AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.

Aller en bas 
AuteurMessage
Belzébuth L. Van Hellsing

avatar

Messages : 38
Localisation : dans un monde dont tu n'as pas la clé.
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   Lun 15 Juin - 18:16

&
Lucyfer & Belzébuth
La reine de l’enfer & le prince des ténèbres
contre...


    Son sourire s'accentua. Un sourire sauvage, sombre. Terrifiant. Comment un être aussi doux pouvait se comporter d'une manière aussi sombre ? Peut être parce qu'un ange déchu cache un démon. Ou qu'il était tout simplement un damné, un Van Hellsing qui souffre en silence. Un Van Hellsing piégé dans l'incertitude & le doute, prisonnier d'un monde qu'il a créé lui-même, abandonné aux mains habiles du Diable.

    « Tu en veux peut-être encore, peut être ? » Sa voix avait claquée, froide, sèche, tel un murmure perfide à l'oreille de la serpentard. A présent la jeune fille était terrorisée. Oh bien sûr, elle l'avait insulté, mais il n'avait pas réagis. Quand elle avait cité Eden, il s'était figé. Quand elle en avait rajouté sur Faust, il s'était retourné, ses cheveux plus sombres que jamais, ses yeux ayant perdus tout éclat d'errance. Non c'était une haine pure, une haine incontrôlable comme piégé en lui et prête à sortir pour tuer le premier venu. Mais quand il lui avait demandé de se taire, elle avait ricané, insulté Lucyfer, rit de sa famille si étrange. Mais lorsqu'il avait avancé, ses mains emprisonnant ses bras pour l'empêcher de se débattre, elle avait lu la douleur dans ses beaux yeux sombres. La douleur, la détresse & toujours cette colère que les gens ne comprenaient jamais chez les Van Hellsing.
    La Serpentard (Anna peut être ?), gémit de plus belle, recroquevillée contre le mur. Que lui avait-il fait ? Ça personne ne le sera. Belzébuth avait toujours eu le don de susurrer à l'oreille des gens les vérités les plus atroces, celles qui font le plus mal. Mais jamais, oh grand jamais, il n'aurait usé de la violence sur cette pauvre vipère. Du moins pas assez pour la traumatiser, assez pour que ses paroles soient accompagnées de gestes précis. Il lui avait fait croire qu'il était près à la violer, fait croire qu'il allait la frapper. Mais là était la ruse du jeune homme. A peine avait-il commencé à jouer la comédie, l'embrassant de force tandis qu'elle se débattait, la secouant légèrement tandis qu'elle gémissait, qu'il s'était lassé. Cela ne valait plus la peine de jouer. Ses victimes devenaient si faibles. Et jamais il n'aurait abusé d'elle. Son coeur, son être, cela n'appartenait qu'à une seule et unique personne. Et il avait beau faire passer les demoiselles dans son lit, il ne supportait pas de les voir souffrir physiquement. Mentalement était tellement plus amusant. Il l'avait soudainement lâchée, lui murmurant à l'oreille des vérités qu'elle n'était pas prête à entendre, des paroles dignes des plus fourbes Serpentards.
    Et il avait gagné. Tandis qu'il reculait avec dégoût de la jeune fille en larme, son sourire disparut & il quitta la salle vide, la laissant seule.

    ***


    « Eh Belz, c'est toi qui a fait ça ?
    -Elle l'a cherché. De toute façon je me suis contentée de lui parler.
    -Ouais c'est ce qu'elle a dit à la directrice quand on la retrouvée. T'as de la chance, tu n'es pas renvoyé.
    -Non sans blague. Magnifique. Comme ci je ne le savais pas. »
    Mauvaise humeur de l'ange déchu ? Sûrement. Mais cette fille lui avait gâchée sa journée. Lorsqu'il avait croisé le regard soucieux de ses deux cousines, il s'était contenté d'hausser vaguement les épaules et d'articuler silencieusement à Lucyfer « Tu viens toujours ce soir ? » La réponse étant positive, l'humeur de Belzébuth en avait été légèrement plus joyeuse. A peine cependant puisse qu'il s'était pris deux heures de colles pour avoir terrorisé une jeune serpentard pleine de bonnes attentions. Incapable d'articuler quoique ce soit, il s'était contenté de lancer un regard noir à Mlle Truescott puis à la jeune fille qui avait à présent un demi-sourire triomphant. Magnifique journée vous dis-je. Surtout que les deux heures empiètés sur son rendez-vous avec Lucyfer qu'il n'avait pas pu prévenir et que bien sûr, les deux heures allaient se passer en compagnie de Midnight qui n'allait pas le lâcher.
    Lorsqu'il sortit de son mutisme permanent face au professeur, il regarda l'heure avait horreur. Près d'une demi-heure de retard ! Belzébuth s'empressa d'aller chercher son balai & sans attendre, se précipita vers le terrain de quidditch où l'attendait une brune pestant à tous les coups contre son retard. Déjà que Faust et Aaron lui avaient posés un lapin, il n'allait pas faire de même. Le soleil commençait à décliner tandis qu'il emprisonna la serdaigle en colère de ses bras musclés. Lui susurrant à ses oreilles, tel un poème :

    « Je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé. Infiniment désolé. Tu m'excuses ? Je vais me rattraper en t'offrant le meilleur entraînement de ma vie. Enfin il pourra jamais être meilleur que celui que nous donne notre très cher capitaine, mais ça on s'en fout, enfin j'espère hein ? »

    Essayant vaguement de sourire en oubliant ses aventures de la journée, le doux Belz déposa un baiser sur la joue de sa cousine, espérant se faire pardonner du petit monstre feu follet. Il n'y avait plus qu'à espérer que les serpentards ne viennent pas foutre le bordel. Parce que Monsieur Van Hellsing n'était mais alors, pas du tout d'humeur pour supporter des vipères.


Dernière édition par Belzébuth L. Van Hellsing le Lun 15 Juin - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucypher Van Hellsing

avatar

Messages : 14
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   Lun 15 Juin - 19:23

Bon... restons positive... Ça ne faisait jamais que le second lapin familial de la semaine après tout ! Ce n'était pas comme si elle avait expédier au lance-pierre sa dissertation sur les potions ni le devoir de DCFM. Ni comme si, elle était arrivée avec un quart d'heure de retard après avoir refermé à contrecœur ce passionnant bouquin sur la flore des forêts enchantées ! Son balais sous le bras, elle l'attendait depuis un moment. Un long moment. Trop long à son gout. Elle avait eu le temps de passer sous la douche et d'enfiler son équipement qu'il n'était toujours pas là. Enfourchant son balais, elle donna un coup de pieds pour décoller et parti en flèche dans les airs, elle avait besoins d'un exutoire, elle avait besoin de se défouler pour ne pas craquer, elle la sentait pas très loin tapie, à attendre qu'elle flanche. A une bonne altitude, elle effectua une demi-boucle, piquant droit vers le sol, les yeux fermés, ne tenant le balais qu'avec ses genoux les bras écartés. Avec un long cri d'extase rageur, elle se laissa chuter avant de rouvrir les yeux et de redresser sa trajectoire à deux mètres du sol, filant vers les gradins déserts et les buts dont elle fit très rapidement le tour. Reprenant de l'altitude elle enchaina quelques acrobaties, essayant de se vider la tête pour chasser cette autre qu'elle sentait toujours et qui peu à peu s'éloignait comme un enfant vexé d'être tenu à l'écart d'une fête, contraint d'en être simple spectateur. Voler lui avait toujours fait cet effet de bien être, légèreté... de liberté. Elle se sentait presque... normal. C'est bien la seule chose qui arrivait à calmer ses crises. Volant maintenant juste pour le plaisir de sentir le vent caresser son visage elle voletait sans buts apparents flânant au dessus du terrain. Combien de temps déjà ? Elle perdait la notion du temps une fois sur un balais. C'était grisant. Mais parfois handicapant... Encore quelques tours que Lucy mit à profit pour effectuer quelques exercices pour s'échauffer avant de finalement voir une silhouette se découper dans la nuit tombante. Sa bonne humeur laissa place à de l'agacement et comme elle se posait près de son cousin, la jeune fille lui tourna le dos ostensiblement pour bien marquer son mécontentement. Surprise de sentir ses bras passés autour d'elle, elle émit juste un "humpf" glacial avant qu'il ne se penche à son oreille pour lui susurrer d'une douce voix d'excuse.

"- Je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé, je suis désolé. Infiniment désolé. Tu m'excuses ? Je vais me rattraper en t'offrant le meilleur entraînement de ma vie. Enfin il pourra jamais être meilleur que celui que nous donne notre très cher capitaine, mais ça on s'en fout, enfin j'espère hein ?
- Si tu crois t'en tirer avec d'aussi plates excuses tu peux t'assoir sur ton balais par le manche. Tu sais depuis combien de temps je t'attends ici à poireauter alors que je me suis décarcasser pour être à peu près à l'heure ? Mais qu'est-ce que vous croyez vous autres messieurs les mâles ? Que je vais me faire un carrière à attendre votre bon plaisir ? Moi aussi j'ai des impératifs ! Et je me débrouille toujours pour prévenir si jamais je vais être en retard. Me dis pas que tu ne pouvais pas faire passer un message à quelqu'un pour qu'il me prévienne je te croirais pas. C'est absolument frustrant d'attendre quelqu'un pendant deux heures et quart, tu sais ?"

Elle s'était retourner dans ses bras au cours de sa longue tirade. Son air doux et calme, prêt à tout accepter de sa part l'énerva un peu plus, tout comme le fait de devoir lever la tête pour le voir, si bien qu'elle se lâcha plus qu'elle ne l'avait voulu, mais elle était trop énervée pour faire mine de s'excuser si elle l'avait blesser. Non, les excuses ce n'était pas à elle de les faire cette fois-ci et non elle ne se laisserait pas amadouer par un bisou... quoique... Avec un soupir de résignation Lucy posa sa tête contre le torse de son cousin, quelque peu radoucie. Elle l'aimait bien, il savait qu'elle ne pouvait pas rester bien longtemps en colère contre lui.

"- Tricheur..."

Murmura-t-elle tout bas. Tricheurs, ils l'étaient tous dans la famille. On trichaient les uns les autres, pour ne pas blesser, pour protéger, par intérêt. On trichaient surtout pour survivre. C'était ça être un Van Hellsing, toute sa vie tricher, faire semblant, mais tôt ou tard ça nous retombait dessus. Immanquablement. Comme un vieux souaffle crevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzébuth L. Van Hellsing

avatar

Messages : 38
Localisation : dans un monde dont tu n'as pas la clé.
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   Lun 15 Juin - 20:50


    Bon d'accord. Elle avait toutes les raisons du monde pour s'énerver contre lui. Il ne l'avait pas prévenu, l'avait laissé là pendant une demi-heure, lui avait promis qu'il serait à l'heure. Et rare était les fois où il ne tenait pas ses promesses. Mais ce n'était tout de même pas sa faute s'il avait cherché à défendre l'honneur de sa famille & qu'il en avait payé le prix. Car, en effet, le point le plus sensible chez lui était sa famille & ses proches. Il ne supportait pas qu'on les insulte, qu'on les rabaisse, qu'on les fasse souffrir. Et bien évidemment le professeur Constance pour bien enfoncer le couteau dans la plaie, avait réussi à lui bousiller tout ce qui lui restait de bonne humeur. Ce n'était tout de même pas de sa faute non d'un chien ! De plus, pour une fois il s'était appliqué à ne pas répondre à Midnight, qu'il détestait depuis longtemps.
    Les cheveux en batailles, le vert de ses yeux glacials pétillant dans la nuit, les joues à peine rasé depuis deux jours, il était grand par rapport à elle. Belzébuth avait toujours été imposant à sa manière, froid, glacial, impénétrable. Peu de gens appréciaient son humour noir, ses tourments ou encore sa douceur innée.
    Il laissa donc sa belle cousine râler contre lui, son balai déposé sur le sol, la serrant contre lui pour l'empêcher de se dérober.

    - Si tu crois t'en tirer avec d'aussi plates excuses tu peux t'assoir sur ton balais par le manche. Tu sais depuis combien de temps je t'attends ici à poireauter alors que je me suis décarcasser pour être à peu près à l'heure ? Mais qu'est-ce que vous croyez vous autres messieurs les mâles ? Que je vais me faire un carrière à attendre votre bon plaisir ? Moi aussi j'ai des impératifs ! Et je me débrouille toujours pour prévenir si jamais je vais être en retard. Me dis pas que tu ne pouvais pas faire passer un message à quelqu'un pour qu'il me prévienne je te croirais pas. C'est absolument frustrant d'attendre quelqu'un pendant deux heures et quart, tu sais ?

    Le visage du Serdaigle s'assombrit immédiatement. Se fermant, bouclant à l'intérieur toute douceur. Il détestait qu'on enfonce le couteau dans la plaie même quand c'était sa famille qui le faisait. Incapable de répondre, son corps semblait s'est brusquement figé. Son regard redevenu aussi froid que la glace regarda au loin, cherchant à éviter le regard de Lucyfer. Qu'aurait-il eu à répondre ? Qu'il ne faisait confiance à personne ? Que les gens ne méritaient pas son attention ? Que rien ne l'intéressait en dehors de la connaissance ? Que sa vie se résumait à l'errance ? Ce n'est pas une réponse qu'on offre à une cousine, à une soeur. Alors, oui il aurait pu demande à Francesco, ou à Narwen. Mais il n'en avait pas eu le temps. Mlle Truescott l'avait tout de suite conduit dans le bureau de Midnight où il avait passé deux heures à culpabiliser, copiant stupidement des lignes tandis que l'autre faisait retentir ses sarcasmes qui ne faisaientt rire que lui. Incapable de se ressaisir, il dut pour cela repousser doucement Lucy. Un rire qui sonnait faux le secoua tandis qu'il parlait :

    « Si je suis en retard c'est parce qu'une serpentard s'est mise sur mon chemin. Et Devine ce qu'elle a dit pour que cela me fasse réagir. Devine Lucy. Faust, Eden, Toi, tout le monde. Elle nous a tous copieusement insulté. Tu n'as donc pas entendu les rumeurs qui coulent déjà à mon sujet prétendant que j'ai violé cette pauvre imbécile. Tu parles je me suis contentée de lui dire la vérité. »

    Quand on parle de vérité avec lui c'était surtout, des répliques placés à perfection, des poignards empoisonnés qui touchaient leur cible bien mieux que les coups. Il croisa le regard de sa jeune cousine et instinctivement redevient le beau, le doux, Belzébuth, celui que sa famille connaissait. Pas celui que les autres voyaient. Seul ses proches avaient le droit à cette partie de lui. Doucement il la serra à nouveau dans ses bras, caressant ses cheveux bruns, déposant un baiser sur son front avec un doux sourire. Il ne voulait pas qu'elle ait une mauvaise opinion de lui. Il voulait qu'elle le voit comme Belz, son cousin adoré. Pas comme le garçon froid, pas comme celui qui était capable de faire du mal aux autres. Non il voulait rester un grand frère pour elle, il voulait qu'elle reste son petit monstre préféré. Il murmura encore une fois.

    « Excuse-moi Lucy... »

    Pour ses paroles, pour son retard, pour ses actes. Pour ce qu'il était. Pour tout à vrai dire. Un murmure aussi bien adressé à chaque personne qu'il avait blessé. Il se dégagea dans un sourire toujours aussi doux tandis qu'il attrapait son balai.

    « J'ai promis que j'allais me rattraper petit monstre, ne l'oubli pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucypher Van Hellsing

avatar

Messages : 14
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   Lun 15 Juin - 22:04

Elle le sentit se crisper subitement, elle s'en voulut instantanément de l'avoir blesser. Ce n'était pas ce qu'elle avait voulu, ni même cherchée. Passant a son tour ses bras autour de lui pour le réconforter, elle laissa choir son balais à côté et murmura tout bas un "pardon" qui se perdit dans l'air.

"- Si je suis en retard c'est parce qu'une serpentard s'est mise sur mon chemin. Et Devine ce qu'elle a dit pour que cela me fasse réagir. Devine Lucy. Faust, Eden, Toi, tout le monde. Elle nous a tous copieusement insulté. Tu n'as donc pas entendu les rumeurs qui coulent déjà à mon sujet prétendant que j'ai violé cette pauvre imbécile. Tu parles je me suis contentée de lui dire la vérité.
- Tu sais bien, moi et les rumeurs... Puis tu n'est pas du genre à violer qui que ce soit, tu es trop gentil pour infliger pareil chose à quelqu'un. Fut-il la pire garce du monde. Ce dont je doute qu'elle puisse prétendre au titre, non ?"

Relevant les yeux vers lui, elle lui décocha un de ses sourires charmeurs avant de replonger son visage contre lui, elle n'aimait pas cette facette de sa personnalité qui l'effrayait un peu. Bien sur elle avait entendue cette rumeur idiote, mais cette rumeur ne pouvait avoir été lancée que par la fille en question et était donc fausse de A à Z. Elle l'avait rejetée d'un haussement d'épaule et dans son énervement elle n'avait pas fait le rapprochement avec son retard. Cette petite garce mériterait bien un tour ou deux façon Lucy... mais plus tard. Lucy frissonna en entendant le rire de Belz, il lui faisait vraiment froid dans le dos comme ça, aussi fut-elle soulagée en le sentant se détendre et redevenir celui qu'elle connaissait.

"- Excuse-moi Lucy...
- Non... Toi excuse moi, j'ai été injuste et égoïste..."

Le sentant se dégager elle le regarda faire mi-surprise, mi-ravie en le voyant s'emparer de son balais, sautillant en battant des mains, la jeune fille ramassa prestement le sien alors qu'il lui lançait, moqueur.

"- J'ai promis que j'allais me rattraper petit monstre, ne l'oubli pas.
- Comment j'aurai pu oublier ça ? Mais ça risque d'être un peu limiter non juste à deux pou un entrainement.

Bien qu'enthousiaste à l'idée de jouer, elle restait quand même assez dubitative sur le principe. Comment avait-il l'intention de procéder avec juste un batteur et une poursuiveuse ?



Teuh... la losse, désolé pour la petitesse du post, je me rattraperais au prochain... xx'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   Lun 29 Juin - 13:07

Don't worry, be happy. Ta gueule. Foutu matinée, foutu radio. Chanson moldue de merde. Son corps nu était étendu dans les draps blancs encore tiède grâce à sa chaleur corporelle. Le regard froid, la mine fatiguée, des vilaines cernes avaient fait leurs apparitions sur le visage blanchâtre d'Adam comme à leurs habitudes. Adam était le seul garçon restant dans le dortoir vide et silencieux des Serdaigles. Mais ou étaient-ils tous partis à une heure aussi matinale ? Aucune idée. Pas pudique pour un seul galion, le jeune homme se leva de son lit, laissant paraître un corps frêle, mais musclé. Le regard vitreux, endormi par une longue nuit de solitude hantée par des rêves étranges. Chaque nuit. Toujours le même depuis le début de l'année scolaire. Il faisait les cents pas dans la chambrée, se prenant la tête dans les mains, fermant les yeux pour provoquer un vide soudain en lui. Mais au réveil c'était à chaque fois le même rituel. Adam savait qu'il faisait toujours le même rêve, mais il n'arrivait jamais à se souvenir de quoi il pouvait être question. À chaque fois qu'il pensait avoir trouvé, l'idée s'échappait de son cerveau comme un filet de fumée sortant de son oreille. Cette maudite radio moldue l'avait réveillé en sursaut à cause du volume puissant qu'elle pouvait dégager. Il s'approcha d'elle et délicatement il l'éteignit de la pointe de ses doigts fins. Adam se dirigeait vers la salle de bain, ce matin il avait vraiment une tête à faire pâlir des pierres, la tête d'un troll aurait pu dire certains. Son pâle visage se reflétait dans le miroir éclairé par la lueur qui venait de la fenêtre adjacente. Il remplit la vasque d'eau fraîche qu'il laissa glisser jusqu'à son visage. La sensation de l'eau sur sa peau était courte, mais le faisait frissonner de toutes les parcelles de son corps. Il se laissa glisser jusqu'à la douche qu'il pris assez rapidement, un coup de main dans les cheveux en guise de coiffure, un petit coup de brosse à dents, un autre de parfum. Voilà il était prêt. Adam Hale faisait preuve d'un tel narcissisme envers lui-même qu'il s'aimait profondément, tel que son amour pour lui et sa beauté incroyable dépassait l'amour qu'il pouvait porter une fille ou à un garçon dont il était tombé éperdument amoureux. Sortant le dernier, il laissait le dortoir a présent complètement vide.

Aux alentours de onze heures trente. Les marches de pierres se comptaient par dizaines, comme les tableaux animés des grands escaliers. Adam descendait l'un d'eux d'un pas lent et nonchalant, observant les autres escaliers qui étaient complètement désert. Il se demandait ou tous les élèves pouvaient tous êtres passés, depuis ce matin il n'avait rencontré personne, même pas quelqu'un de sa maison, ni Dwayn, ni Francesco et encore moins ce cher Blake qui passait ses journées à essayer de se dégoter de nouvelles conquêtes pour ses longues soirées. Le grand hall d'entrée ou la grande porte en bois était ouverte. On sentait déjà un vent tiède qui venait parcourir la tête d'Adam, traversant ses cheveux d'un blond presque doré. Même au moins d'octobre, même si le froid et l'automne commençaient à tomber sur le château, dès que le soleil pointait le bout de son nez pour annoncer une belle journée tous les élèves fuyaient le château pour aller se détendre dans le parc ou aller s'entraîner au quidditch, sport national des sorciers.

ADAM : « Merde l'entraînement de Quidditch ! »

Soudain il se rappela, le mot "quidditch" avait fait déclic dans sa satanée tête de piaf. Ce matin et depuis un certain moment avait été prévu un entraînement de quidditch avec toute l'équipe des serdaigles, même celle des serpentards d'après ce que Adam avait pu entendre ces derniers jours, ce qui promettrait un match d'enfer entre les deux équipes qui se s'appréciaient guère après tout. Accélérant le pas, il descendit les dernières marches restantes le plus vite, marchant sur ses lacets de chaussures qui c'étaient défaits plusieurs fois ou en évitant de trébucher sur une flaque d'eau que Peeves avait placée là pour faire une mauvaise blague à un élève. Adam arriva dans la grande cours, on pouvait entendre des oiseaux qui chantaient mélodieusement, la fontaine qui faisait claquer son eau claire sur le sol ainsi que le ciel sans nuage qui laissait paraître un soleil radieux qui brillait dans des éclats magnifiques . Le vent soufflait délicatement, Adam se trouvait à une distance suffisante pour apercevoir le stade de poudlard. Les drapeaux des quatre maisons accrochés en haut des plus hautes tribunes virevoltaient fièrement au vent. Adam continua à marcher et plus il s'approchait plus il voyait le stade grandir. Distinguant deux silhouettes il ne n'avait pu les reconnaître mais il se doutait que c'était deux personnes de sa propre équipe puisque leurs uniformes étaient de couleur bleue et argent, les couleurs des fiers érudits de la maison de Rowena Serdaigle.

L'entrée du stade se dessinait à présent devant ses petits yeux d'un bleu opale, il arrivait devant une grande entrée, l'aigle de serdaigle y était cousu. Le vent soufflait dans toutes les tribunes faisant onduler le tissu qui recouvrait le stade. Adam entra dans le vestiaire, une grande glace s'opposait devant lui, divers plans de vols et de formations avait été scotchés par lui et en haut à gauche sur la vitre poussiéreuse on pouvait voir en noir et blanc la photo de toute l'équipe de serdaigle, Adam au milieu vu qu'il se trouvait être le capitaine de l'équipe depuis trois ans. Il enlevait la fine couche d'affaires qu'il portait sur lui avant d'aller chercher sa tenue de quidditch. Il l'enfila rapidement, elle lui allait à merveille, faite sur mesure bien évidemment. Elle lui moulait à la perfection le corps, lui faisant ressortir sa masse musculaire à divers endroits. Adam se trouvait très en valeur dans cette tenue. Il s'avança devant la glace rajusta une sangle et une genouillère en cuir et c'était parti. Un dernier sourire narcissique à la glace et il sortit du vestiaire réservé au capitaine et arriva sur le grand terrain. Il n'était pas seul. Deux personnes volaient déjà et il avait pu enfin les reconnaître. C'était la douce Lucypher et ce cher Belzébuth. Adam les appréciait énormément et tenait beaucoup à eux, même s'il ne le montrait pas. Sa cape de Quidditch brillait au soleil, apparemment il n'était pas le seul à avoir oublié l'entraînement vu qu'ils n'étaient que trois y compris lui sur le terrain. D'un simple coup de baguette discrète son balai arrivait à sa droite, d'un geste désintéressé il l'attrapa le gros manche en bois qu'il serra dans sa main. Son précieux Éclair de Feu que ses parents lui avaient offert pour sa première année, oui, que voulez vous, quand on a de l'argent on cherche toujours à faire plaisir. Adam enfourcha son balai et en moins d'un demi-quart de seconde il était déjà en l'air en train de faire le tour du stade en évitant les tribunes avec une extrême dextérité, c'était un grand joueur de Quidditch. Il fit demi-tour et s'approche de Belzu & Lucy, toujours un regard impassible sur son visage il adressa un vif sourire à Lucy et un signe de tête à Belzébuth. S'approchant encore un peu plus d'eux, il tournait la tête un peu partout pour voir si personne d'autres n'arrivaient dans le stade complètement vide.

ADAM : « Ils ont tous zappé ou quoi ? Même les Serpentards... après tout ça m'étonne pas ont est bien plus fort qu'eux. »

Pas un bonjour, ni un merci d'être venu, ce n'était pas dans les manières d'Adam, s'il il voulait savoir quelque chose il n'avait pas besoin de le demander, il le savait. Adam passa son regard sur Lucy tandis qu'il le planta un peu plus tard sur ciel ou le soleil était le plus haut à cette heure-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrainement de Quidditch ou comment une réunion de famille se transforme en Battle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ENTRAINEMENT] Tamashi no Kyoumei. Comment ? Avec qui ? Tout ce que vous voulez savoir
» Réunion de famille (pv Aaron)
» Réunion de famille[Pv Amaterasu]
» Réunion de famille [Syracuse en Sicile PV Ares]
» Réunion de famille [PV : Rafael Di Marzio]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard extra muros • :: ▄ le terrain de quidditch-
Sauter vers: