize ans fût comme chacun de ces anniversaires un fiasco total. Son père ne lui offrit pas de cadeau, comme d’habitude et Castiel ne réclamait rien de sa part. Ce jour là, le jeune homme portait une chemise blanche et un pantalon noir. Il descendit à la cuisine dans l’intention de manger quelque chose avant d’effectuer sa ballade quotidienne. La nuit allait bientôt arrivée et Castiel voulait être dehors pour admirer les premières étoiles qui naîtrait dans le ciel. Il attrapa la première chose qui lui vain en main…Un bocal à cornichon. Haussant un sourcil, il remit le bocal dans l’armoire, il détestait les cornichons. Etait il maudit jusqu’à l’os ? Alors qu’il continua de chercher, son attention fût attiré par quelque chose se trouvant au fond de l’armoire… Une boule de papier jaunie qui semblait être là depuis un certain temps. Il la prit et la déplia. Il commença à lire…A mesure qu’il lisait, les battements de son cœur fûrent plus rapide et il sentit la colère le submerger…Non…Il…Claquant la porte de l’armoire rageusement, il sortit dans le jardin. Ses yeux bleus brillaient dangeureusement et il le trouva, couché dans l’herbe, décuvant sûrement. Castiel s’approcha de son père, la rage lui entortillant les entrailles.

    « Comment as tu pû ! »

    Son père sursauta et leva ses yeux rouges vers son fils. L’expression qu’il affichait était de la peur et Castiel se sentit puissant d’un coup face à son lâche de père.

    « Lit » ordonna ce dernier en lui jetant la feuille de papier dans sa direction.

    Les mains tremblantes, il commença à lire d’une voix aigue :

    J’en ai assez de tout ça et de toi Victor. J’ai pris un avocat, je demande le divorce.
    Tu n’as pas sû t’assumer comme mari ni comme père, j’ai demandé la garde exclusive
    De Castiel, il sera beaucoup mieux avec moi qu’avec toi. Je viendrais le chercher demain.


    Le reste était humidifié mais l’essentiel était là. Castiel dévisageait son père. Il vit la sueur perler sur le front dégarni de celui ci.

    « Maman…Elle n’était pas partie hein. Elle s’était simplement éloigné de toi, car elle ne te supportait plus…Où elle est maintenant ? ».

    Le père ne répondit pas.

    « Où est elle ? »
    « Je…Elle… ».

    Castiel s’agenouilla alors et avança son visage près de son père. Il puait l’Alcool mais cela ne le perturba pas. Il plongea ses yeux incendiaires dans ceux de son père et murmura d’une voix douce, presque suave :

    « Tu l’as tuée n’est ce pas ? ».

    Il ne répondit pas.

    « N’est ce pas ? »,redemanda Castiel d’une voix plus oppressante.

    Il avanca sa main vers le bras de son père et enfonça ses ongles dans sa chair. Celui ci hurla et affirma ce que Castiel attendait. Avec un sourire satisfait, il se releva et prit son père par le bras, le forçant à se lever.

    « Regarde bien cet endroit, profite, car c’est la dernière chose que tu verras de ta vie… ».

    Il le laissa là et partir à l’intérieur. Peut être que le père aurait du s’enfuir, mais l’Alcool l’immobilisait sur place. Lorsque Castiel revint, il sû que s’en était fini. Fermant les yeux, il respira pour la dernière fois les multiples parfums des fleurs ornant le jardin…La nuit tomba enfin, cachant de son manteau noir les évenements sanglants de la nuit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 0:29

    III. « Adieu ... ».


    Les feuilles mortes lui frôlaient ses chaussures noires, s’envolant, craquant à chaque pas qu’il faisait. L’ombre se frayait un chemin dans la végétation, s’éloignant du sentier habituel, passant au dessus des troncs tombés et des racines. Elle s’éloignait mais s’arrêta aussitôt se tournant légérement scrutant les environs, s’assurant que personne ne la suivait. L’ombre repris sa marche assurée, sifflotant un air de Beethoveen. Les ballades nocturnes faisaient toujours parties de son quotidien, il aimait l’obscurité et cela ne changerait jamais. Castiel passa une main dans ses cheveux bruns continuant de marcher et de siffloter alors qu’il était dans la Forêt Interdite, l’un des endroits les plus dangereux de Poudlard mais il avait l’air de s’en ficher éperdumment. Il arriva en fin à destination et jeta un dernier coup d’œil autour de lui. Il baissa les yeux vers un ornement de bois, qui ressemblait vaguement à une croix. Ses yeux bleux fixèrent pendant quelques secondes l’édifice de fortune et il passa ensuite une main dans son veston, en ressortant une magnifique rose rouge sang. Il s’agenouilla, face à la croix et déposa délicatement la rose contre celle ci, posant ensuite sa main sur l’édifice.

    « Repose en paix Maman ».

    Il se releva alors et scruta les environs. Sa mère n’était pas morte à Poudlard, il n’avait jamais sû où se trouvait son corp mais lui rendre un dernier hommage était crucial pour lui. Il observa la tombe une dernière fois et tourna le dos, s’éloignant, chantonnant le même air de Beethoveen. Dans le ciel, les premières étoiles apparaissèrent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 0:31

Juste pour prévenir que j'ai terminé ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahän A. White
    orgasmic man • pervers en puissance aux idées dérangées

avatar

Messages : 244
Age : 29
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 0:35


    (Re)Bienvenue ma Cassiiiiiiie *O* ♥️
    Comment j'suis trop contente de te voir ici, mais tu le sais déjà Chat Potté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Morgan

avatar

Messages : 70
Age : 30
Camp : Un côté, l'autre. Je suis tenté par l'un puis par l'autre.

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 0:43




    TIn mais comment ne pas tomber folle amoureuse de ton perso en voyant Gaspy choupinou d'amour Love =D

    Bienvienduuuuue !!
    et je veux un lien \o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Dwayn McBright
    justice ♦ Somebody help me

avatar

vos doubles comptes : Slytherin ; Teacher
Messages : 1432
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 13:05

    Bonjour et bienvenue *ou re =P* =D,

    Très belle fiche. Je n'ai rien à dire à part peut-être VALIDE. Quant à la maison, ce sera Serpentard. Bon jeu x)

_________________

    ♦️ Somebody help me&&&&&&&&&&&&

    Free me/ before I slip away
    Heal me/ wake me from this day
    Can somebody help me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romy Lolà Carmichael

    jeunesse lève-toi. Puisqu'ici il n'y a qu'au combat qu'on est libre.

avatar

Messages : 880
Age : 26
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 13:06

    Bienvenuuuee (a)

_________________

      You've got to take your mind off him.
      Sometimes it feels like you don't have a body
      Your skin is cellophane You know I feel the same
      Sometimes it feels like you don't have a body

      When you don't know what you want…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel H. Burton

avatar

Messages : 15
Age : 27
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 13:11

Sahän => MA CERIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISE :*_*:
Oui je sais c'est toi qui m'a poussé à revenir vilain (a).
Elisabeth => Merci =) Et oui tu l'auras ton lien avec Cass' <3
Dwayn => Merciii *____* <3
Romy => Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sahän A. White
    orgasmic man • pervers en puissance aux idées dérangées

avatar

Messages : 244
Age : 29
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   Mer 12 Aoû - 13:54


    J'ai fait ça, moi ? (a)
    Huhu, serpy *O*
    Bon, maintenant faut que je réfléchisse sur notre duo de choc, mais je ferai ça le ventre plein xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castiel __ L'Ange à la classe incarnée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castiel __ L'Ange à la classe incarnée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: