AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Evasion (Pv. Olympia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gilian J. Carmichael

avatar

Messages : 30
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Evasion (Pv. Olympia)   Mer 19 Aoû - 19:22

L'amitié est sûrement le meilleur remède à tous les maux
- Olympia&Gilian -

    Gilian était assis sur le bord de son lit, le visage entre les mains. Il essayait tant bien que mal de se réveiller, alors que les bras de Morphée tentaient de l’entourer à nouveau. Ses jambes le soulevèrent et il grimaça quand il se sentit lourd. Sa courte nuit justifiait l’air légèrement perdu et brumeux qu’il affichait à ses camarades. Ce ne fut que sous la douche qu’il parvint à sortir du demi-sommeil où il était resté plongé. Les cernes prononcés qui bordaient ses yeux empêchaient quiconque de lui demandait s’il avait passé une bonne nuit : la réponse était visible de loin. Alors qu’il s’habillait – avec une lenteur à faire rougir une tortue -, il se remémora les attentas qui avaient eu lieu il n’y a pas si longtemps. C’était cela qui l’empêchait de dormir. Pourquoi ? Ce n’était pas tant à sa propre vie dont il pensait mais plutôt à celle de sa seule famille : Romy. Il s’était fait la promesse de la protéger coûte que coûte et n’avait, au final, été incapable de le faire. Ce n’était peut-être pas sa faute, mais sa conscience ne lui laissait aucun doute. Un rapide tour dans la Grande Salle lui permit de remplir son estomac qui criait famine malgré tout. Ainsi commença sa journée …

    Concentré pour éviter de divaguer sur des sujets sombres, le Jaune et or ne lâchait pas du regard le visage du professeur, visiblement enchanté d’attirer l’intention d’au moins un élève. Les notes que le garçon prenait étaient minimes, mais jamais il n’avait aussi bien suivi le flot de paroles que débitait les lèvres de l’adulte. Il était presque capable de répéter le long monologue pompeux qu’il avait entendu juste avant. Il en fut de même avec tous les cours qui suivirent, si bien que le brun pouvait être sûr de n’avoir aucun problème à faire ses devoirs. C’est d’ailleurs à cela qu’il s’attaqua dès qu’il sortit de son dernier cours, ne laissant à son cerveau aucun répit. Il fuyait les pensées désagréables qui le tenaillaient la nuit sans le moindre remord, mais plutôt avec du soulagement. La montagne de travail ne fut bientôt plus qu’une petite colline pour ne plus être qu’un vague souvenir bien vite. Son acharnement ne l’aidait pas, car le désœuvrement arrivait plus vite que prévu. Il chercha en vain des yeux quelque chose qui pourrait occuper ses méninges, persuadé de ne pas supporter le point de ses réflexions. Il trouva enfin une échappatoire en posant son regard sur le livre qui trônait fièrement, tel un héros, sur sa table de chevet. Il le prit sans hésitation, après avoir soufflé de soulagement. L’air oppressant et la solitude qu’enfermait le dortoir désert ne lui convenait plus alors qu’il l’avait rejoint pour faire ses devoirs. Il prit donc la décision de sortir. Il marchait vite, ne regardait pas autour de lui, ne rendait pas les saluts, les sourires … Il fonçait tête baissée vers son objectif, ne se souciant plus de rien.

    Un vent frais atteignait la peau des jeunes gens frileux qui ne resteraient pas longtemps dehors. Il était déjà quatre heures de l’après-midi, les derniers rayons du soleil éclairaient pour encore une petite heure les parterres de fleurs, la pelouse douce, et la pierre du château surplombant le parc. Le jeune Carmichael était penché sur les pages de son livre qui semblait prenant et absorbant. Son épaisseur aurait fait frémir plus d’un, et son écriture minuscule pâlir le plus téméraire lecteur. Mais c’était le seul moyen qu’il avait trouvé, la seule chose qui avait bien voulu l’aider, le seul sauveur potentiel. Aussi, il s’était laissé envelopper par les mots écrits avec soin, ignorant avec superbe les bruits alentours. Le repos que lui apportaient ses pages le faisait sourire légèrement, mais c’était un sourire si pâle que personne ne se serait laissé prendre. Les pensées du jeune homme étaient loin d’être douce même s’il tentait de les oublier. Une ombre vint cacher le soleil, pour enfin s’éloigner. Mais une présence se fit alors à ses côtés, la personne s’asseyant au près de lui sur le banc qu’il avait envahit. Il ne détourna même pas les yeux de son ouvrage pour savoir qui venait troubler sa solitude, et continua sa lecture assidûment. Si la personne voulait se faire connaître, elle n’avait qu’à faire entendre sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Evasion (Pv. Olympia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evasion (par la fenêtre ouverte)
» defense ou evasion en pve???
» le titan EVASION...
» Bien choisir son armure evasion
» Evasion : The great equation !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard extra muros • :: ▄ le parc-
Sauter vers: