AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 La fin du périple

Aller en bas 
AuteurMessage
Ellôra Leroy Kent

avatar

Messages : 148
Age : 28
Localisation : Dans la salle de Bal
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: La fin du périple   Ven 3 Juil - 15:44

    Ellôra entra dans la salle commune des sangs et or, légèrement essoufflée elle se dirigea directement vers l’un des fauteuils à dispositions des élèves. Elle venait de passer quasiment une heure à chercher cette fichue salle commune. Tout ça à cause d’une petite « blague » qu’un élève lui avait fait… ça commençait bien. Pour son arrivée paisible dans le château c’était légèrement raté…

    Quand la petite brune était sorti du bureau de la directrice, après un discours assez bizarre sur Poudlard et ses règles, elle s'était rendu compte qu'elle avait oubliée de demander l'essentiel : l'endroit où se situait la salle commune de sa maison. Je dis « discours assez bizarre » car, en lui énonçant quelques unes des nouvelles règles instaurées dans l'établissement, la directrice avait laissée planer une certaine amertume dans sa voix, comme si cela la dérangeait, mais Ellô se dit alors que c'était sûrement juste une impression. Enfin bref ! En sortant du bureau de la directrice la nouvelle élève questionna un jeune garçon pour savoir où était la maison des lions, petit comique, le jeune homme lui indiqua le lieu de résidence d'une autre maison, celle des verts et argents qui plus est... Arrivée devant la salle commune des serpents elle fut rapidement rembarrée par des élèves qui la regardèrent comme si elle était la reine des trolls pour avoir « osée » confondre ses deux maisons. Néanmoins, les verts et argents eurent l'intelligence et l'élégance d'indiquer l'emplacement réelle de la maison d'Ellôra. Après avoir perdu plus d'une demie heure, à se perdre dans les couloirs pour atteindre la maison des verts et argents, la brune se perdit de nouveau en cherchant la maison des sangs et or... Une vraie galère cette école ! Au moins à Beauxbatons trouver son chemin était aisé, il n'y avait pas d'escaliers qui bougent et de fantôme farceur qui vous bloque le passage, comme ce fut le cas durant l'odyssée de la demoiselle... Peeves, un nom qu'elle serait retenir... Il s'était mis à la poursuivre avec un ballon rempli d'une potion suspecte, ce qui expliquait l'essoufflement d'Ellô en entrant dans la salle commune. Décidément cette école n'était pas de tout repos...

    Assise confortablement dans son fauteuil, Ellôra poussa un profond soupir de fatigue. Soudain elle rouvrit les yeux comme si elle avait peur d'une nouvelle « attaque », on sait jamais dans son ancienne école les élèves cherchaient toujours une occasion de la prendre en traître. Une fois elles avaient essayé de la « capturer » pour lui couper les cheveux... vous me direz c'est débile et surtout pourquoi voudraient-elles faire ça ? Hé bien ça il faudrait le leur demandé, Ellôra n'a jamais réussi à comprendre l'esprit tordu des filles de son ancienne école... En tout cas ses années à Beauxbatons avaient rendu la petite brune légèrement paranoïaque... Elle se redressa et se mit à genoux sur le fauteuil, regardant par-dessus celui-ci pour voir si personne ne se planquait derrière... Une fois rassurée la demoiselle se retourna et passa une main dans ses cheveux.

    La nouvelle scruta la pièce, cette fois plus pour en admirer chaque détail que chercher un quelconque assaillant potentiel. Elle aimait bien le style chaleureux qui se dégageait de la pièce, elle sentait qu'elle aimait déjà ce lieu, elle se mit d'ailleurs à sourire légèrement. Dans son ancienne école le style de décoration était plus snobe, froid, tout à fait à l'image de ses occupants. Poudlard était différent, même s'il y avait cette histoire d'escalier qui bouge et de fantômes mal intentionnés l'endroit n'en semblait pas moins agréable, enfin c'était l'impression qu'Ellô s'en faisait, après cela restait à prouver... Avec toutes les règles, dont lui avait parlé la directrice, l'établissement semblait à Ellôra déjà moins folichon que ce qu'elle aurait cru, elle qui pensait les Anglais de nature plus exubérante que les Français vu leur règlement cela semblait compromis. Tant pis ! Elle s'y ferait, bien obligée après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: La fin du périple   Lun 27 Juil - 0:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellôra Leroy Kent

avatar

Messages : 148
Age : 28
Localisation : Dans la salle de Bal
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: La fin du périple   Lun 27 Juil - 1:26

    « I can honestly say
    You've been on my mind
    Since I woke up today, up today
    I look at your photograph all the time
    These memories come back to life
    And I don't mind

    I remember when we kissed
    I still feel it on my lips
    The time that you danced with me
    With no music playing
    I remember those simple things
    I remember 'till I cry
    But the one thing I wish I'd forget
    A memory I want to forget
    Is goodbye »


    Ellôra s’était complètement figé en entendant la voix de la jeune fille s’élever dans la pièce de façon presque enchanteresse. La nouvelle sang et or n’avait jamais entendu une voix telle que celle qu’elle avait la chance d’entendre à cet instant précis. Elle était tellement belle, Ellôra n’aurait pas pu mettre de terme technique sur la manière de chanter de la jeune femme, n’étant pas chanteuse, mais juste pianiste à ses heures, néanmoins elle pouvait apprécier ce timbre de voix et la qualité qui s’en dégageait. L'arrivante française, qui n’était encore pas bien habituer à parler constamment anglais, tenta de se traduire pour elle la chanson que chantait la demoiselle. Cela donnait quelque chose qui en français se rapprochait de cela :

    Je peux le dire franchement,
    Tu étais tout le temps dans mes pensées
    Depuis que je me suis réveillée aujourd'hui, aujourd'hui
    Je regarde ta photo, tout le temps
    Les souvenirs me reviennent
    Et je m'en fiche

    Je me rappelle quand nous nous embrassions
    Je le sens encore sur mes lèvres
    Ces moments ou l'on dansais ensemble
    Sur aucune musique
    Je me souviens de choses simples
    Je me souviens lorsque je pleurais
    Mais la seule chose que je tiens a oublier
    Le souvenir que je veux oublier
    C'est lorsque l'on s'est dis au revoir

    Les paroles étaient sublimes, mélancoliques on devinait aisément un certain déchirement émotionnelle. Cette chanson ressemblait à un aveu et si la chanteuse était son auteur et bien on pouvait dire qu’elle était douée tant pour le chant que pour l’écriture, c’était en somme une artiste accompli, mais peut-être qu’Ellôra s’avançait trop en raisonnant de cette manière. En tout cas c’était bien dommage de ne pouvoir en entendre plus longtemps la mélodie, mais la jeune femme avait repéré Ellôra toujours assise sur son fauteuil rouge brodé d’or. La demoiselle regarda Ellôra comme si elle était une curiosité bien étrange. Ellôra se mordit la lèvre inférieure, tentant de contenir tout rougissement de gêne, mais c’était plus fort qu’elle, ses joues se tintèrent d’un pourpre léger qui trahissait sa timidité vis-à-vis des personnes étrangères. Ellôra regarda la demoiselle venir s’installer auprès d’elle, lui souriant comme si elles se connaissaient, l’inconnue finit même par rire de manière légère et cristalline pas du tout moqueuse non on sentait de la chaleur dans ce rire tout comme dans celle qui l’avait émis. Cela rassura légèrement Ellôra qui se détendit en essayant toujours de faire disparaître son rougissement.

    La Belle Chanteuse : « Dis, on s'est pas déjà vu quelque part? »

    Ellôra fut surprise par la question de la demoiselle, bien sur que non elles ne s’étaient jamais vu ! Comment auraient-elles pu étant donné qu’Ellôra débarquait à peine de Beauxbaton ? La jeune femme devait la confondre avec quelqu’un d’autre c’était sans aucun doute cela.

    Ellô en français : « Non je suis nouvelle »

    Ellôra, se rendant compte qu’elle venait de parler en français, grimaça. Elle n’avait pas non plus l’habitude de discourir en anglais, il fallait qu’elle prenne vite cette habitude sinon on allait la prendre pour une prétentieuse qui veut montrer qu’elle parle français ou une idiote tout simplement pas fichu de parler un traître mot d’anglais. Ellôra, au contraire, n’était pas prétentieuse et savait très bien parlé anglais, elle adorait même les langues étrangères ce qui faciliterait grandement son intégration dans l’établissement anglais, enfin du moins elle l’espérait, elle n’avait jamais eu l’occasion de mettre en pratique ce qu’elle savait avec des personnes dont c’était la langue de naissance. Difficile donc de pouvoir réellement juger de son niveau, même si en cours elle avait obtenu des résultats excellents, c’était loin d’elle et là elle devait pratiquer quotidiennement… Elle espérait qu’elle ne se rendrait pas trop ridicule en écorchant des mots de manière grossière.

    Ellô : « Désolé ! …Je voulais dire : non je suis nouvelle à Poudlard »

    Ellôra soupira, le parfait exemple de chose qu’elle voulait éviter : dire des idioties… Elle commençait bien, en même temps venant d’elle ce n’était pas bien étonnant ! Elle n’avait jamais été vraiment douée comme fille, toujours obligé de faire au moins une chose qui serait à même de la rendre riddicule. Aujourd’hui elle avait donc opté pour: parler français, ce qu’elle ne devait pas faire, puis s’excuser pour avoir parlé français ce qui est d’autant plus ridicule, n’arrange rien à la situation voir la rend même encore bien plus ridicule ! Non vraiment elle avait tout les éléments pour foirer sa toute première rencontre avec une camarade de son école que dis-je de sa maison ce qui est d’autant plus désagréable étant donné qu’elle devrait la voire souvent et repenser à la fois où elles s’étaient toutes deux rencontrés.


Dernière édition par Ellôra Leroy Kent le Sam 15 Aoû - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susi Diamentino

avatar

Messages : 604
Age : 28
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: La fin du périple   Mer 29 Juil - 22:25



    La timidité de la jeune fille était craquante! Susi avait toujours trouvé les petits timides adorables et s'amusait toujours à voir jusqu'où ce trait de caractère les empêchait de répondre à ses questions. Elle aimait la façon dont leurs joues se tentaient de rouge, leur voix cassée sous les bégaiements et lorsque ça devenait trop dur pour eux, elle se mettait à rire et les couvait du regard, comme pour leur dire qu'elle avait finit de les taquiner, qu'il fallait qu'ils se détendent. Aucune méchanceté là-dedans, c'était loin d'être le genre de la brune, non. C'était juste son moyen à elle de leur montrer qu'ils devaient se sentir le plus à l'aise possible en sa compagnie, que ses moqueries n'étaient en rien destinées à leur faire un quelconque mal. Et les pauvres petits la regardaient toujours bizarrement, trop peu habitués à ce genre de comportement. Mais passons, Ellôra ne faisait pas partie de ces derniers visiblement. Dès que Susi éclata de rire, il sembla presque soulagée, trop heureuse que la brune ait finit de la dévisager. Mais c'est qu'il y'avait quelque chose de familier dans ce visage et c'est ce qui poussa la jeune Diamentino à demander si elles se connaissaient. On pu lire la réponse sur le visage de la petite nouvelle qui parut des plus surprises face à l'interrogation de son aînée. Elle prit cependant la parole pour répondre à Susi et cette fois c'est cette dernière qui fut des plus surprises...

    La brunette se mit à parler en français sous les yeux ébahis et émerveillés de la jeune femme. Alors ça c'était vraiment trop la classe! La réaction d'Ellôra face à sa gaffe arracha de nouveaux éclats de rire à Susi qui lui fit un petit clin d'oeil, elle n'avait pas à s'inquiéter pour si peu! Elle reprit une nouvelle fois la parole, cette fois en anglais, et s'excusa, donnant la traduction de ce qu'elle avait dit quelques secondes plus tôt. Un soupir pour la petite nouvelle qui avait vraiment l'impression d'avoir tout foiré, du moins c'est ce que ressentait la rouge et or qui la regarda, attendrie. La pauvre petite, elle se faisait du soucis pour rien, être nouvelle ne signifiait pas devoir devenir parfaite! Pourtant dès qu'elle faisait un pas de travers on avait l'impression que le monde s'écroulait et le pire c'est qu'elle était en compagnie de Susi que depuis quelques minutes, rien de très affolant, surtout lorsqu'on regarde le caractère de la jeune Diamentino. Une gaffeuse professionnelle elle-aussi, au comportement parfois particulier. Alors par pitié, la petite brunette devait se mettre à l'aise et surtout, rester elle-même! D'ailleurs parler français ne devait être en aucun cas une gaffe, c'était vraiment un truc trop top! Nan franchement, vous en connaissez beaucoup vous, qui parlent français à Poudlard? Nan, je crois pas, et c'est pour cette raison que Susi s'était enthousiasmée en deuxième lui. Limite elle l'applaudissait pas! Je vous jure, trop fan la jeune Diamentino.


    Oh! T'excuses pas! C'est vraiment trop cool! Moi le seul truc que je sais dire en français c'est "voulez vous coucher avec moi ce soir".

    Elle avait prononcé la phrase avec un accent anglais très prononcé, typique d'une personne qui ne sait aligner qu'une phrase dans une langue, vous voyez le genre. Et puis, pour la petite anecdote, Susi ne savait même pas ce que ça pouvait dire. Elle l'utilisait des fois, pour se la péter un peu, sans se rendre compte qu'elle demande à un inconnu de coucher avec elle. On avait presque l'impression, si on n'y comprenait rien, qu'elle disait par exemple, "I don't speak English"... Et oui, une catastrophe cette Diamentino.
    Un nouveau clin d'oeil pour Ellôra et le légendaire sourire de la brune, à croire qu'ils allaient de paire. Mais bon, il était temps de savoir ce qui amenait la petite nouvelle à Poudlard et surtout, qui était-elle? Susi ne savait ni son nom, ni son prénom, ni son âge, et je pourrais continuer longtemps à vous énumérer les nombreuses autres choses qu'elle ne sait pas encore. Oui encore, car je suis sûre que dans une future proche ces deux là risquent d'être assez copines, ne me demandez pas pourquoi, c'est une certitude, voilà tout. Reprenant une place plus confortable sur son fauteuil, la jeune femme se tourna à nouveau vers la brunette. Son cahier rouge bien à l'abri entre ses mains qui étaient tranquillement posées sur ses genoux.


    Alors, raconte moi tout! Qui es-tu, qu'est-ce qui t'amène ici, je veux tout savoir!

    Bien évidemment la rouge et or répondrait aux éventuelles questions que la brunette pourrait avoir à son encontre. Ce n'était pas le genre de fille à avoir une tonnes de secrets ou à ne pas assumer certaines choses. Bon, d'accord, elle ne dévoilait pas non plus sa vie dans les journaux ein! Cela va de soit! Mais quand on exige presque une biographie à une inconnue, cette dernière à quand même le droit de poser quelques questions en retour, vous ne trouvez pas? Question de politesse les gas! Mais passons, je laisse le micro, ou plutôt le clavier, à mademoiselle Kent, j'en ai finit pour aujourd'hui!

_________________
      Oh come on...
      Don't be bored, sad or anything else!
      Dance for me, smile for me...
      Have fun with me and everything will be ok
      I promise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellôra Leroy Kent

avatar

Messages : 148
Age : 28
Localisation : Dans la salle de Bal
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: La fin du périple   Lun 10 Aoû - 22:14

    La chanteuse : « Oh! T'excuses pas! C'est vraiment trop cool! ... »

    Cool ? Vraiment ? Ellôra était un peu septique mais elle ne put s’empêcher de rougir de plaisir. Ce n’était pas vraiment le genre de qualificatif qu’on utilisait pour la qualifier ou plutôt pour qualifier quelque chose qu’elle venait de faire. Enfin bon un compliment était un compliment et cela faisait assez plaisir à la jeune lionne qui gratifia sa nouvelle camarade d’un sourire un peu moins timide, signe qu’elle se détendait encore un peu plus. En même temps il fallait avouer que la simplicité et la joie de la demoiselle étaient contagieuses, rapidement elle savait mettre en confiance. Il se dégageait de la jolie chanteuse une espèce d’aura bienfaisante très agréable.

    La chanteuse : « …Moi le seul truc que je sais dire en français c'est "voulez vous coucher avec moi ce soir". »

    La toute nouvelle lionne écarquillât les yeux et laissa un petit rire lui échapper. Néanmoins Ellôra souhaitait à sa camarade qu’elle n’ait jamais dit cette phrase à une personne comprenant le français… enfin à moins que ce soit le garçon qu’elle aimait, là à la limite ça pouvait passer, quoi que ça aurait fait peut-être un peu fille facile... Enfin ce n’était rien de bien méchant non plus. Ellôra hésitait à avouer à sa camarade ce que signifiait les paroles qu’elle venait de prononcer et qu’elle avait certainement du entendre dans une chanson. Je dis qu’elle hésitait à lui dire parce que c’était beaucoup plus amusant de l’entendre dire ça sans qu’elle sache ce que cela voulait dire. N’y voyez rien de mesquin, elle ne faisait pas cela par méchanceté, de toutes manières où était la méchanceté là dedans ? Ce n’est pas comme si sa camarade allait rencontrer d’autre personne parlant français à Poudlard.

    La chanteuse : « Alors, raconte moi tout! Qui es-tu, qu'est-ce qui t'amène ici, je veux tout savoir! »

    Ellô : « Eu… et bien je m’appelle Ellôra, je viens de Beauxbaton et en faite je suis ici à cause du travail de mon père, il a été muté donc… voila quoi, je m’incruste… »

    Ellôra se tortilla dans le fauteuil, assez gêner par son manque de conversation, mais chez elle c’était assez habituel, enfin surtout avec une personne qu’elle vient juste de rencontrer.

    Ellô : « Et toi tu t’appelles comment ? »

    Ce n’était pas par complaisance ou par pur politesse qu’Ellôra demandait à la jeune fille son nom, en réalité elle voulait vraiment apprendre à la connaître, elle avait l'air tellement sympa et puis c’était une fabuleuse chanteuse ce qui ne gâtait rien à ses qualités, alors tant qu’à faire autant apprendre à se connaître. Ellôra était quasi certaine de parvenir à tisser de bon voir de très bon rapport avec la sang et or, après tout il n’y avait pas de raison que le contraire se produise. Ellôra avait tendance à faire relativement confiance en l’espèce humaine bien qu’elle ait été déçu dans quatre vingt dix neuf pour cent de ses rencontres dans son ancienne école, elle n’avait jamais perdu l’espoir de trouver quelqu’un qui serait se montrer différent, quelqu’un qui serait être à la fois une personne de confiance et un ami fidèle. Elle n’avait pas eu tord de persévérer dans cette voie, car elle avait fini par se faire des amies, bon très peu, mais au moins elle avait trouvé des personnes sur qui elle avait pu compter lors de sa scolarité dans l’école française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du périple   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du périple
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier périple, premières aventures ~
» Périple nocturne, ou matinal [Priorité Amayaelle]
» [Périple] Welcome to Slovakia !
» Le périple de la veste perdue [Pv Hideki]
» Les premières pièces d'un long périple (Nao Saez, Luka Myachkovich et Jonathan Hendrix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • poudlard intra muros • :: ▄ les tours :: Salle commune des Gryffondors-
Sauter vers: