AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 MAX •• The kids aren't alright. (terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maxence Giokovich

avatar

Messages : 22
Age : 23
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Mer 27 Mai - 14:15


© Anakina



    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Il fut un temps où j'étais connu sous le pseudo d'Anakina. Maintenant, c'est tout simplement Mathilde. (:
      âge : On va dire ... bientôt 15. Ca fait mieux que 14 ans et 10 mois. T_T
      avatar utilisé : Nikki Reed
      code du règlement : La poudre d'escampette s'en va au loin. =D
      autre ? : Comment j'ai galéré pour trouver un avatar de libreeee. :O D'habitude je m'inscris sur des petits forums. Hormis ça, j'adore l'ambiance sombre du design. <3


Dernière édition par Maxence Giokovich le Sam 6 Juin - 12:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Giokovich

avatar

Messages : 22
Age : 23
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Mer 27 Mai - 14:24

_« L'homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. »_ Alfred de Musset


Il pleut et les gouttes glissent sinueusement le long de la vitre. La petite fille brune joue tranquillement. Elle coiffe ses poupées avec autant d'enthousiasme qu'un condamné. En fait, elle s'ennuie royalement. Elle n’avait jamais aimé jouer aux poupées, mais elle en était obligée. Elle devait remercier Mr Giokovich, qui n'était autre que son père, pour toute cette mascarade. Qu’il était doucereux lorsque sa femme était présente, et au combien il était odieux lorsqu’elle ne le fut plus. Il avait accumulé tant de rancœur envers autrui, que ses traits grossiers semblaient peiner à se déraidir pour dessiner ne serait ce que l’ombre d’un sourire. Elle le haïssait. Lui, il l’observait silencieusement, ce regard mêlant haine et dédain qui lui était si propre, plongé dans le sien. Maxence soutenait son regard avec un air de défi, son peigne semblant presque s’enfoncer dans le crâne de sa poupée tant elle s’acharnait à l’ouvrage. Cet élan de courage était loin de satisfaire son opposant. Il se leva donc lentement de son fauteuil, s’approchant dangereusement de l’enfant qui ne détournait toujours pas le regard.

« Baisse les yeux. »
« Non. »
« J’ai dit, baisse les yeux sale gamine ! »
« Non. »


Sa grosse main vint brutalement se heurter au doux visage de la petite fille. Cette dernière tomba en arrière et se mit à sangloter. Elle ne voulait pas pleurer, elle ne pouvait pas pleurer. Pleurer, c’était être faible. Elle se releva doucement, les yeux emplis de rage. Elle voulait qu’il souffre autant qu’il la faisait souffrir. Une pile de livre posée sur la table de chevet derrière elle, ainsi que le chandelier se trouvant à côté, volèrent alors jusqu’à son bourreau qu’ils percutèrent violemment. Il ne s'agissait pas du premier phénomène étrange se produisant autour d'elle. Son père l’agrippa par les cheveux et la traina durement jusqu’à la pièce, qu’elle surnomme encore aujourd'hui « la prison noire ».

Maxence subissait les sarcasmes, les coups que lui infligeait son père avec rudesse, depuis la disparition de sa mère, tragiquement décédée dans un accident de voiture. Oui, ces deux géniteurs étaient moldus, des gens ordinaires qui ne la comprenaient pas. Ils connaissaient cependant l'existence du monde magique, et savaient qu'avec leur patrimoine familial, leur descendance risquerait de developper cette « tare ». Son père l'avait rendu responsable de la mort de sa mère, refusant d'accepter sa ... particularité. Une mère qu'elle estimait tant malgré sa grande simplicité, une mère qu'elle n'avait que trop peu connu.

Ce jour là, Maxence avait 7 ans. Elle revoit encore ses yeux sombres la foudroyer du regard avant de claquer violemment la porte, la plongeant alors dans l’obscurité totale. Ce regard là restera à jamais encré dans sa mémoire. Un triste début d'existence, en somme, qui allait cependant prendre bientôt un tout nouveau tournant.


..


Dernière édition par Maxence Giokovich le Mer 27 Mai - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Giokovich

avatar

Messages : 22
Age : 23
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Mer 27 Mai - 19:55

_« Les adolescences trop chastes font les vieillesses dissolues. »_ André Gide


« Eteins cette cigarette. Tu te bousilles les poumons. »
« J’m’en tape. »
« Je n’plaisante pas, en plus ça pue, ça donne une haleine de poney et un style pas très distingué. T’as rien à y gagner. »
« Ouais, et j’vais sûrement crever dans pas longtemps, bla bla bla. »
« Maxxie, tu sais que je t’aime mais je déteste quand tu es comme ça. »


14 ans. On veut refaire le monde. Cela fait 3 belles années que Maxence est enfin libre et étudie à Poudlard. Elle y avait découvert un tout autre monde. La cigarette, l’alcool et la débauche faisaient dorénavant parti de son train train quotidien. Une enfant précoce, avide de nouvelle expérience, aux rêves brisés dès son plus jeune âge. Son paternel ne l’effrayait plus à présent. Elle avait désormais une toute autre peur, celle de l’avenir. Ses notes étaient loin d’être brillantes, seule deux choses l’intéressaient réellement : les potions et le quiditch. Les deux uniques matières, qui, selon elle, valaient la peine d’être enseignées. Elle était déjà bien connue des professeurs, réputée pour sa répartie assassine et son sourire narquois. Un cancre en clair. Mais elle n’avait pas toujours été comme ça. Son entrée à Poudlard avait été marquée par sa rencontre avec un jeune sorcier de son âge, pourtant beaucoup plus expérimenté, qui l’avait rapidement entrainé dans ses déboires. Ce fut comme une renaissance pour la jeune demoiselle qui avait tant souffert. Malgré cette attitude nonchalante ainsi que cette tendance à se refermer sur elle-même, elle avait tout de même la chance de pouvoir compter sur de fidèles amis. Elle en faisait parti. Elle était différente de Maxxie, beaucoup plus raisonnable, douce aussi. Maxence lui faisait parfois beaucoup de mal, sans le vouloir vraiment, sans s’en rendre compte, mais finissait toujours par s’en excuser. Elle seule était au courant de son enfance difficile et lui lui pardonnait tout, ou presque.

« D’accord, d’accord, je l’éteins. N’empêche, c’est un bon truc de moldu ça, preuve qu’ils ne sont pas si idiots. »

Maxence éteignit alors sa cigarette d’un air négligé et se tourna vers son amie pour lui adresser un sourire d'une beauté rare, car sincère.


..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Giokovich

avatar

Messages : 22
Age : 23
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Ven 5 Juin - 22:24

_« L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. »_ Georges Courteline


« Lâche-moi, tu veux ! C’est pas le moment là. » s’exclama Maxence d’une voix dure.
« Alors, on s’est bien amusé avec Marco ? » répliqua son assaillant, un petit sourire pervers aux lèvres.
« Dégage, ce n’sont pas tes affaires minable ! »
« Oh, non mais comment elle me parle la mignonne ? Tu ne veux pas qu’on s’amuse, poupée ? »
C’en était trop.
« JE NE SUIS PAS TA POUPEE ! »
Et, sur ces mots, elle lui décocha une énergique gifle. Voilà le traitement qu’elle réservait aux machos de son espèce.
« Trouve toi une autre pimbêche ! »
« C’est ça ! S***pe ! » marmonna alors le jeune Serpentard en s’éloignant.

Non mais pour qui il se prenait celui là ? Il la voyait peut-être comme une fille facile, une fille simple d’esprit qui se laisse attirer dans le lit de n’importe qui. Seulement, entre Marco et lui, il y avait une grande différence tout de même. D’ailleurs, elle espérait que lui, et d’autres, la considéraient à sa juste valeur. Elle était à une période de transition, se posant de nombreuses questions sur elle, sur ce qu’elle était, la personne qu’elle souhaitait être. Ses relations avec le sexe opposé étaient plus que confuses, elle ne faisait que jouer, résister, s’attacher puis souffrir. Quand allait-elle enfin avoir droit à une relation normale ? Quant à ses relations amicales, elle avait plus tendance à se renfermer sur elle-même. Après cette altercation, elle n’avait aucune envie de retourner dans la grande salle ou de monter dans son dortoir. Non, elle ne voulait pas prendre le risque de croiser à nouveau un jeune sorcier avide de ragots et ne désirait pas avoir à supporter le bonheur éclatant de certains. Elle ne s’en sentait pas capable et décida alors qu’il tait préférable de s’isoler un instant, voulant éviter tout débordement. Car oui, elle bouillonnait. Avançant doucement dans la cour centrale du château, elle se dirigea alors vers le parc, non loin de la forêt interdite. Quelle curieuse envie que celle d’aller se promener dans cette sombre forêt qui était le refuge d’un bon nombre de créatures maléfiques. A croire qu’elle ressentait le désir de se faire peur, de connaître ses limites. A l’heure où tous festoyaient encore dans la grande salle, Maxence pénétrait donc à l’intérieure de cette terre prohibée.

« Hey, Maxxie ! Viens donc avec nous ! On joue à la bouteille entre potes. En plus, on est bien équipés niveau alcool … »

Une de ses nombreuses connaissances, un pote de beuverie parmi tant d’autres qui ne comptait pas vraiment à ses yeux. Maxence se contenta de sourire faiblement. L’ambiance de cette mystérieuse forêt ne l’inspirait guère, mais elle n’avait rien de plus intéressant à faire après tout. Ah, sauf peut-être son devoir d’astronomie qui l’attendait sur son bureau mais ça, ça pouvait bien attendre.

« C’est parti. »

Son acolyte lui tendit alors une bouteille de whisky.

« A consommer sans modération. » ajouta t-il avec un clin d’œil.
Il y avait trois autres garçons, plus âgés qu’elle, qu’elle n’avait jamais vus auparavant et seulement une fille, qui avait d’ailleurs l’air très bizarre.


« On a un peu changé les règles, la bouteille désigne la personne avec laquelle on peut faire différentes actions : embrasser, caresser, ou partir avec … un peu plus loin. »

Sympathique. Maxence hocha doucement de la tête.

« Compris. »

Un des jeunes hommes qu’elle ne connaissait pas lança alors la bouteille et celle-ci s’arrêta bien sûr en face d’elle. Il n’était pas déplaisant, mais son sourire malsain ne lui disait rien qui aille. Seulement, elle avait bien besoin de ça, s’amuser un peu. Les autres sorciers arboraient à présent un sourire en coin, attendant de voir ce qui allait à présent se passer.

« 2 en 1, et inutile de s'éloigner ... les autres pourront profiter du spectacle » déclara alors son partenaire, se levant lentement afin de se rapprocher d’elle.
Maxence restait de marbre, le visage totalement impassible. Elle sentit alors ses mains se poser sur ses hanches, passer sous son t-shirt, ses lèvres s’emparant des siennes. Autour, les autres riaient à gorge déployés, tandis qu’une deuxième distribution de bouteilles avait lieu.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Giokovich

avatar

Messages : 22
Age : 23
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Ven 5 Juin - 22:37

    Fini; médiocre. NOPE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midnight D. Constance

avatar

Messages : 238
Localisation : Très certainement dans ses appartements.
Camp : Un côté, l'autre. Je suis tenté par l'un puis par l'autre.

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Mer 10 Juin - 17:20

Jolie fiche.
Pour moi, ce sera Poufsouffle. ;)

Bonne continuation à toi.

_________________



      Les portes de l'Enfer
      Sont toujours ouvertes...
      Même à Minuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yeardley H. Levingston
    Poisoned applel'amour veut qu'on me croque et qu'on tombe pour moi.

avatar

Messages : 137
Age : 23
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   Mer 10 Juin - 17:25

    Bienvenue :)
    Keupiiiiiiine ( moi non plus, j'iame pas dire 14 ans et 10 mois TT" )
    Ton histoire est passionante, j'aime beaucoup. Surtout le passage de la poupée et de la prison noire ( oui, nawelle aime les histoires noires --' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAX •• The kids aren't alright. (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAX •• The kids aren't alright. (terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» « It's ok. It's alright. » (13.10.11 à 16h21)
» We're still kids [FAITH]
» Yeah, you show me good loving make it alright need a little sweetness in my life (elya)
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: