AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%

Aller en bas 
AuteurMessage
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 22:23


    mam'zelle billie dit toujours oui,
    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ça c’est parce que Mam’zelle Billie dit toujours oui. Parce que Mam’zelle Billie elle est jolie. Billie elle, elle vit sa vie. Parce que Mam’zelle Billie elle sourit, elle rit, la p'tite Billie. Billie, mam'zelle Billie n'écoute jamais ce que tu dis. Un brin de folie, la demoiselle Billie. La miss Billie elle danse et rit sous la pluie. Tout simplement parce que Mam’zelle Billie est naïve et oui, elle dit.


mon nom est Gigi Billie et je t'aime, c'est tout.


Dernière édition par G. Billie Nash le Ven 17 Juil - 2:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 22:23

    celle qui hoche la tête naïvement et sourit.
    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
      .
― Billie? Billie? BILLIE? Gigiii. Billiieee?

Billie qui? Billie quoi? Je n'écoute pas. Je n'écoute jamais. Je fais des efforts, il est juste des plus désolants que ces derniers restent vains. J’ai parfois cette impression d’impuissance. Je tente, je veux, et pourtant rien n’y fait. Je suis incapable de rester attentive à ce qui m'entoure. Je m'éloigne du monde réel, je rêve, je rêvasse, loin, loin. Évadée au pays des rêves. Loin du monde. Loin. Le menton confortablement installé dans le creux de ma paume moite, je regarde avec une inattention qui m'est propre les nuages onctueux qui, naïvement et sans se presser, jouent au chat et à la souris dans un ciel bleu et clair. Une rafale de vent tiède vient caresser ma joue, qui s’expose sans broncher à une telle douceur. J'entend mon nom comme un lointain appel. Billie, sors de cette transe. Non, rien à faire. Ma tête bascule. Les paroles de mon amie me parviennent dans une douce mélodie lointaine par laquelle je me laisse bercer. Je ne l’écoute pas, ou que très peu. Non. Je l‘écoute, mais je ne porte nulle attention à ce qu’elle tente en vain de me dire. L’esprit ailleurs. Il se laisse bercer par mes songes, comme une plume bercée par le léger tumulte d’une rivière. Mon regard vient se river sur les brindilles d‘herbe qui s‘entremêlent sous mes yeux curieux. Lentement, mes paupières viennent se refermer. Un rideau de cheveux blonds vient me voiler la vue. Je me retourne sur le dos. Je fixe le ciel. Je fixe les nuages. Un sourire rappelant l’innocence d’un enfant vient se déposer sur mes lèvres. Je suis bien. Heureuse. Loin. Ô rêvasseries, quand vous me tenez...

Les nuages déferlent au dessus de mon regard qui tente de capturer une vue d’ensemble du ciel. J’aperçois un dinosaure. J’ai toujours eu un incomparable talent pour ce petit jeu enfantin. Il faut dire que je déborde d’imagination. Une imagination puérile, je l’avoue. On me considère souvent comme une petite fille de 5 ans. Le fait que je sois des plus candides ne m’aide en rien et je ne peux en être plus consciente. Je crois tout ce que l’on me dit, c’est plus fort que moi. Comme s’il y avait une puissance de nature inconnue qui me poussait à ne pas remettre en cause ce que certains tentent de me dire et qu’ils camouflent derrière un masque d’une fausse vérité. Je suis une enfant. Une jolie petite gamine de cinq ans, dans le monde des grands. Une petite fille perdue, qui s’accroche à d’irréalisables rêves, comme on s’agglutine à nos ambitions. Une petite fille qui croit tout, tout, tout. La candeur même s’est emparée de mon être et je ne puis la chasser. Pourtant, je suis d’une intelligence hors du commun. Cette affirmation est indéniable. On me l’a si souvent affirmer que je ne puis le nier. Curieuse, j’épluche livres sur livres, en quête de nouvelles choses, question d’élargir mon savoir. J’aime m’ouvrir des portes vers de nouvelles connaissances, apprendre, mais surtout, découvrir. Quand je parcours un livre des yeux, j’ai cette impression d’assimilation de la vie. Comme si tout ce que j’apprenais allait me servir, m’être d’une importance accrue. C’est plus fort que moi, je fais tout avec assiduité. Lire est ma vertu. J’ai la connaissance, la soif de la connaissance. Je suis sans doute l’une des élèves les plus douées de Poudlard, sans vouloir faire preuve de narcissisme. De toute façon, l’intelligence ne semble pas être vue comme quelconque atout. On méprise le savoir, bien souvent. Et bien moi, je ne le méprise pas. Je me plais à être mam’zelle sait tout de tout. Je veux apprendre, un point c'est tout.

Je pointe un doigt fin et tremblant vers le ciel. Un air lunatique voile mon regard azur, un sourire de bambin se balade sur mes lèvres légèrement entrouvertes. Mes cheveux blonds forment une auréole autour de ma tête, doucement posée sur l’herbe verte et rêche de grand parc, surplombant le domaine de Poudlard. Spontanément, j’éclate de rire. Je martèle la terre légèrement humide du bout des talons. Je secoue la tête, des brins d’herbes viennent s’agglutiner à ma tignasse blonde. Je ris de plus bel. Mon rire est franc et cristallin. Je sens le regard de mon amie sur moi. Elle soupire. Elle a coutume de mes éclats de rire soudains. Elle attend patiemment, comme elle en a l’habitude, l’explication de cette euphorie si spontanée.

― On dirait un dinosaure.
― Quoi?
― Regarde, un dinosaure...
― De quoi tu parles Billie? (...) Billie?
― (...) j'éclate de rire, puis je me tais. Sourires. Ma main vient malhabilement caresser ma joue. Je ferme les yeux. Nouvel éclat de rire.
― Nom d'une chouette Gibi. Tu sais que tu es décourageante!? Il t'arrive d'écouter les autres?

Cette question on me l’a posée des centaines de fois. J’ai toujours été ainsi. Je n’écoute pas vraiment les autres. Non. Je préfère vivre dans mon monde. Mon monde est coloré et rayonne de mille feux. Il en a toujours été ainsi. Quand j’étais petite, ma mère me reprochait souvent d’être lunatique. Elle ne pouvait faire autrement que se plaindre de sa fille au regard perdu, au sourire niais et aux éclats de rire spontanés et impromptus. Elle croyait avoir donné naissance à une fillette simple d’esprit. Je suis fille unique. Jetais pour elle une fleur, un trésor. À tout prix elle désirait une fille reflétant la perfection même. Comment fut-elle enjouée et extasiée en voyant sa fille devenir brillante. Un véritable prodige. C’est ainsi qu’elle osait me décrire, lorsqu’elle me couvrait de multiples éloges devant ses amies qu’elle tentait d’impressionner. J’étais devenue un phénomène, par mon intelligence et mon pouvoir d’assimilation. Ce qu’elle ignorait, et ce qui ne manqua pas de l'étonner on ne peut plus, c’est que je suis née sorcière. Ma famille est ce que l’on nomme moldue. Des gens qui n'ont en somme, aucun pouvoirs magiques. Je me souviens encore aujourd’hui des traits déconfits qu’arborait le visage de ma mère, quand à haute voix, j’ai lu d’une traite la lettre que je venais de décacheter d’une main malhabile. Il faut dire qu’un étonnement certain n’avait pas manqué de se peindre sur mes traits qui précédemment étaient doux et surexcités à l’idée de recevoir du courrier ― ce dont je n’avais pas l’habitude. Ma mère s’est néanmoins faite à cette idée qu’elle avait précocement jugée de scandaleuse et improbable. Elle m'a aidée dans mon parcours et m'a accompagnée pour mes achats d'effets personnels. Elle a toujours été là pour moi, même si ce monde dans lequel j'évoluais lui était inconnu. J’ai eu la chance de grandir dans deux mondes complètement différents, l’un dans une petite maison banale de Londres, et l’autre, dans un prestigieux et imposant château. Néanmoins, je ne suis pas déstabilisée pour autant de cette double vie. Je peux même affirmer me sentir davantage chez moi quand je me trouve entre les murs majestueux de Poudlard. Ma vie à la maison à toujours été des plus banales, je me dois de l’avouer. Aucun drame apocalyptique. J’ai grandit aux côtés de ma mère et mon père, adultes responsables au revenu moyen, dans un quartier pour le plus simple. Une enfance banale. Pour une fille pas si banale.

― Billie tu m'écoutes ou tu vas continuer à rêvasser tout l'après-midi?

Sursaut. J’étais de nouveau complètement perdue dans mes pensées. Je roule sur moi même, question de me retrouver sur le ventre. Mes coudes viennent prendre appui dans l’herbe. Mes vêtements sont à présent souillés d’une teinte verdâtre s’approchant des teintes de la soupe servie le mercredi à l’heure du déjeuner. Résultat de tous mes mouvements saccadés sur l’herbe qui a pris un malin plaisir à tacher mes vêtements. Peu importe. Je m'en fiche un peu. Dans un léger sourire, me mordillant la lèvre, je pose enfin mon regard sur ma meilleure amie, qui commence à s'impatienter. C'est toujours la même histoire. Bien qu'elle a su apprivoiser la petite fille qui sommeille en moi, elle a toujours un mal fou à se faire à ma perpétuelle inattention. Du bout des doigts, j’arrache un brin d’herbe, que je lance au loin de toutes mes forces. La tête ailleurs, je n’ai pas envie de discuter. Mon regard vagabonde, tel un errant. Il ne sait plus ou se poser. Il y a tant de choses à voir. Mon amie m’assène un coup sur l’épaule droite, en me rappelant à l’ordre. Une nouvelle fois.

― Tu te souviens de Jake Finelson?
― Mmh, oui, pourquoi?
― Comme ça...
― Tu ne m'as tout de même pas demandé cette question pour rien Billie...
― Oui. Je voulais savoir, voilà tout.
― Tu me décourages Billie. Tu me décourages.
― Oh.Mon.Dieu. C'est pas bientôt le couvre-feu?
― Billie... Tu m'exaspères, tu le sais?
― Allez, amènes-toi. Nous avons un devoir à rendre pour demain. Autant le faire maintenant.

Je me suis levée à la volée. J’attrape la main de ma meilleure amie, l’attirant dans une course folle. Mon rire cristallin s’élève une fois de plus, s’envolant libre dans l’air chaud. Je renvoie la tête par derrière, une cascade de cheveux blonds dégringolant dans mon dos. Quelques élèves se retournent sur notre passage. J’ai toujours attiré les regards par ma façon d’être insouciante. Rires. Je m’arrête brusquement, ce qui provoque une collision. L’une par dessus l’autre, nous tombons. Chute libre. Un. Deux. Trois. Arrêt brutal. Face à face avec le sol. Mes éclats de rire redoublent. Entre deux rires saccadés, mon amie s’étouffe pour me dire, au comble de l’exaspération;

― Billie... On a fait ce devoir ce matin. Tu te souviens? S'il te plait, dis moi que tu te souviens. Bons sang, ce que tu peux avoir la tête dans la nuages, ma vieille!

Perturbée. Je réfléchis. Je me mords la lèvre. Puis pouffe de nouveau. Allongée dans l’herbe, je me frappe le front en me remémorant la matinée passée à bosser sur ce devoir. Elle ne peut avoir que raison. Billie, la tête dans les nuages. Billie, la naïve, l’innocente. Bordel, Billie l’enfant, dirait-on. Simple. Bien dit.



Dernière édition par G. Billie Nash le Ven 17 Juil - 3:20, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 22:24

      le moldu que tu es
      . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
        .
▄ pseudo mystère et boule de gomme patacitrouille.
▄ âge 18 ans.
▄ avatar utilisé romola garai.
▄ code du règlement la poudre d'escampette s'en va au loin.
▄ désirez-vous être en lien avec un préfet j'srais portée à dire, pourquoi pas (:
▄ autre votre forum est sublime. <3


Dernière édition par G. Billie Nash le Ven 17 Juil - 3:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 23:10

bienvenue miss =)
(c'est romola g. en avatar, si je ne me trompe ? <3)
bon courage pour ta fiche (L) *et si je gêne, dis le moi je virerai mon post XD*

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 23:22

    omg. ed w. *meurt*

    merci à toi (:
    oui, c'est bien romola garai <3333
    non non, ne vire pas ton post (a) XD je ne compte pas faire une méga fiche (:

    merci encore I love U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Jeu 16 Juil - 23:24

respire *fait du bouche à bouche *baf* * Angel.

ok pas de souci, prends ton temps =)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Ven 17 Juil - 2:27

    bouche à bouche fait par Ed, ça ne se refuse pas --*
    *sort*

    Alors, je crois avoir terminé ma fiche. ♥️ (:
    Ceci dit, elle est plutôt très courte et ressemble d'avantage à un simple rp. (D'un bref coup d'oeil aux autres fiches, j'ai pu voir qu'elles sont très longues et bien précises sur les étapes de la vie du personnage.. bref =/)
    J'ai tenté d'y mettre le plus d'infos possible, tout en faisant découvrir qui est Billie (:
    Si cependant ça ne s'avère pas suffisant pour une validation/répartition, je vais me faire un plaisir d'étoffer certains passages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Ven 17 Juil - 12:39

    Non ne t'en fais pas, ta fiche est très bien ainsi, on en apprend suffisamment sur le personnage donc c'est parfait (L) . Un personnage que j'aime beaucoup d'ailleurs, vraiment.
    Donc pour moi ce sera Serdaigle , bon jeu !
    Et n'oublie pas d'aller te recenser =)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romy Lolà Carmichael

    jeunesse lève-toi. Puisqu'ici il n'y a qu'au combat qu'on est libre.

avatar

Messages : 880
Age : 26
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Ven 17 Juil - 23:44

BEEEEEEEEEEEEEEEEEEE(...)EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
I love U I love U

_________________

      You've got to take your mind off him.
      Sometimes it feels like you don't have a body
      Your skin is cellophane You know I feel the same
      Sometimes it feels like you don't have a body

      When you don't know what you want…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G. Billie Nash

avatar

Messages : 34
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Sam 18 Juil - 4:53


LEEXXXXIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII(...)IIIIIIIIIIIIIEEEEEE ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️
I love U gni Tape là ! Love

tu me reconnais toujours dis donc (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romy Lolà Carmichael

    jeunesse lève-toi. Puisqu'ici il n'y a qu'au combat qu'on est libre.

avatar

Messages : 880
Age : 26
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   Sam 18 Juil - 13:41

je reconnaitrais ma beenuchette parmi milles (L)

_________________

      You've got to take your mind off him.
      Sometimes it feels like you don't have a body
      Your skin is cellophane You know I feel the same
      Sometimes it feels like you don't have a body

      When you don't know what you want…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 
mam'zelle billie dit toujours oui, ― 100%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: