AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel

Aller en bas 
AuteurMessage
Melahel M. Revenge

avatar

Messages : 3
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel   Ven 3 Juil - 22:06


La meilleure manière de connaître et de détruire un ennemi, c'est de feindre de devenir son ami.
[Paulo Coelho]




(c) Misery Angel
Melahel Mikael Gabriel Revenge
Prince....



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melahel M. Revenge

avatar

Messages : 3
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel   Ven 3 Juil - 22:29


(c) Misery Angel
chapitre un ;




    J'ai toujours été le préféré. Du moins, c'était moi que Maman aimait le plus. Au départ je ne l'avais pas vraiment remarqué. Ou plutôt je n'avais jamais fait attention à « l'amour » qu'elle me portait. Bien sûr, ce n'était pas vraiment de l'amour. Plutôt une obsession de voir son fils allait le plus haut possible. Je ne comprenais pas quand elle me disait de jouer avec mes proies, je ne comprenais pas lorsqu'elle me demandait de sourire avec charme. D'après Hamiel, je ne voulais pas comprendre. C'est peut être vrai. J'ai toujours été un peu à par. Je voulais un autre monde, là où la terre tournerait rond et que la lune brillerait le jour. Alors, je préférais me taire, ne pas faire attention à tout ce qui m'entourait. M'enfermer dans ma tête, dans mon esprit. Je crois que c'est Hamiel qui s'en est rendu compte le premier. Hamiel c'est mon frère. Mon jumeau, ma moitié. Nous ne nous ressemblons pas le moins du monde en apparence. Mais comme le dit si bien père, « il ne faut pas se fier aux apparences ». Car, nous nous ressemblons. Plus qu'il n'y parait d'ailleurs. Papa dit souvent que nous avons la même posture, cette manie de nous consulter du regard et d'arriver à nous comprendre. A tout comprendre chez l'autre. J'ai toujours adoré Hamiel, j'avais l'impression que nous ne formions qu'un seul et unique être. Idée qui me revient souvent lorsque nous sommes ensemble. Je pourrais finir ses phrases, deviner ses pensées, le comprendre mieux que quiconque. Nous sommes inséparables. Papa a toujours préféré Hamiel, peut être parce qu'il était né le premier ou encore parce qu'il était celui qui était capable de tuer. Moi j'ai déjà tué bien sûr. Tous les Revenges ont tués. Mais ce n'est pas mon travail. Moi, d'après maman, je suis le chasseur. Celui qui joue avec les proies, qui les attirent, qui leur embrouillent l'esprit. Moi je suis celui qui identifie les informations, les trouve, les comprend dans les moindres détails & les rend. Maman m'a dit que c'était pour cela que j'étais beau. Beau comme un ange. Tout le monde me l'a déjà dit. Par mon regard océan, je pourrais faire fondre n'importe qui, les charmer, tous autant que vous êtes.
    Pourtant, Papa désespérait, pour lui, j'étais trop dans mon monde, je n'essayais pas d'apprendre, je devenais un zéro. C'est Hamiel qui s'en est rendu compte le premier. Il a deviné que je n'arrivais plus à me sortir de mes stupides idéaux. J'étais comme piéger, incapable de parler, perdu dans un océan sombre. Il s'est mis à me parler doucement, il me racontait nos moments passés ensemble, il me racontait des choses que j'avais oubliés, que je ne retrouvais plus dans mon esprit embrumé. Petit à petit j'ai commencé à comprendre que je n'étais pas qu'une âme vagabonde, que j'étais un Revenge. Mais cela ne suffisait pas, Papa a parlé de me frapper jusqu'à ce que je réagisse, mais ça ne marchait pas. Maman disait qu'il fallait que je sorte du manoir, que j'aille voir un médicomage. Mais rien n'a marché. J'étais plus lucide, plus apte à être moi, mais je continuais à m'enfoncer, incapable de remonter. Sans Hamiel je crois que je serais mort. Sans Hanael, je serais toujours perdu, toujours un zéro sans importance.
    Car c'est Hanael qui m'a sauvé, qui m'a ramené à la raison. J'étais assis dans le jardin, mon regard d'un bleu froid était fixé sur un vieil arbre. Je me souviens encore du vent qui ébouriffait mes cheveux châtains. Puis elle est arrivée. J'avais neuf ans, elle en avait huit. Elle a toujours été ma cousine préférée. Ce jour-là, elle a pris ma main et s'est assise à coté de moi, fixant l'arbre. Alors que les autres avaient toujours essayé de me faire parler, elle, elle se contentait d'écouter. Je me suis tourné vers elle, lentement. Hanael a souri, d'un doux sourire, d'un sourire qu'elle ne m'offrait qu'à moi. Il y a eu ce déclique, cette porte qui s'est brusquement ouverte, j'ai compris, je me suis souvenu. Tout ce que j'avais écouté d'une oreille pendant près de trois ans m'étaient soudainement revenus en mémoire. Tous ces souvenirs, mon mariage conclut à l'âge de cinq ans par Grand père. Il avait choisi Rachel, la soeur de Hanael. Peut être parce que nous nous ressemblions. Ce jour-là, moi aussi j'ai souri, je me suis levée, j'ai serré fort sa petite main et j'ai dit « Merci » , déposant un baiser sur sa joue.
    Et c'est là que je suis revenu à la réalité. Revenant parmi les vivants avec bien plus de charisme que je n'en avais jamais eu. J'étais froid, j'étais beau, j'étais mystérieux, fascinant. Tout ça je le savais. Je le savais au point d'en devenir légèrement narcissique. Mais cela n'avait pas d'importance, je pouvais devenir un chasseur, faire de ma vie le jeu qu'on avait prédit. Maman m'a toujours gâté, ce qu'elle ne savait pas c'est que je partageais tout avec Hamiel. J'avais été faible, j'étais devenu fort. Un Revenge. Un sang pur, ce que vous appellerez une famille de mafieux. Melahel Revenge. Melahel Mikael Gabriel Revenge. J'avais tout, j'étais tout, je pouvais être plus. Etre plus dans mon propre théâtre, perfectionniste dans l'âme, je crois avoir oublié pourquoi je ne me suis jamais demandé si j'aurais souhaité une autre vie. Une vie différente de la mienne. Parfois j'y pense, mais quand je vois mon frère, Hanael, ma famille, je l'oublis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melahel M. Revenge

avatar

Messages : 3
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel   Ven 3 Juil - 22:33

u.c, merci de ne pas poster à la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel   

Revenir en haut Aller en bas
 
je n'ai jamais dit que j'étais gentil || melahel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions abandonnées ou en suspens-
Sauter vers: