AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Maïka Oliver Allen

Aller en bas 
AuteurMessage
Maïka O. Allen

avatar

Messages : 70
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Maïka Oliver Allen   Jeu 25 Juin - 4:11

MAÏKA OLIVER ALLEN ;

    le contrôle d'identité
      nom : Oliver Allen
      prénom(s) : Maïka
      âge : 20 ans
      date de naissance : Elle est née le 31 octobre 2072
      lieu de naissance : Honolulu à Hawaï au États-Unis.
      lieu de résidence : Honolulu dans une villa auprès de la plage.
      nationalité : Américaine, plus précisément Hawaïenne

    la fiche d'indentifcation
      description physique (10 lignes minimum) : Bronzage, mini-Bikini, Hawaïenne… corps de rêve. C’était Maïka en quelques mots. Pas besoin de plus pour la décrire, mais pour le bien de la cause je vais vous faire quelques descriptions. Maïka est une femme de taille moyenne. Elle est considérée comme une adulte dans plusieurs pays, sauf aux États-Unis. Elle fait aussi tourner les têtes dans la rue après son passage. La jeune femme a des atouts que plusieurs aimeraient avoir. Elle ne peut le nier. Plusieurs filles croient qu’elle a eu recourt aux chirurgies plastiques, même si c’était des pratiques totalement moldu. Maïka n’a pas eu besoin de tout cela, elle avait eut le droit d'avoir ses courbes naturellement. Les gens sont incapables de penser qu’on pouvait avoir d’aussi belles courbes de façon naturelle. Bah quoi ? Parfois la nature gâte certaines personnes et Maïka en fait parti tout simplement. Qui dit Hawaïenne dit peau foncée. Maïka n’a pas besoin de séance de bronzage intensif, puisqu’elle a une peau tout de même foncée. C’est une jeune typique des Hawaïennes, elle a les cheveux foncés presque noir et les yeux bruns. Elle ne change pas des autres. Maïka a de beaux très féminin, on ne peut se tromper en la voyant. On peut que dire que c’est toute une femme. Ce n’est pas rare que Maïka cache les petits defaults de son visage par le maquillage. Tous les gens ont des petits vices, mais Maïka n’aime pas que ceux-ci soient dévoilés au grand jour. Maïka n’est pas une fille qui ne fait rien de sa journée, elle s’entraîne pour garder un corps des plus parfaits. Elle se sent obliger de le faire, car elle a peur de prendre quelques kilos qui lui seraient en trop pour elle. Maïka a peur de ne plus rentrer dans ses vêtements de grande marque.

      description du caractère (10 lignes minimum) : Maïka une femme avec des besoins très étrange, dirons-nous, on pourrait la considérer comme une nymphomane. Croyez-moi je n’exagère aucunement. Elle a une façon très à elle de voir le monde. Elle est du genre à exprimer tout ce qu’elle veut de façon obscène et perverse. Il n’y aucune limite à ce qu’elle peut sortir comme phrase à caractère sexuel. Ne vous étonnez surtout pas ! Elle est purement et totalement dingue des garçons. Elle adore sentir leurs mains sur son corps. Elle en prend un tel plaisir qu’elle en devient que plus coquine. Maïka est une jeune femme avec un très mauvais caractère, elle considère qu’un refus est la pire des choses qu’on peut lui faire. C’est une jeune femme extrêmement capricieuse qui en vient parfois à une grande violence pour un refus. Le tempérament capricieux de la jeune femme fait qu’elle est une élève un peu détestée. Ce n’est que des détails. Maïka est détestable, une vraie petite peste. Elle est chiante. Vous n’en avez aucune idée. Elle doit toujours faire ses petits caprices par-ci et par-là. Ils doivent être exaucés aux doigts et à l’œil. Elle n’aime pas être une perdante. Quoi ? Qui aime perdre ? Elle considère un refus, comme une partie perdue. Alors imaginez la crise qu’elle peut bien faire. C’est une personne qui peut être douce comme un agneau, comme elle peut être une féroce comme un taureau. On ne peut cerner Maïka, elle est d’humeur assez changeant, on pourrait la représenter comme une girouette humaine. Maïka c’est une prétentieuse née. Elle est incapable de prendre les choses comme il se doit, il faut toujours qu’elle pense que tout est dirigée contre elle. Maïka est une bonne amie, quand on réussit à lui faire confiance. C’est une jeune femme intelligente, même si parfois… on ne pourrait dire ça. On pourrait la considérer comme une Barbie-chiante-brune. En plus, Maïka est arrogante. Elle répond aux gens de façons bêtes et parfois méchamment. Elle n’a pas la langue dans la poche non plus, elle peut dire des paroles à voix haute qui ne doit pas être dites. Vous savez ne confier pas de secret à Maïka, ça se peut que vous soyez tout simplement trahi. Comment ? Pourquoi ? Maïka se venge régulièrement des gens à racontant soit la vérité avec quelques variantes qui s’éloignent de la vérité. C’est une menteuse, mais un jour personne ne la croira. Elle est une excellente menteuse, mais parfois on se mélange dans ses mensonges ou encore on découvre les pires mensonges possibles. Maïka est une hypocrite. Elle n’a pas que des defaults, mais c’est toujours plus facile de dire les defaults des gens. Elle est gentille à sa façon, surtout quand ses désirs sont exaucés. Maïka est une aguicheuse, avec le corps qu’elle possède c’est tout à fait facile pour elle grâce à ses courbes généreuses. Maïka est accro à son argent. Elle ne serait capable de vivre dans la pauvreté. C’est une gosse de riche. Une fille qui vit avec l’argent depuis des années. Elle a besoin de papa et maman pour avoir autant d’argent, car elle, seule, n’aurait pas eue autant d’argent que maintenant. Maïka est une jeune femme courageuse, qui aime faire la fête. Elle boit souvent comme un trou ne sachant pas trop ce qu’elle a pu faire. Mais connaissez-vous la Maïka qui aimerait connaître le romantisme ? Elle aimerait avoir un preux chevalier qui ne la prendrait pas pour une salope. Elle l’aimerait à tel point qu’elle en devrait jalouse au point d’être excessif ainsi qu’une jalouse qui peut devenir extrêmement violente face à ses rivales. Maïka sourit constamment. Elle affiche souvent un tempérament amusé ou coquin, elle perd rarement son sourire, mise à part quand ses petits caprices ne sont pas exaucés.

    la biographie
      histoire générale (25 lignes minimum) :

      Maïka Oliver Allen a été accusé d’attouchement sexuel sur un autre individu. Rare de voir une femme se faire poursuivre en cour pour ce genre d’accusation. C’est aujourd’hui qu’elle accepta de raconter son histoire face à un jurer. Nous savions seulement que la jeune femme à des tendances mensongères. Elle sera soumise au test du polygraphe tout le long de son interrogatoire face à des juges, même si habituellement ce n’est pas les procédures habituelles.Les journalistes et les médias étaient là en entendant l’histoire de notre chère jeune femme venant d’une bonne famille, si elle s’en sort, ça sera sûrement grâce à l’argent de son père. Maïka est arrivée, elle se place à la droite du juge. Elle s’assit sur la chaise, elle croisa les jambes tout en parcourant la salle de ses yeux bruns foncés. Les jurés prenaient place à leur place respective. Tout le monde se préparait à entendre la version des faits de miss Allen. Qu’est-ce qui a bien pu pousser une jeune femme belle et bourrée de talent à faire des attouchements sur un autre. Où va le monde ? Tout le monde était en place pour attendre le récit, on voulait savoir son histoire pour découvrir ce qu’il l’avait poussé à agir ainsi. Ce n’était pas vraiment un interrogatoire, mais plus tôt… une façon de prouver que Maïka a quelques problèmes dans sa vie qui aurait pu la pousser à commettre ses gestes.


      « Pour ce procès, Madame Maïka Oliver Allen nous racontera son histoire. Ce n’est pas un processus habituel. Alors Miss Allen, on vous écoute. »
      « Hum, je tiens à dire que j’étais saoul la journée où j’ai fait ses attouchements sexuels... Je dois avouer que je n’ai jamais été la jeune fille qu’on aurait désirée. Je n’étais pas attendue. J’étais une surprise, si on peut le dire ainsi. C’est pendant la soirée des horreurs, l’halloween, que je suis née. J’étais une gosse de riche avec un compte de banque déjà rempli à souhait. »

      Elle resta silencieuse pendant quelques minutes. Elle regarda l’assistance. Elle ne niait pas avoir touché l’homme de façon peut-être un peu trop poussé. C’était son style de faire ça, mais elle ne mentait aucunement… Elle aurait sûrement été bel et bien saoule. Qu’est-ce qui allait se passer ? Qui allait la sortir de ce pétrin ? Peut-être son père comme d’habitude en étouffant l’affaire, mais cette fois-ci, elle n’y croyait pas. Il y avait trop de preuve contre elle.

      « Mon père et ma mère n’avaient pas bien le temps pour moi. Qui ne connaît pas Thomas ? L’homme qui a trouvé de nombreux plan de pétrole et achetant des compagnies un peu partout sur cette terre. Ma mère Gloria est une hawaïenne restant près de sa communauté des rythmes religieux, elle ne voulait pas quitter Hawaï après avoir enfanté. Mon père laissa donc ma mère à notre villa, vers le centre de la ville. C’était la maison familiale de ma grand-mère du côté Maternel. Nous savions aussi que ma mère a été élevée dans une famille riche. Oliver ne fait pas Hawaïen, je peux le confirmer mes origines sont compliqués je l’avoue. »

      Elle habitait Honolulu, la capitale d’Hawaï. Une famille purement anglaise dans les débuts des années deux milles avaient été s’établir à Honolulu, chez de la famille éloignée. Ils s’étaient établis pour des raisons économiques. Puis la famille Allen avait trouvé un projet qu’il devait proposer dans une compagnie américaine établie à Hawaï. Des sangs-purs parmi les moldus, étrange direz-vous. Les Allen habitent Hawaï depuis près de cent ans, chez de la famille éloigné. Maïka avait des origines venant d’un peu partout sur la terre. Elle ne pouvait donc retracer totalement d’où elle venait réellement, mais ce qu’elle savait, c’est qu’elle était bel et bien une hawaïenne.

      « Donc, je restais avec ma mère, même si elle devait voyager avec mon père, puisque ma mère est l’assistante de mon père depuis peu. J’étais un enfant sage, mais je me sentais terriblement seule. Ma mère m’a raconté que je m’installais seule sur la plage plus jeune et je regardais les autres enfants s’amusés. Moi j’étais seule. »
      « Madame ne vous éloignez pas du sujet… »
      « J’ai grandis en ne voyant pas mon père. Ma mère était présente pour moi, même si ce n’était pas la meilleure mère au monde, on se débrouille avec ce qu’on a. On ne choisit pas la famille pour naître. J’étais née dans une famille extrêmement riche et connue. Mon père avait trouvé plusieurs plans de pétrole et en avait acheté. La famille était déjà riche avant ses trouvailles. Mon papa revint un jour. Ma mère était heureuse, mais pour moi, il était un inconnu, comme tant de gens dans ce monde. J’avais appris à parler. Ma mère voulait que je sois éduqué le plus possible. C’est vrai qu’à 3 ans, on peut parler énormément. Ma mère était une excellente enseignante. En fait, elle avait un projet. Elle voulait que je sois la meilleure femme possible. Dans le sens que… je devais être la meilleure fiancée.Tout comme elle. Elle avait suivi une formation de lady, comme plusieurs femmes de notre famille. Moi, je ne comprenais pas à trois ans. Mon père était à présent à la maison, donc ma mère a plus lui dire tous ses plans. Au tout début, il ne semblait pas d’accord, mais… finalement il céda à sa requête. »

      Maïka émit un petit rire de nervosité. Elle s’imaginait des scènes tout à fait étranges à propos de femme qui avait le pouvoir dans le couple. Sa mère était donc une manipulatrice comme elle. Elle avait hérité de sa mère après tout. Les gens la fixaient. Ils la dévisageaient. Pourquoi riait-elle ? Qu’est-ce qu’il y avait de drôle dans cette histoire ? Rien, Maïka se comprenait tout simplement. Elle ignora les gens pour reprendre son histoire.

      « Les femmes peuvent faire plier plusieurs hommes. Ma mère était une manipulatrice. J’ai peut-être hérité de ce petit côté, je dois l’avouer aussi. En gros, je continuais à vivre normalement, jusqu’à l’âge de six ans. Ma mère avait réussi de convaincre mon père quand j’avais trois ans pour avoir des séances avec d’autres lady, c’est un genre de club où on apprend ce que les femmes doivent faire en présence d’homme. On y apprend aussi la posture à prendre, ce que nous devons parler et éviter comme sujet. Nous apprenons à rester à la table convenablement... Ma vie changeait. Je n’aimais pas. Je préférais être seule et regarder les autres enfants s’amusés. Là-bas, c’était long et pénible. Je n’aimais pas les jeunes filles, même si elles venaient toutes de familles nobles et connues, je n’en avais rien à faire. J’étais à part encore une fois. Je me tenais, comme je le voulais. Ce n’est pas rare qu’on me frappait sur les mains pour que je me corrige. C’était leurs moyens. Je devais les respecter. J’ai subi « un genre » de lavage de cerveau. Je commençais à me plier aux règles. Je devenais snob, comme elles. Je riais quand un garçon prenait la parole, même si ce n’était pas drôle. Je me détestais… C’est alors que je changeai de nouveaux. Je devins plus… plus garce. Je vivais maintenant avec des jeunes filles qui me ressemblent maintenant beaucoup. Les gens, comme moi, sont assez libertin. Il y avait des filles de tous âges. J’avais maintenant huit ans, j’atteignais bientôt mes neuf ans. Je devenais une petite fille très snob et avec un caractère assez peu désirable. Je n’étais pas aimée par certaines… celles qui étaient semblable à moi. Les plus faibles étaient à nos pieds. Elles étaient naïves… Déjà Jeune, j'agissait comme une salope. »

      Les gens continuaient à la dévisager, mais elle allait les ignorer jusqu’au bout… Qu’est-ce qu’elle en avait à faire des regards critiques des autres ? Elle avait si souvent croisé ses regards. Oh Oui ! Ça faisait parti de son histoire. Maïka avait connu la critique par les Lady « Diplômés », donc elle n’avait plus rien à faire des gens. Elle vivait, comme elle le voulait sans jamais se soucier si ses actes étaient gênantes ou non. Elle rougissait étant plus jeune, mais maintenant, ce n’était plus le cas.



Dernière édition par Maïka O. Allen le Mer 1 Juil - 6:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïka O. Allen

avatar

Messages : 70
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Maïka Oliver Allen   Mar 30 Juin - 4:47

      { SUITE }

      « Les lady ne m’ont pas aidé du tout. Elles m’ont fait découvrir le monde de la débauche déjà jeune, j’y étais exposée. Il y a des gens à qui on peut faire découvrir avant tout le monde la joie de la liberté… et moi je l’avais découvert. Je grandissais dans cette univers à part. Une vie de fou, je vous le dis. J’ai Atteint mes dix ans… Mes parents espéraient que je suive la voie de tous sorciers. Plus tôt, j’avais démontré des capacités magiques par une émotion très forte. Mes parents attendaient impatiemment ma lettre d’admission dans de prestigieuses écoles… Poudlard, Salem, Beaux-bâton… Ils avaient hâte de voir où que j’allais aller. C’était une fierté pour eux… Avoir un enfant sorcier qui était à la fois sang-pur était réellement recherché par ma famille, mais passons… J’ai reçu ma lettre, une semaine en retard. Ma mère avait frôlé la crise cardiaque en ne voyant aucun hiboux d’une école… Mes parents n’ont pas été à Poudlard, mais bon, puisque l’école avait ouvert de nouveau, mes parents semblaient encore plus intéressés. On sait tous que Poudlard a été une école distinguée des autres écoles, alors, c’était encore plus intéressant. Comme vous en doutiez, c’était une lettre de Poudlard que j’avais reçu… »

      Elle se souvint qu’elle n’avait pas aimé d’entendre qu’elle allait aller dans une école. Elle n’allait pas être dans son univers de fou… Maïka resta silencieuse quelques minutes. Elle soupira et replaça une mèche de cheveux derrière son oreille.

      « Je n’étais pas contente. Quitté la vie que je connaissais, non merci ! » Elle rit un peu… Avant de poursuivre son histoire. « Mais je me trompais tout simplement. La vie a Poudlard est fantastique, je le découvris bien vite à mon entrer. Je restais tout le long de ma première année, mas je m’attirais déjà les foudres de certaines, mais qu’est-ce que j’avais à foutre d’elles ? J’avais commencé à sortir avec les garçons. J’avais donné mon premier baiser, mais ce baiser sonnait faux… pas que ça faisait du bruit le baiser, mais c’était plutôt qu’elle n’avait rien ressenti… Elle finit donc l’année comme toutes les élèves de Poudlard. Vous savez quoi ? Je ne me dévergondai qu’en troisième année. Bah, j’avais eu plusieurs chances de coucher avec d’autres, mais je ne l’ai pas fait. Il ne faut pas croire que j’étais une fille aussi facile, quand j’étais plus tôt jeune. J’ai goûté pour la première fois et j’ai adoré. Je n’ai ressenti aucun mal, comme quelques filles… ont ressenti la première fois. J’ai adoré. Je voulais encore et encore. Sentir les deux corps… »

      Le visage de Maïka exprimait un grand bonheur. Elle avait connu et à présent elle ne voulait plus arrêter de s’amuser. C’était rendu une drogue pour elle. Le sexe était bon, madame était de plus en plus contente…

      « Je suis accro au sexe… Depuis la troisième. Je commençai tout doucement, je n’étais pas une professionnelle comme certaines, mais j’apprenais tout de même assez vite des méthodes de séductions… Je grandissais et je devenais une femme. Je changeais de style vestimentaire, je devais mettre mes atouts en valeur, non ? Ma mère m’annonça quand j’étais en neuvième… que je devais me marier avec un certain Gabriel Winchester. Je n’étais pas d’accord. Ça vous pouvez me croire. J’ai fait une crise, mais j’ai du me résigner, c’était l’honneur de la famille avant tout. Je le rencontrai. Sérieusement, ses sourcils m’énervaient. Il ne m’aimait pas. Il s’est trahi lui-même. Qu’est-ce que je pouvais faire de plus que de ne pas lui parler ? Alors j’ai gardé le silence… Heureusement pour moi, il annula les fiançailles… Malheureusement pour mes parents qui avaient cru que pour une fois je pourrai me calmer… J’ai commencé ma dixième année, mais malheureusement, je suis accusée d’attouchement sexuel. Est-ce vrai ? Je ne m’en souviens pas. J’étais certainement saoule, car je ne me souvins pas d’avoir mis les pattes sur cet homme… J’ai fini votre horr.... Honneur! »

      Elle sourit à l’assistance, avant de se lever et sortir du tribunal. L’affaire fût étouffé par le père de Maïka qui promis de verser une grosse somme au jeune homme pour qu’il se taise à jamais…



    curiculum vitae
      composition de votre baguette : La Baguette de Maïka est faite de bois de ceriser et son élément magique est un ventricule de dragon. Elle mesure 31 centimètres.
      année d'étude / matière enseignée : 10 ième
      la forme de votre épouvantard : Sa vieillesse ainsi que de se voir avec un augmentation de poid.
      la forme de votre patronus : Alligator

    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Mawiie
      âge : 15 ans
      avatar utilisé : Nicole Scherzinger
      code du règlement : la poudre d'escampette s'en va au loin
      autre ? : Hum je n'aime vraiment pas ce que j'écris désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïka O. Allen

avatar

Messages : 70
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Maïka Oliver Allen   Mer 1 Juil - 6:10

    Je n'aime pas ce que j'écris. Sérieusement, ce que j'ai écris, je n'aime vraiment pas. J'espère que ça passera... Alors désolée. J'ai fini =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Dwayn McBright
    justice ♦ Somebody help me

avatar

vos doubles comptes : Slytherin ; Teacher
Messages : 1432
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Maïka Oliver Allen   Mer 1 Juil - 17:26

Serpentard donc ^^

_________________

    ♦️ Somebody help me&&&&&&&&&&&&

    Free me/ before I slip away
    Heal me/ wake me from this day
    Can somebody help me?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maïka Oliver Allen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maïka Oliver Allen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» Techniques d'Allen Walker
» Allen Matthews ~VALIDE~
» Oliver Green
» Allen walker (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: