AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:

Aller en bas 
AuteurMessage
Lust W. Kenwood

avatar

Messages : 40
Age : 28
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: sex drugs & rock'n roll's addict Lust; crazy boy / terminé (:   Dim 12 Juil - 17:04

Spoiler:
 


    Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
    Traversé çà et là par de brillants soleils ;
    Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
    Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

    Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
    Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
    Pour rassembler à neuf les terres inondées,
    Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

    Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
    Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
    Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

    - Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
    Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur
    Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

________ L'ennemi - Charles Baudelaire

Loading ___ 100%


Prologue ; Prémices d'une folie


    « Nietzsche a dit; si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous. Ca fait longtemps, que les abysses ont pris possessions de mon cops et de mon âme. J'ai vécu une enfance que certains qualifierais de triste. Moi je ne cherche aucune pitié, aucune tendresse, aucun signe d'affection. Je préfère passer pour un enfoiré que pour un faible. Aujourd'hui ma vie se résume à m'amuser. Immature certains diront, idiot vous répondrons-t-il. Pour moi, cette vie a au moins le privilège de ne pas poursuivre des rêves qui ne sont que des chimères. Vivre de sexe -aussi bien homme que femme-, de drogue et de rock'n'roll est ma manière de sourire, de vivre heureux, de planer sans penser à ce qui me tourmente. Je suis un idiot?! Pensez ce que vous voulez, je ne demande rien. Et n'essayez pas d'approcher, je pourrais rapidement vous en faire voir de toutes les couleurs, vous rabaisser aussi bas que terre, ça ne me gêne pas. Je n'ai aucunement un coeur attendri et l'amour est bien futile, inexistant à mes yeux, je ne m'attache que de l'essentiel. Je fais tout dans l'excès, je possède, je détruit, je bois, je fume, je passes des soirées torrides. Je ne vis pas d'amour et d'eau fraîche loin de là. Ma vie n'est qu'un jeu. Un jeu malsain que je profite tout les jours. Et si je fous ma vie en l'air, c'est que c'était mon heure. Autant en profiter avant que la vie vous dévore de l'intérieur. Egoiste et sadique ?! J'assume complétement, je n'ai fois en rien si ce n'est en moi. Les gens qui m'entourent sont ni plus ni moins que des divertissements et plus loin que la case sexe il n'y a rien quatre-vingt-dix-neuf pourcent du temps. Et pour les petites fouines, je peux être beaucoup plus méchant que vous l'imaginer alors, oui j'ai un secret et non vous ne le saurez pas ...
    En tout cas si Nietzsche a dit vrai, moi et les abysses, nous ne faisons qu'un à présent et c'est mieux ainsi. »

    lust william kendwood, enfoiré assumé


Dernière édition par Lust W. Kenwood le Jeu 16 Juil - 15:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lust W. Kenwood

avatar

Messages : 40
Age : 28
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Mar 14 Juil - 16:46

Chapitre Premier; Lui && Envy

      Lust !! Lust !! Descend tout de suite.

    Allongé sur son lit, le jeune Lust William Kenwood, fit mine de ne pas entendre sa mère et continua à écouter sa musique en pensant à tout et à rien. Il ne savait pas vraiment pourquoi elle l’appelait et comme à son habitude il ne portait aucun intérêt à ses cris. Il savait bien que lorsque sa génitrice prenait cette voix, c’est qu’elle était en colère, comme beaucoup trop souvent contre lui. Et pour une fois le petit garçon aux cheveux sombre n’avait rien à se reprocher –ce qui était assez rare pour le préciser-. Du haut de ses huit années, Lust, le petit dernier de la famille Kenwood, vieille famille de sang pur aux traditions très sévères, était un véritable problème pour ses parents. Il avait l’habitude de contourner les règles et pour une famille avec autant de bonnes manières que les Kenwood, il était inconcevable de laisser continuer leur progéniture à « entacher la réputation familiale » comme ils aimaient dire. Et malgré de multiple punition, le jeune garçon ne s’était pas calmé, semblant prendre un malin –et malsain- plaisir à détériorer ce qui l’entourait et indirectement mettre ses parents –surtout sa mère- dans l’embarra. Lust était un rebelle et il était fier de ce côté indépendant qui le caractérisait tant. D’ailleurs ça ne plaisait pas à grand monde… à personne devrait-on dire. C’était surement ça qui lui plaisait autant, être au centre des conversations en étant à l’opposé de la morale.

    Un sourire se dessina sur son frêle visage angélique lorsqu’il entendit les pas précipités de sa mère monter les escaliers du manoir. Il avait une fois de plus gagné au jeu psychologique qu’il menait avec sa génitrice. Du haut de ses sept ans, il était déjà sadique et manipulateur. Tout ça lui annonçait un bel avenir … dans la bouche de l’enfer. Il ferma les yeux, faisant mine de se reposer. La porte s’ouvrit violemment et claqua contre le mur. Le petit garçon n’arqua même pas un sourcil et resta immobile sur son lit. Sans voir sa mère, il pouvait très bien imaginer la colère qui était dessinée sur son visage, ses sourcils relevés, son air sévère et ses dents serrées. Il avait si souvent vu cette expression sur son visage, qu’en y repensant il avait envie de rire, ce masque de mauvaise humeur était plus comique qu’autre chose. Le plancher craqua. Il n’eut pas le temps de réagir que tout se passa vite, il sentit une main s’écraser sur son visage. Il sursauta. Ce ne fut pas la douleur que lui procura cette baffe qui l’avait surpris mais le fait qu’elle l’ait fait aussi rapidement. Habituellement, ils s’expliquaient et après il était puni mais jamais l’inverse. Le changement de situation déstabilisa le jeune garçon qui avait l’habitude de tout contrôler. Il se releva après plusieurs secondes de réflexion et défia du regard sa mère qui semblait sourire au coin des lèvres. La femme longiligne aux cheveux bruns bien coiffés se tenait droite devant son lit. Elle tenait dans sa main une robe. Une robe blanche peinturluré d’encre noir un peu partout. La robe devait être ravissante et hors de prix avant ce barbouillage vu les coutures précises et le tissu. Il ne dit mot. Parler en premier aurait signifié qu’il était fautif. Il n’avait peut-être que six ans, c’était un petit garçon déjà très réfléchit. Il fixa la tâche sur la robe. Il savait que ce n’était pas lui. Il savait que ça ne pouvait-être que … l’autre.

      Qu’est ce que c’est que ça ?! –demanda sa mère avec une froideur et une colère démesurée-
      Je ne sais pas du tout. –répondit Lust froidement soutenant son regard.-
      Ingrat !! Tu n’arriveras à rien si tu continues comme ça. Tu es un scarabée dans cette famille. –cracha-t-elle espérant blesser le petit garçon.-
      Au moins je ne suis pas comme toi. –lança sans aucune intonation Lust, toujours en train de défier sa mère.-
      Insolent !! Tu vas voir.

    Kaya Kendwood leva une nouvelle fois la main sur son fils. Il s’immobilisa. Ne broncha pas. Il savait qu’elle attendait qu’il s’excuse ou autre. Il n’en serait rien. D’une part il n’avait rien fais. D’autre part, il n’avait pas envie de faire ce plaisir à sa génitrice en lui montrant des signes de faiblesse. Elle ne lui avait jamais réellement porté d’affection préférant de loin son « petit chouchou » comme elle ne se gênait de l’appeler. Lust avait à présent l’habitude et cette femme pour qui il avait eu de l’affection et qui l’avait blessé dans le passé, ne représentait plus grand-chose à ses yeux. Contrairement à son père avec qui il était plutôt proche, il ne l’avait jamais été avec sa mère et aujourd’hui à part les disputes il ne lui adressait jamais la parole. La main se rapprocha de son visage. Elle allait toucher sa joue. Stop. Pas une sensation. La jeune femme avait baissé sa main. Lust détourna son regard qui vint se poser sur un petit garçon qui lui ressemblait étrangement. Ils partageaient les mêmes traits, le même visage frêle et angélique, le sourire innocent à l’identique et le regard envoûtant si reconnaissable. Il s’agissait de Envy Kaleb, son jumeau, sa moitié comme certain l’appelait. Un air faussement étonné se dessina sur son visage si angélique que démoniaque. Car, oui, Envy avait beau être le petit enfant modèle il n’en était pas moins aussi sadique que son frère. Il se cachait derrière des règles et des bonnes manières mais quand les parents avaient le dos tourné il était aussi mauvais garçon que son frère.

    Sa mère laissa retombée son bras le long de son corps puis pris une mine dépitée. Elle ne voulait pas montrer son visage colérique et sévère à Envy, qu’elle considérait comme son préféré. Son chouchou, son fils modèle. Elle lança un regard noir à Lust puis sortit de la chambre sans dire un seul mot, la robe tâchée d’encre sous le bras. Envy rentra alors dans la pièce et explosa de rire. Lust savait que son frère jumeau était derrière tout ça. Et pourtant il ne lui en voulait pas. Entre eux, c’était une relation aussi fusionnelle qu’explosive. Elle était basée sur les défis, celui qui se montrerait le plus malin et le plus casse-cou. A ce jeu Envy avait le dessus sur son frère étant donné qu’il avait les faveurs de sa mère, mais Lust arrivait toujours à ses fins, peut-être pas sur le fait que l’autre se fasse prendre mais sur le faite qu’il relevait tous les défis et se montrait le plus débrouillard des deux. Il n’avait pas peur du risque. L’un était malin et l’autre était insolent et casse-cou. Il faisait la paire, ils étaient complémentaires.

      Tu es un enfoiré Envy.
      Mais j’ai gagné Lust.
      Au jeu de la fouine peut-être mais tu verras je finirais par t’écraser.
      On verra bien.

    ***

      Celui qui arrive le premier au feu a gagné. Prêt ?!
      Prêt
      Partez !

    Lust appuya sur les pédales de toutes ses forces afin de réussir son démarrage et la course débuta. Il s’engagea sur la route. Il sentit la légère brise de ce doux matin de printemps, lui caresser le visage. Un frisson parcouru son corps. Il aimait les courses qu’il faisait avec son frère. Ses moments d’adrénaline où son amour pour la compétition prenait le dessus. C’était leur moyen pour eux de se démarquer l’un par rapport à l’autre. Mais ce n’était jamais dans un esprit de méchanceté, juste la volonté de se dépasser & montrer à l’autre qu’on était à la hauteur. Les frères Kenwood aimaient vivre et s’amuser. La plupart du temps ils étaient à l’extérieur, dans le parc, leur repère où alors en train de faire du vélo sillonnant les rues de leur village & les campagnes environnantes. C’était des jeunes garçons qui aimaient la nature, l’air libre.

    Lust regarda droit devant lui et s’engagea dans la dernière ligne droite avant le feu rouge. Son frère avait une petite longueur d’avance. Dans tous ce qui concernait les activités physiques, Lust avait souvent le dessus sur son frère, il avait plus d’endurance, des muscles un peu plus développés surement et n’avait pas peur de se surpasser. Envy lui excellait plutôt dans les activités intellectuelles et l’art comme sa passion pour la guitare. Ils étaient complémentaires, ils l’avaient toujours été. Pourtant ils n’hésitaient pas à se marcher dessus, à écraser l’autre. Mais pas par méchanceté, surtout pour se démarquer et se sentir supérieur.

    Le jeune garçon concentré sur la route continua à pédaler de toutes ses forces & ses jambes étaient de plus en plus lourdes. Mais Lust savait qu’il ne restait plus que quelques mètres & la distance entre lui et son frère fondait de plus en plus –enfin c’était l’impression qu’il avait-. Il jeta un coup d’œil derrière à son frère qui tourna sa tête et lui lança un sourire de victoire alors qu’il recommençait à s’éloigner de Envy. Il passa le feu rouge sans encombre. La ligne d’arrivé en point de mire. C’était fini, il allait gagner. Il ne fallu que quelques secondes. Quelques secondes que Lust n’oublia jamais. Il se tourna vers son frère et lui lança un regard de défi lui montrant qu’il était supérieur. Puis tout s’accéléra La scène fut si rapide qu’il ne se souvint pas de tous les détails. Le sourire, la voiture, le clash. Son frère gisait sur le sol propulsé à quelques dizaines de mètre de la voiture, son vélo à l’opposé de son corps. Un sentiment d’effroi & de peur envahit le corps du plus jeune des jumeaux. Aujourd’hui encore, Lust se souvenait surtout, du cri qu’il ne pu sortir, de la douleur au ventre qu’il ressentit lorsque son frère fut renversé par la voiture….

    ***

      Putain, Envy même après un accident tu arrives à me foutre dans la merde.

    Lust était seul dans la chambre de son frère et sauta deux dalles qui faisaient office de carrelage à la petite chambre à la couleur uniforme morbide. Le blanc de l’hôpital donnait des frissons au jeune homme qui n’appréciait pas ce lieu. Cela faisait une semaine qu’Envy était dans son lit & qu’il ne s’était pas réveillé. Une interminable semaine pour le plus jeune des frères Kenwood qui passait toutes ses journées auprès de son jumeau. Sa mère ne lui adressait quasiment plus la parole. Le rendant responsable de ce qu’il s’était passé. Pourtant, il s’avait qu’il n’avait pas été l’investigateur de cette course. Il se sentait coupable malgré tout mais en même temps fier d’avoir gagné, d’avoir survécu. Ce sentiment était déstabilisant, car là où il devait pleurer lui gardait une certaine joie. Enfin, du haut de ses dix ans, il pensait toujours que son frère allait se réveillait. Même si, l’ambiance de ce lieu lui apportait une sensation de mal-être, le jeune homme préférait de loin rester auprès de Envy plutôt que dans une salle de classe où il n’arrivait pas à se concentrer. Depuis, l’accident, il se sentait si seul. Un vide se faisait sentir dans son cœur & c’était comme si il avait perdu un membre, un poumon, un morceau de son cœur. Il ne savait pas exactement ce qu’il se passait, et pourquoi son jumeau ne se réveillait pas mais au fur & à mesure des jours, il savait que quelque chose n’allait pas, que son frère était très malade. Il regarda en direction du lit où son jumeau était allongé et le vit bouger. Il sourit.

      Bon tu es le plus malin alors maintenant réveille toi. - Pas de réponse -
      Je saute trois dalles & demain Envy rentre à la maison.

    Il prit son impulsion et sauta trois dalles, deux blanches & une noire. Trois dalles de l’espoir pour le petit garçon qui ne se rendait pas vraiment compte que l’état de son frère était très grave. L’innocence de l’enfance était marqué en Lust par ce jeu qui montrait son incompréhension face à ce qui se passait. Il regarda par la porte & vit ses parents collés l’un à l’autre assis en train de parler à un « ogre » en blouse blanche, comme les jumeaux appelaient les médecins. Il regarda de nouveau son frère et ne vit aucune réaction de sa part. Son regard se posa sur lui & il le contempla quelques instants. Avec ce tuyau dans la gorge, il était bien difficile pour Lust de le reconnaitre & il comprit alors que ca aurait pu être lui à sa place, si il avait pédalé moins vite, ce serait lui qui serait étendu là, les yeux fermés, faisant semblant de dormir d’un profond sommeil. Une larme –pour la première fois de sa vie- coula sur son frêle visage. Il n’essaya pas de la sécher avec sa manche, il la laissa glisser, sinuer sur sa joue jusqu’à ce qu’elle tombe sur le carrelage de l’hôpital.

      Là c’est plus drôle du tout Envy.

    La voix du petit garçon était noué et le volume fut plus léger, c’était un faible sifflement qui sorti de sa bouche. Il prit une nouvelle fois son impulsion & sauta quatre dalles. Il joua de ses bras pour garder l’équilibre et ne manqua pas de tomber. Il jeta alors rapidement un regard en direction de son frère. Il venait d’ouvrir les yeux. Son expression marquait la peur et la douleur. La scène se figea sur le regard que les deux jumeaux s’échangèrent. Ce moment parut une éternité pour le petit garçon. Le temps & l’espace semblait s’être arrêté. Très vite, tout s’accéléra. Le regard d’Envy se décrocha du sien & il le vit convulser. Les appareils médicaux clignotèrent. Une ligne qui oscillait s’arrêta petit à petit jusqu’à donner un trait blanc. Les médecins accoururent, un bras vint se plaquer contre le torse de Lust. Il fut, entrainer vers l’extérieur. Il se débattit, le regard toujours posé sur son jumeau. Il tendit la main vers lui comme pour espérer le toucher. Les larmes coulèrent de plus en plus sur son visage. La douleur au ventre s’accentua. Il avait compris. Les portes se refermèrent devant lui.

      Envyyyyyyyyyy

    Il le savait, il était désormais seul …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lust W. Kenwood

avatar

Messages : 40
Age : 28
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 15:02

Chapitre Deuxième; Lui && les autres

      Tiens mais c’est Miss Bitch Perfect qui s’est encore habillée avec un rideau. On a voulu cacher des kilos en trop ?!

    Lust assis sur un petit muret devant l’entrée du château venait de lancer ce pic à une jeune fille blonde qui ne marchait pas loin de lui sur le sentier. Plusieurs personnes se retournèrent à cet appel avant que l’intéressée lance un regard noir en direction du jeune homme. Elle quitta sa petite bande de copine qui semblait bien superficielle aux yeux de Lust. L’adolescent ricana en regardant la blonde s’approcher de lui, avec sa démarche gracieuse et hautaine. Il s’agissait de Delilah Milton une jeune Serpentarde de dix-sept ans. Ils étaient amis. Enfin, ce n’était pas une amitié conventionnelle. Ils aimaient bien se charrier et se disputer. Leur relation tournait autour des pics qu’ils se lançaient. Mais ils n’en restaient pas moins très proches. De son air hautain et supérieur –comme à son habitude, enfin du point de vue de Lust- la jeune fille lui lança un regard noir en gardant un minimum de classe. Elle était capricieuse et dépensière –les principaux traits de caractère que Lust retenait à chaque fois- et le jeune homme ne pouvait s’empêcher de la charrier la dessus. Il savait quand l’attaquant sur son poids il la mettrait mal à l’aise. En tant que grande obsédée de sa ligne, Delilah ne jurait que par ça, un gramme de trop équivalait à une terrible guerre. Une belle occasion que le plus excessif des adolescents ne laissait pas passer pour la taquiner. La jeune fille se regarda alors, en essayant de mouler ses habits –qui entre nous lui collait pas mal à la peau- et toucha son ventre avec une mine un peu énervée.

      Lust ce n’est pas drôle du tout. Je t’emmerde toi et ta connerie.
      T’aurais pas du prendre un chocogrenouille.

    Il savait qu’il avait touché un point sensible et ça lui faisait plaisir. Mais qu’on se détrompe, il l’aimait beaucoup Delilah. C’était une de ses plus grandes amies, quoiqu’il laisse paraitre. Ces pics lancés n’étaient qu’un jeu entre eux, rien de plus. Elle s’assit à côté de Lust sans dire un seul mot. Le jeune homme tourna la tête en direction du parc. Son regard se posa sur un groupe d’élève dans lequel se trouvait un garçon nommé Blake Milton-White, le cousin de Delilah. Ce n’était pas n’importe qui, c’était son meilleur ami, son plus proche camarade à Poudlard. Ils s’étaient rencontrés lors de leur première année et depuis ils étaient devenus inséparable. Ils étaient soudés comme les deux doigts de la main. Ensemble, ils n’hésitaient pas à faire les plus grandes conneries qui existent. Sexe, drogue, alcool, amusement, plein de point commun qu’ils s’étaient découverts et qui les avaient rapprochés au point de se considérer comme des frères aujourd’hui. Blake était accompagné d’un groupe de personne que Lust ne connaissait pas vraiment mais qu’il voyait souvent en compagnie de son meilleur ami. Il lança un regard noir en direction du groupe et sa bonne humeur s’était transformée en une sorte de fureur noire. Ce qui n’échappa pas à Miss Bitch Perfect qui sourit au coin des lèvres.

      Ca y est il t’a une nouvelle fois abandonné. Encore quelques mois et il se trouvera un autre pote. Ce n’est qu’une question de temps.

    Elle ricana. Lust était jaloux. Très jaloux et possessif. Il n’arrivait pas à se faire à l’idée que Blake ait d’autres fréquentations en dehors du groupe qu’ils formaient. Et surtout en dehors de lui. Il ne s’en était jamais caché et d’ailleurs ça n’aurait servi à rien tellement s’était visible aux yeux de n’importe qui. Delilah savait qu’elle avait touché un point sensible à son tour. Et pour se venger elle n’hésitait pas à en rajouter. Lust avait sa petite idée quand à sa jalousie. Depuis la mort d’Envy –qu’il n’avait que très rarement évoqué- l’amitié qu’il avait tissée avec Blake était aussi forte et il retrouvait un peu en leur lien, cette fusion perdue plusieurs années auparavant. Alors imaginer son meilleur ami partir était devenu inimaginable pour lui qui avait déjà perdu son jumeau. Il continua de fusiller du regard le groupe et eut l’impression de croiser celui de Blake qui eut un léger sourire. Quelques instant plus tard, il le vit marcher en leur direction, abandonnant le « maudit » groupe au plus grand plaisir de Lust qui retrouva aussitôt un sourire qui le caractérisait tant. Il n’avait toujours pas répondu à Del’ et d’ailleurs, il n’avait pas l’intention de lui adresser la parole pour l’instant. Il sortit un paquet de cigarette de sa poche et en proposa une à Blake au moment même où il arriva. Un sourire complice se dessina sur leur visage lorsqu’ils les allumèrent. Après plusieurs secondes un raclement de gorge se fit entendre derrière le groupe. Les trois amis tournèrent la tête simultanément. C’était Becky, le quatrième et dernier membre du quatuor inséparable et soudé qu’ils formaient. Elle était égocentrique, délurée, totalement affectueuse –peut être bien trop pour Lust- et surtout extrêmement extravagante ce qui ne pouvait que plaire à Lust qui aimait rigoler en sa compagnie. Le jeune homme compris de suite ce qu’elle demandait et lui tendit une cigarette à son tour. La conversation commença entre eux. Delilah finit par donner une tape dans l’arrière du crâne de Lust.

      Et moi tu ne m’en proposes pas ?!
      Tu sais ça fais grossir ces trucs. Ce serait idiot que tu deviennes obèse avant l’âge.

    Blake, Becky et Lust rigolèrent, avec une telle expression que plusieurs groupes se retournèrent, devant le regard noir que lança Del’ à Lust. Le jeune homme finit, après quelques minutes, par lui tendre le paquet, fier d’avoir embêté la plus flambeuse du quatuor.

    ***

    Lust ouvrit doucement les yeux pour ne pas être éblouis par les rayons du soleil qui traversaient la fenêtre de la pièce. Il s’étira légèrement. Après quelques instants d’émergence, il sentit quelqu’un bouger à côté de lui. Il se releva doucement puis contempla la douce créature nue allongée à sa droite. Un visage angélique, de longs cheveux blonds soyeux, et une peau aussi douce que celle d’un bébé. Qui était cette tendre fille –qui était à croquer soit dit en passant- ?! Il ne s’en souvenait plus vraiment. Il contempla la chambre. Il ne connaissait pas ce lieu et ne savait pas comment il avait atterrit ici. Il réfléchit. Tenta de se remémorer les évènements de la nuit. Uniquement des flashs parvinrent à son esprit. Bouteille d’alcool. Rail de coke. Ce visage. Ce sourire. Ce baiser. Cette nuit d’amour –enfin dans le sens sexe-. Les souvenirs arrivaient par brides dans son esprit. Depuis plusieurs années, une telle amnésie passagère au réveil était devenue courante pour lui. L’alcool et les substances illicites n’avaient pas aidé son cerveau. Lust était un garçon débauché, il vivait de sexe, de drogue, d’alcool et de rire mais surtout pas d’amour et de sentiment –sauf d’amitié avec le quatuor-. Il aimait sa vie, c’était sa manière de montrer qu’il était fataliste et qu’il ne croyait pas en grand-chose. L’avenir était quelque chose de bien superflu pour lui .Il n’avait d’ailleurs jamais vraiment réfléchi à ça. Il vivait au jour le jour et ça lui suffisait.

    Le jeune homme repoussa doucement les draps de sa peau nue et se leva du lit en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller cette belle inconnue. La plupart de ses amantes et de ses amants –il n’était pas très difficile et avait toujours été attiré par les deux sexes.- étaient éphémères et il ne se souvenait que rarement des prénoms de ses partenaires. Il ne voulait rien de plus que du sexe, du plaisir charnel, s’évader dans la fusion des corps. Il n’avait jamais réellement aimé quelqu’un –si ce n’est sa propre personne et encore- et les sentiments qu’il ressentait envers les autres étaient souvent du mépris et du jeu. Il aimait séduire, coucher puis disparaitre. Il avait toujours été ainsi et ce n’était pas aujourd’hui que cela allait changer –aussi belle que soit sa conquête-.

    Lust chercha doucement son caleçon dans les affaires éparpillées aux quatre coins de la pièce. Vu la disparité des habits sur le sol, la nuit avait du être assez torride –de toute manière il ne s’en souvenait qu’à peine-. Il ramassa ses affaires puis se cogna l’orteil dans le pied du lit. Un bruit sourd se fit entendre dans la pièce étrangement silencieuse jusque là. La jeune fille bougea et s’étendit sur le lit. Lust se dépêcha de prendre toutes ses affaires et s’habilla. Il espérait qu’elle n’allait pas se réveiller pour ne pas devoir s’expliquer avec elle. Mais c’était raté. Elle ouvrit les yeux. Surprise de voir Lust entrain de s’habiller et prêt à partir. Un sourire au coin des lèvres du jeune homme se dessina sur le visage en voyant les courbes de sa partenaire du soir. Il allait devoir de nouveau s’expliquer. Elle remonta les couvertures sur elle pour cacher une partie de son sein nue qui venait de dépasser. En revoyant la jeune fille, de nouveaux flashs de la soirée lui réapparurent. Timidité. Sourire crispé. Prude. Sagesse. Lust se souvient alors que la jeune fille avec qui il avait passé la nuit n’était pas le genre à coucher avec n’importe qui. Il avait eu assez de mal à la séduire et l’alcool l’avait beaucoup aidé. Elle lui avait d’ailleurs avoué être vierge. Cela allait un peu compliquer sa fuite. Il attendit qu’elle engage la conversation, pou s’expliquer ce qui ne tarda pas.

      Tu vas où ?! – demanda la blonde d’une voix timide et surprise. Elle s’attendait surement à se réveiller dans ses bras.
      Je m’en vais. – lui lança t-il froidement ne la regardant pas. Il finissait de s’habiller.
      Et on se revoit quand ?! – questionna-elle la voix sensiblement émue.
      Jamais - répondit il sèchement un léger sourire au coin des lèvres. Il aimait bien écraser les gens. Il appréciait un plaisir à humilier certaines personnes jugées trop faible. Ce comportement ne le gênait pas du tout.
      Mais hier … tu avais été si gentil… - sanglota la jeune fille, consciente qu’elle s’était faite dupé par le jeune homme.
      Hier j’étais bourré et je planais. Je dis beaucoup de connerie à la seconde – ricana Lust légèrement.
      Je t’ai donné mon corps, cette nuit, tu m’avais dis qu’entre nous s’était sérieux… - s’insurgea l’inconnue. Sa voix frêle et peu confiante donnait un côté comique à ses paroles.
      Bah il était temps que tu passes à l’acte, tu finiras bien par me remercier d’avoir ouvert la voie pour les suivants. Et le sexe c’est très sérieux pour moi.
      Salaud. – cria t’elle.
      Je t’aime aussi chérie. – lança t-il dans un dernier regard avant de partir, posant ses lunettes de soleil sur son nez et laissant la jeune fille pleurer.

    Lust n’était pas un ange. Lust se moquait de la morale. Lust n’aimait pas le sérieux. Lust ne voulait pas avoir de sentiment. Lust était un salaud. Lust l’assumait totalement. Lust était le prince de la débauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lust W. Kenwood

avatar

Messages : 40
Age : 28
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 15:56

Epilogue ; Prince de débauche && roi de connerie



    Lust avait trop bu. Trop fumé. Trop plané. C'était une de ces nuits où Lust, poussait tellement son envie de débauche qu'il faisait n'importe quoi. Il aimait ça. Ne plus être soit-même. Ne plus contrôler ces gestes. S'était sa manière de se sentir libre. Il n'y avait plus de problème, plus de soucis. Plus de pensée néfastes, de souvenirs tristes, de regret et de culpabilité. Il était un débauché et il l'assumait totalement. Assis. Debout. Agenouillé. Dansant. Bougeant. Le jeune homme ne contrôlait plus ses gestes, il devenait fou, hyperexcité. Plus extraverti que jamais, encore plus trash qu'à l'ordinaire. -mais il n'était pas un drogué pour autant-.

    Lust venait de finir une nouvelle bouteille de bierraubeurre. Avec plusieurs de ces camarades il s'était donné rendez vous ici, dans la tour d'astronomie pour une soirée -secrète- de débauche. Enfin avec Lust, toutes les soirées tournaient en trash. Le jeune homme se leva et marcha en direction du bout de la pièce. Très extravertie, il n'avait pas peur du ridicule et de se donner en public. Il prit sa guitare qu'il avait emmené avec lui -un instrument moldu dont il était un inconditionnel adepte- puis fit face à l'assemblée. Certains se turent d'autres l'ignirèrent au début. Un de ses camarades venaient de lui lancer un défi Chanter et faire rire l'assemblée. Joueur il n'avait pas pu s'empêcher de le relever. Il commença alors à jouer et à chanter.

      ♫♫♫
      ♫♫♫

      La première fois que je t’ai vu, j’ai eu envie de te prendre le … cœur,
      Ca a été un grand bonheur et ca rentrait comme dans … une histoire,
      Une histoire d’amour qui glisse qui ripe, toi amoureuse me ferais une bonne … chanson,
      C’est fort comme la pluie qui mouille, allez attrape moi les … mains,
      Avec toi le temps recule, si je t’attrape je te … garde ;
      Enfouis au fond de ma couchette, et de te prendre en … voiture

      -Moment de nostalgie et d’émotion- Et t'emmener en satellite où tu me ....
      -Bah oui à un moment donné, faut bien que je me la tape quand même!-

      ♫♫♫
      ♫♫♫

    Les rires ne cessèrent pas de fuser dans l’assemblée. Des étudiants qui se trouvaient aux alentours avaient été intrigué par la foule, qui s’était massée autour de Lust’, et avait rejoint les rangs pour taper dans leur mains au rythme de la mélodie. Il ne se démonta pas et essaya de garder son sérieux tout le long de sa chanson même si plus d’une fois il avait eu envie d’éclater de rire. Il n’était pas du genre à avoir honte, et être au centre de l’hilarité –comme c’était le cas aujourd’hui- n’était pas un problème pour lui. Au contraire ca donnait un certain sens à ses bêtises, transmettre sa joie de vivre à ses camarades étaient pour lui une sensation de travail accompli. A la fin de sa chanson aussi absurde qu’amusante, un sourire de satisfaction se dessina sur les lèvres du jeune homme qui était fier d’avoir relevé le défi de son ami. Il salua son public d’un jour puis retourna à sa soirée. Mission accomplie.

    Chanson ©️ William De Fly Sa vidéo ~ à imaginer pour la scène


    Sur ces belles paroles ma fiche s'achêve (:
    Bonne lecture, j'espère que j'ai pas trop bousiller le personnage de Blake >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 16:16

    merci de m'avoir prévenue par mp (L)

    Alors que dire sinon que je suis totalement in love de ta fiche, tu as donné de la profondeur au personnage tout en respectant son caractère et ce qu'il est actuellement. Franchement je suis sous le charme *-*
    Et ton épilogue m'a faite délirer quoi, contente de voir un Lust aussi habilement mené. Vivement qu'on puisse faire un rp avec toute la bande au complet, sincèrement <3

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazeyneel M. Anjeston

avatar

Messages : 348
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 17:03

Je peux donc l'envoyer dans sa sainte maison le petit lust ? xD

_________________
    every step I'm taking
    every move I make feels
    lost with no direction
    my faith is shaking
      the climb - m. cyrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cave-inimicum.keuf.net
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 17:06

yep tu peux sans problème

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lust W. Kenwood

avatar

Messages : 40
Age : 28
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   Jeu 16 Juil - 19:11

    Merci encore pour les compliments *O*

    J'suis tout beau en vert xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:   

Revenir en haut Aller en bas
 
sex drugs & rock'n roll's addict \ Lust; crazy boy / terminé (:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
» La maison de retraite du rock and roll
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 57 : Rock'n'Roll
» Présentation Evil Slash [en cours]
» Rock 'n' Roll

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: