AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 esteria ; mon rêve familier. done.

Aller en bas 
AuteurMessage
Esteria T. Rowlens

avatar

Messages : 10
Age : 25
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: esteria ; mon rêve familier. done.   Dim 17 Mai - 16:52






© EBONYNIGHT @ LJ



    le moldu que tu es
      pseudo : Green.
      âge : 16 ans.
      avatar utilisé : Emily Browning.
      code du règlement : La poudre de cheminette s'en va au loin.
      autre ? : Coeur




Dernière édition par Esteria T. Rowlens le Lun 18 Mai - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteria T. Rowlens

avatar

Messages : 10
Age : 25
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: esteria ; mon rêve familier. done.   Dim 17 Mai - 17:07


          c'est ce moment-là, hors du temps, que la réalité a choisi
          pour montrer qu'elle décide et que si elle veut elle nous malmène
          elle a injecté dans nos joies comme une anesthésie
          souviens-toi de ces sourires, ce sera plus jamais les mêmes.


            TEXTE ©️ GRAND CORPS MALADE.
            ICONS ©️ EBONYNIGHT @ LJ


        « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
        D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
        Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
        Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

        Car elle me comprend, et mon coeur transparent
        Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
        Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
        Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

        Est-elle brune, blonde ou rousse ? Je l'ignore.
        Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore,
        Comme ceux des aimés que la Vie exila.

        Son regard est pareil au regard des statues,
        Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
        L'inflexion des voix chères qui se sont tues. »

        _____________________________Paul Verlaine.


      « Maman,


    Je sais que c'est complétement stupide de t'écrire une lettre. Que tu ne la liras pas, que tu ne la recevras même pas. Je sais qu'arriver à la fin, alors que j'aurais les doigts qui me feront souffrir d'avoir fait des efforts pour bien écrire, que je signerais avec application, je rangerais cette feuille de papier dans un tiroir, sous des tonnes de bêtises. Je la laisserais là et je n'y penserais plus. Et puis, un jour, il me faudra quitter cet orphelinat, et je rangerais mon bureau. Je retrouverai ce bout de papier et je sourirai en me disant que j'étais stupide de croire que ça pourrait m'aider à régler mes problèmes que d'utiliser l'encre. Mais je prendrai cette lettre avec moi où j'irais. Et je la garderai. Car elle sera la seule chose qui me liera encore à toi, et que je ne veux plus que nous soyons séparées, à nouveau.

    Je ne sais pas par où commencer. C'est la première fois de toute ma vie que j'écris une lettre à une morte, et de savoir que tu ne vas pas me lire, ça me stresse encore plus. Dois-je te parler de moi ? Oui. Oui, je crois qu'il s'agit de la meilleure introduction en la matière. Je me trompe peut-être mais c'est ça ou je rend copie blanche.

    J'ai dix-huit ans depuis peu de temps, mais je semble encore en avoir seize. Je ne sais pas si je tiens ça de toi, ou de papa ou même si je suis la première de la famille à avoir cette particularité, mais si je parais plus jeune que je ne le suis, c'est tout simplement à cause de mon visage. J'ai un visage assez rond et des pommettes hautes, de même que des fossettes. À l'orphelinat, quand j'étais petite, les couples qui venaient choisir un enfant me disaient que j'étais la plus belle enfant qui soit grâce à ça. Oui, j'ai gardé un visage très enfantin. Et puis... Je ne suis pas très grande, non, ça c'est sûr. Et je n'aime pas m'habiller comme une femme, je préfère de loin m'habiller comme une gamine... Avec de jolies robes à fleurs et des collants fluorescents. Tu sais, je te disais que les couples me trouvaient jolie, et pourtant, jamais je n'ai été adoptée. Tu vois, maman, je suis toujours à toi. Tu es morte, et puis papa m'a laissé ici quand j'avais trois ans parce qu'il ne pouvait pas s'occuper de moi. On m'a retiré ma famille, maman, mais j'ai décidé que jamais on ne m'enlèverait votre nom. C'est tout ce que je peux faire. Alors, quand des couples venaient, maman, je mettais toute mon ingéniosité de petite fille à ne pas me faire aimer par eux. Je faisais des bêtises juste devant eux avec un petit sourire en coin, comme une petite peste, ou alors je pleurais sans arrêt en me collant à eux. Ces gens-là veulent faire preuve de charité, de bonté d'âme ou tout ce qu'on voudra, mais un gamin qui pleure sans arrêt, comme tout le monde, ils ne supportent pas.

    Je crois être quelqu'un de gentille. Je veux dire, en tout cas, je m'efforce toujours de faire plaisir au plus de monde possible, tu sais. J'aime bien aider, offrir un service à quelqu'un. Pas forcément un ami, peut-être juste une connaissance ou même un inconnu. Qu'est-ce-que ça me fais d'aider quelqu'un ? Rien, si ce n'est le plaisir que j'ai à voir son sourire de remerciement. J'aime beaucoup m'amuser, même si je suis plutôt du genre calme. On peut s'amuser sans faire trop de bruit. J'ai une vraie passion pour les livres et le cinéma, je suis capable d'en parler pendant des heures. C'est incroyable comme c'est gênant, parfois... Par exemple, je pense à un film, je commence à en parler avec un ami qui ne le connait pas. Et ça m'arrive souvent. C'est bien d'avoir de la culture et de la faire partager aux autres, mais quand je fais ça j'ai l'impression d'être pédante. Mais j'ai besoin d'en parler. Mon rêve serait d'être critique... Tu imagines ? Être payée pour lire des livres, voir des films, aller à des expositions... Magnifique.

    Maman. Il y a quelque chose que je ne t'ai pas encore dit et qui - je l'avoue - me perturbe. Est-ce de toi que je - j'ai même du mal à l'écrire - tiens mes... pouvoirs magiques ? Oh, je sais, ça parait complétement fou comme ça, tu dois certainement te dire que ta fille se prend pour une sorcière parce qu'une ou deux fois elle a deviné qui aller entrer dans sa chambre avant que cette personne n'entre. Mais je t'assure que c'est vrai, maman. Un jour un monsieur est venu me voir et il m'a donné une lettre écrite sur un parchemin, avec de la belle encre, et tout, et tout. Pas comme ces lettres officielles qu'on trouve dans le bureau de la directrice de l'orphelinat. Je l'ai lue, et j'ai eu très mal au cœur. Parce que pendant toute ma lecture j'ai espéré que j'allais entrer dans une école où on m'apprendrait la magie, où je verrais des choses incroyables et tout, mais... J'ai levé les yeux vers le vieil homme, qui n'avait pas une once de fantaisie dans les yeux, et qui attendait patiemment, les fesses au bord de ma petite chaise, que j'ai finit ma lecture. Je lui ai dis que ça n'avait rien de drôle, qu'il était méchante, mais... Tu sais ce qu'il a fait ? Il m'a sourit, et il a fait dansé mon livre sur ma table de chevet. Je me souviens très bien, c'était un ouvrage regroupant les sept tomes du Monde de Narnia. Depuis, je le garde toujours avec moi. C'est pour ça que je suis encore à l'orphelinat, parce que malgré que je sois majeure, les études chez les sorciers se finissent à vingt-et-un ans. Je resterais ici jusqu'à ce que je sois pleinement une adulte, diplômée et tout et tout.

    Oui, maman, ça parait complétement fou, mais c'est ma vie.

    J'ai une incroyable peur de la mort, maman. Je crois bien que c'est depuis que je sais que tu es morte quand j'avais deux ans, depuis que je sais que je ne suis pas là parce que vous ne vouliez plus de moi. Quel âge pouvais-tu bien avoir ? Ving-cinq ans ? Un peu plus ? ... Je déteste la vie et le temps, cette sale association qui nous tue. Comment une jeune maman comme toi pouvais bien mourir ? Dieu s'était-il simplement levé du pied gauche ce matin-là ? Mais il n'a pas le droit de faire ça, de nous tuer comme ça les uns après les autres... Dieu est un serial killer, maman. On devrait l'enfermer, on vivrait plus heureux. Ensemble. Tu crois que j'aurais eu des petits frères et des petites sœurs si tu avais continué à vivre ? Je suis peut-être passée à côté des douleurs et souffrances de l'enfant dans une famille nombreuse, mais je crois surtout avoir manqué beaucoup de joies.

    Je ne sais pas par quoi je suis censée finir... Tu me manques ? J'espère te revoir bientôt ... ? Non. Juste... maman, je t'aime fort.


Esteria. »


Dernière édition par Esteria T. Rowlens le Mar 19 Mai - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteria T. Rowlens

avatar

Messages : 10
Age : 25
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: esteria ; mon rêve familier. done.   Mer 20 Mai - 14:46


    Fiche terminée n_______n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: esteria ; mon rêve familier. done.   Mer 20 Mai - 14:50

  • Ham. J'avais même pas vu T_T.

    Te voilà validée chez les gryffondors =D
Revenir en haut Aller en bas
Esteria T. Rowlens

avatar

Messages : 10
Age : 25
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: esteria ; mon rêve familier. done.   Mer 20 Mai - 14:58


    Pas grave, et merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: esteria ; mon rêve familier. done.   

Revenir en haut Aller en bas
 
esteria ; mon rêve familier. done.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Achat de familier] Un compagnon de route
» Un visage familier. [Glèzabel]
» 4- Le Familier
» Invoquer un familier
» potion de boost des familiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: