AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le staff de cave inimicum vous souhaite la bienvenue sur le forum.
Bientôt le forum subira quelques modifications et améliorations.
La semaine des milles mots et les élections de préfets sont maintenues.


Partagez | 
 

 Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cooper O'Connor

avatar

Messages : 4
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 17:47

    COOPER O'CONNOR


    ©FLEURDENEIGE


    le contrôle d'identité
      nom : O'Connor. Inutile de vous précisez avec ce nom, les origines de mon paternel. C'est un irlandais, natif de Belfast. Il n'a jamais vraiment aimé son pays. Trop vert, trop campagne, trop quelconque pour l'image et la haute estime qu'il avait déjà de lui. Je suis presque étonné de sa part, qu'il n'a pas songé à changer son pseudonyme en un autre nom plus "british". Lui qui voulait renier la quasi totalité de son histoire, a quand même gardé "O'Connor". Peut-être croyait-il que cela allait le réconcilier avec le pays qui l'avait vu naître.
      prénom(s) : Ma mère a toujours été un tantinet excentrique. D'ailleurs je crois que c'est ce qui charma mon père. Elle est ce genre de femmes qui osent et assument, franches, impulsives, désinvoltes. Elle ne voulait jamais faire comme les autres. Se fondre dans la masse ce n'était pas dans ces gênes. Elle m'appela Cooper, non étrange pour certain. En fait, il s'agit du patronyme d'un de ses illustres ailleuls, le lieutenant-colonel John Murdoch (Johnny) Cooper. Elle avait le chic pour se distinguer des autres, et par mon prénom, elle illustrait, tout ce qu'elle était: égocentrique. A ce prénom, que j'ai appris à aimer au fil du temps, elle m'en accola deux autres: Noah qui était le prénom de son père et Travis, celui de mon grand père paternel, bien que cela a enragé légèrement mon père. Déjà à cette époque, elle faisait tout pour le contrarier, de toutes les façons possibles et inimaginables.
      âge : 18 ans, l'âge de la majorité, de la déconnade, des excès. L'âge de la liberté selon certain. Les excès faisaient déjà partis de ma vie, alors passer cet âge, qu'est-ce que cela aurait pû changer pour moi? Rien. Je n'ai pas attendu cette étape de ma vie pour faire ce qu'il me plaisait, quand cela me plaisait. J'ai la liberté et tout ce que je souhaite: argent, femmes, drogues, que demander de plus?
      date de naissance : J'ai poussé mon premier cri, à la fin de l'été, le 15 septembre. Ma venue au monde était prévu pour le mois d'après, mais comme d'habitude, c'est moi qui eu le dernier mot. Ma mère avait dit à mon père, dès le début de sa grossesse, que je serais l'unique enfant qu'elle lui donnerai. C'est pourquoi elle avait espéré que ce soit un fils. Elle m'a toujours dit que les filles étaient des braillardes, qu'il fallait toujours les surveiller. Elle fut donc soulagée de ma venue, même si le travail dura 11 heures. Encore une fois je n'avait pas envie de lui faciliter les choses.
      lieu de naissance : Londres, la capitale. Mes parents vivaient dans le Manoir Ansfield qui appartenait à la famille de ma mère depuis 14 générations. Il en avait vu ce manoir, notamment lors de la guerre civile, au XVIIe siècle, quand les parlementaristes avaient tout saccagé. La manoir avait été reconstruit, pierre par pierre. Heureusement cette bâtisse était solide et depuis, elle restait un héritage familial. Ma mère ne voulait pas accouché à l'hôpital c'est pourquoi ils étaient restés au manoir. Je suis né dans la chambre du 3e étage, celle de mes parents.
      lieu de résidence : Londres, je vis toujours au manoir Ansfield. C'est une propriété de plusieurs millions qui est donc dans ma famille depuis plusieurs générations. Je ne pourrais pas me décider à vivre autre part, bien que ma famille possède cinq autres habitations dont une maison à Sheffield.
      nationalité :Je suis anglais. Mes origines toutefois sont irlando-anglaises, mais comme mon père je ne suis pas sensible à cet héritage gaélique. Je n'en garde que le nom.


Dernière édition par Cooper O'Connor le Jeu 30 Juil - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper O'Connor

avatar

Messages : 4
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 17:49

    la fiche d'indentifcation
      description physique : Comment pourrais-je me décrire physiquement? Je pourrais dire que je suis un mélange de mes deux parents logique non? Et bien non, parfois cela n'est pas toujours le cas. Quand je rencontre des personnes, qui connaissent ma famille, mes parents ou juste l'un d'eux, elles sont toujours étonnées de voir à quel point je suis le "portrait craché" de mon père. Je pourrais être flatté si je n'appréciais pas certains côtés de la personnalité de mon père. J'ai hérité du regard bleu de mon père, de sa fossette, de la forme de son visage, de son nez. Heureusement pour moi, il est un homme séduisant, et cela depuis qu'il à mon âge. Les années n'ont pas changé l'attrait des femmes pour lui, je dirais même que c'est tout le contraire. Il est séduisant et il en profite tout comme je le fais. De ma mère, j'ai surtout hérité du caractère et de l'ambition. Puisqu'on m'a donné un physique plutôt avantageux, j'ai décidé très tôt de m'en servir. Depuis que j'ai 5 ans, je fais beaucoup de foot. Mon esprit de compétition m'a toujours poussé à aller de l'avant, à me dépasser, cela s'est traduit sur mon physique. Mes muscles se sont développes. J'ai multiplié les sports afin d'avoir une bonne hygiène de vie. Je dois dire à présent, que je ne suis pas mécontent du résultat. J'ai réussi à faire oublié le petit gringalet de l'école primaire. Maintenant, mon physique est devenu un atout, surtout au niveau des compétitions. J'ai gagné de nombreux championnats de natation. J'ai toujours aimé ce sport, même si ces temps ci je n'ai plus trop le temps de plonger dans un bassin. Je mesure 1m78 pour plus de 60 kg. Je suis bien proportionné, j'ai des muscles, une stature et une force non négligeable. J'ai une mâchoire carré, et des cheveux noirs qui sont toujours coupés très court. Je n'ai jamais changé de coupe. L'apparence, c'est ce que les gens voit en premier chez les autres, voilà pourquoi il ne faut rien négliger. Certains disent parfois que ce n'est pas l'apparence qui compte mais il ne faut pas être hypocrite. L'apparence a toujours été importante, et puis qu'il y a t-il de plus jouissif que lorsqu'une femme se retourne sur votre passage, que l'on aperçoit de l'admiration dans les yeux de l'autre?
      description du caractère : J'ai un caractère de merde et je l'assume. De toute façon dès que vous faites preuve d'un peu de tempérament, qu'on refuse de la fermer sous prétexte que la personne qui vous parle est plus vieille, ou que vous n'avez tout simplement pas d'atomes crochus, vous êtes considéré comme un petit merdeux, snob, égoïste, impétueux et égocentrique. A vrai dire quelques mots pourraient décrire parfaitement mon caractère, et je l'assume. Toutefois je n'ai jamais bridé mon état d'esprit. Je suis du genre à dire les quatre vérités mêmes si elles peuvent faire mal, je dirais même surtout. Je suis une grande gueule qui adore trouver le point faible de ceux qui m'entourent. J'aime faire enrager les gens, leur dire ce que les autres n'osent pas. Certains me détestent, d'autres m'adorent, personne ne reste insensible à ce que je suis. Je peux prendre différentes facettes. Je peux être gentleman, attentionné, courtois. J'aime faire marcher les femmes, leur faire croire qu'elles sont toutes uniques, voir leurs yeux briller devant une de mes approches. Je sais convaincre, je ne suis pas le meilleur des menteurs, mais je dois avouer que toutes les paroles sorties de ma bouche, n'ont jamais été remises en cause. Arrogant je le suis assurément. J'aime les belles choses, l'argent, le jeu, le pouvoir. Le vice est en moi et même mon pauvre père s'en épouvante. Quel misérable, si seulement il avait eu assez de courage pour se rebeller un jour, la destinée des O'Connor aurait pû être très différente. Je suis avide de gloire, de reconnaissance. Je n'ai jamais eu peur d'utiliser la force, la ruse et la violence pour obtenir ce que je voulais. Je suis respecté et les seuls personnes qui ont osé se dresser devant ma route, ont fini par perdre tout ce qu'elles possédaient. Je ne fais aucun cadeau, je ne suis ni bon, ni conciliant. Et puis je dois avouer que j'aime voir les gens se rabaisser sur mon passage. La satisfaction peut alors se lire sur mon visage et un sourire cynique se dessiner sur mes lèvres.



    curiculum vitae
      composition de votre baguette : Comme tous les élèves de Poudlard, j'ai bien évidement une baguette, acheté lors de ma première année dans l'école des sorciers. Elle est longue de 28.4 cm. Elle est sculptée dans un bois rare pour une baguette: du cerisier. Sa texture est fine et joliment dessinée par des rayures à peine perceptible mais qui donne à la baguette une impression d'oeuvre gravée. A l'intérieur se trouve une plume de Griffon. Elle est d'une souplesse incroyable, facile à manier. Les sorts que j'en tire n'en sont que plus puissants.
      année d'étude : Huitième année. Dire que je suis ici depuis si longtemps. Pourtant, je me souviens de mes premiers jours à Poudlard, comme si ces souvenirs remontaient au jour d'avant.
      la forme de votre épouvantard : Mon épouvantard est unique. Même si c'est une chose dont je ne m'en félicite pas. S'il y a une chose que je crains le plus au monde, c'est la fin. La fin de tout, la fin de mon "règne", de mon argent, de ma popularité, la fin physique mais aussi psychologique, le néant. Voilà pourquoi mon épouvantard prends la forme d'un trou noir, un gouffre effrayant qui attire à lui toutes les âmes alentours.
      la forme de votre patronus : Le patronus qui me définit est un Puma. Un félidé d'Amérique. C'est un félin très éclectique qui peut vivre dans les forêts tropicales jusque dans les prairies, en passant par les zones marécageuses voire le désert semi-aride. Il vit également à des altitudes très variées, du niveau de la mer jusqu'en haute montagne. C'est finalement un animal qui me ressemble énormément. Comme lui je m'adapte aux différents milieux, dans le seul but d'étendre ma domination.


    le moldu que tu es
      pseudo ou prénom : Coop
      âge : 20 ans
      avatar utilisé : Sebastian Stan
      code du règlement : la poudre d'escampette s'en va au loin
      autre ? : Superbe design



Dernière édition par Cooper O'Connor le Mar 28 Juil - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper O'Connor

avatar

Messages : 4
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 17:51

    la biographie
      histoire générale :



      Je ne suis pas de ceux qui disent qu'ils ont vécu une enfance agréable, remplie d'amour. Oh ne vous méprenez pas, je n'ai jamais vraiment été malheureux. Puis que j'avais tout ce qu'un gosse pouvait rêver en venant au monde. Des parents amoureux, une fortune, une renommée. Ma mère, Lady Elisabeth Stewart est descendante d'une famille aristocratique, dont la généalogie remonte à l'époque de Charles Ier Stewart. Autant dire qu'elle n'a jamais connu le besoin. Fille unique, elle a passé son enfance à s'opposer à tout, surtout à ses propres parents, qui la prenaient pour une petite princesse fragile, une fille bonne à marier. Mais elle était rebelle, excentrique, égocentrique, pensant que le monde lui appartenait. Elle brûlait sa vie par les deux bouts comme certains pourraient le dire. Pourtant, elle aimait cette vie. Petite, elle ne voyait que très rarement ses parents. Mon grand père Lord Stewart était toujours parti en voyage d'affaire. Et ma grand mère toujours impliquait dans une soirée mondaine ou un gala à l'hippodrome. Ma mère a donc apprit très jeune à ne compter que sur elle même. Je dois dire que je lui ressemble beaucoup. Adolescente, elle a essayé toutes les drogues, a écumé toutes les soirées et les bars branchés, elle a dépensé plus de fric en une soirée, qu'un pauvre ouvrier n'aurait même pas gagner en un an. Elle se fichait de l'autorité, des flics, des règlements. Elle savait que tout s'acheter, se marchander. Je dois dire qu'aussi bizarre cela puisse paraitre, si j'avais rencontré ma mère à cette époque, j'aurais sûrement eu le béguin pour elle. Malgré ce caractère exécrable, elle avait une foule d'admirateurs. Elle était belle, grande, brune, les yeux verts avec une fossette sur la joue. Elle représentait le péché original. Beaucoup on essayait de la conquérir mais pour foutre un peu plus le bordel, elle n'a rien trouvé mieux que de coucher avec un trader irlandais, de 5 ans son aîné, sans fortune personnelle et surtout sans "pédigré" comme disait mon grand père. Mon père avait réussi à charmé ma mère, avec sa simplicité, sa franchise, son humour, sa façon de voir les choses. Il n'hésitait pas à la remettre en place quand elle prenait ses grands airs, et cela, elle adorait. Enfin quelqu'un qui ne s'abaissait pas devant son caractère de merde et qui lui disait ses quatre vérités.

      Ils se sont mariés quelques jours plus tard. Mes grands parents étaient furieux. Voir leur fille unique se marier avec un roturier, alors qu'elle était apprécié par des comtes. Ils étaient furieux contre elle, et ils l'auraient déshérité si elle n'avait pas été leur unique enfant. Ils préféraient laisser cet "irlandais" dans la famille, plutôt que de transmettre, une once de patrimoine à une branche annexe de la famille. Et puis ils avaient quand même une petite compensation. Mon père était sorcier. Voilà la seule qualité qu'on lui trouvait. Mes grands parents espéraient bien que leurs petits enfants soient des sorciers. Ainsi selon eux, la tare de ne pas être fortuné et descendant d'une illustre famille était compensée par le fait que leur gendre était un sacré bon sorcier, travaillant parfois pour le Ministère. Mes parents s'aimaient, même si les querelles étaient incessantes, dûes à leurs caractères très fort. D'ailleurs ma mère fut un peu fâchée d'apprendre qu'elle était enceinte. Elle cria sur tout le monde pendant plus d'une semaine. Elle n'avait pas prévu d'avoir un enfant tout de suite. Mais dès qu'elle a vu sa silhouette s'arrondir, elle a finalement apprécié son état et s'en émerveillé même si elle avait avertie mon père, qu'elle ne lui donnerai pas d'autre enfant. Le mariage n'avait pas arrangé son foutu caractère. Quand je suis né, les relations entre mes parents étaient de plus en plus conflictuelles. Mon père, avec les années, avait changé de caractère. A côtoyer le "beau monde", en ayant la fortune et les relations, il est peu à peu devenu, ce que mon grand père espérait, un homme avide de pouvoir. Il était grisé par le monde dans lequel il avait mit pieds. Il s'amusait de voir à quel point l'argent pouvait tout acheter. Bel homme, certain de son charme, il a commencé à multiplier les aventures, discrètement bien sûr, il ne voulait pas voir sa fortune, enfin la fortune de sa femme, être transmise à son fils, c'est-à-dire moi. Mon père voulait gérer la fortune de la famille, c'est d'ailleurs ce qu'il fit, au décès de mes grands parents. Pendant un moment, des bruits circulèrent selon lesquels, mon paternel ne serait pas étranger à cette double disparition. Ma mère elle, reprenait les "obligations" de ma grand mère. Elle avait peu à peu abandonné son boulot d'architecte pour devenir Mrs. Stewart, organisatrice d'évènements mondains en tout genre.

      Comme ma mère, j'ai passé mon enfance, entouré de précepteurs, de nourrices. Je n'ai pas été malheureux pour autant comme je l'ai déjà dis. Je suis plutôt solitaire dans mon genre. Et puis les disputes incessantes de mes parents, je préférais les éviter le plus possible. Je finissais par haïr le couple qu'ils étaient devenus. A une époque, les choses allaient si mal entre eux, que l'un venait au manoir familial, quand l'autre n'était pas là. En grandissant, j'ai commencé à ressembler de plus en plus à ma mère, quand elle avait mon âge. J'étais exécrable avec tout le monde. Même les gosses de l'école primaire privée que je fréquentais, m'évitaient. Rien que mon regard pouvait les mettre mal à l'aise. J'avais cette façon de leur faire remarquer qu'ils n'étaient rien pour moi. D'ailleurs, la première bagarre, dont je sorti vainqueur bien sûr, se passa alors que je venais d'avoir 7 ans. Mes parents ne m'ont même pas sanctionné. Ma mère disait simplement que j'avais du caractère, mon père lui, disait que j'étais enfin un homme. C'est à peu près à cette période que j'ai commencé à montrer des signes de sorcellerie. J'avais une facilité déconcertante pour comprendre les livres de mon père, qu'il avait soigneusement enfermé dans la grande bibliothèque du manoir. Enfin c'est ce qu'il croyait. J'ai découvert les bouquins, un soir, alors que mon père discutait avec un ami, lui aussi sorcier. Je les écoutais parler de magie, de sorts, de Poudlard. Mon père de sa voix grave et inflexible, expliquait que j'allais faire mon entrée au château. Il souhaitait que je le dépasse en tout, que je puisse atteindre le but qu'il m'avait fixé. Je ne savais pas quel était ce but, mais j'étais décidé à tout faire pour écraser la réputation de mon propre père. Donc, bien avant mon entrée dans cette école de sorciers, j'avais parcouru déjà un tas de bouquins sur la magie. J'avais réussi à retenir les informations les plus importantes ou pertinentes.

      A mon entrée à Poudlard, j'ai réussi à m'adapter au nouveau monde qui m'entourait. Je n'étais pas nerveux, loin de là. J'étais plutôt pressé d'apprendre les sors et de pouvoir en jouer contre les autres. La magie interdite dans les murs de Poudlard? Mais bien sûr, comme si on pouvait se contenter des cours pratiques. Quoiqu'il en soit, grâce à mon intelligence, j'ai réussi à faire parti des meilleurs élèves. J'avais une facilité déconcertante pour apprendre et retenir. Rien ne me faisait peur et j'étais toujours le premier a tenter un sors. Mon esprit de compétiteur m'attira parfois les foudres ou la jalousie de certains mais je m'en foutais comme de ma première meuf. Au fil des années, je suis parvenu à asseoir une belle réputation. Mon attitude me valait l'adoration de certains, la haine des autres, mais je ne laissais jamais indifférent et c'était le plus important. Au cours de ma scolarité, j'ai imposer mon style, ma façon de penser, d'être. Je dictais mes lois, je faisais ce que bon me semblait. Je me foutais de tout. Tout était prétexte à me mettre en valeur, à servir mes intérêts, quel qu'ils soient. C'était si facile, j'avais tout pour réussir tout ce que je pouvais entreprendre. Quoi qu'il en soit, cette attitude et cette façon d'être ne me quitta pas les années qui suivirent. Cela s'accentua au contraire, à la mort de mes parents, tués dans un accident de la route, causé par un foutu moldu. J'avais à peine 17 ans et j'héritais d'un patrimoine, d'un personnel et d'un nombre considérable d'obligations. Cet accident me rendit encore plus insupportable. L'argent me brûlait les doigts. Quand je revenais chez moi, au manoir, j'organisais des fêtes entre potes. Des gens de la même conditions, des petits merdeux friqués, ne sachant pas comment passer le reste de leur soirée, des gosses avides de sensations. Je finissais souvent dans mon pieu, avec une fille ou deux. Des filles que je méprisais dès le lendemain. J'ai réuni autour de moi une bande de potes fidèles, ayant les mêmes buts que moi. Je n'ai pas l'intention de rester dans l'ombre, plus les années passent et plus j'ai envie d'agir, à plus grande échelle. Rien ne me fait peur ou ne m'impressionne. Au fil des années, j'ai sû asservir certaines personnes, à des postes clés. L'argent peut acheter beaucoup de choses. D'ailleurs, je n'ai jamais été inquiété pour la disparition de Charlie Carlton, le moldu qui avait tué mes parents. Il a été retrouvé mort, dans le salon de sa maison. L'affaire a été classé sans suite....


Dernière édition par Cooper O'Connor le Jeu 30 Juil - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 17:58

Bienvenue sur CI Coop' =)
Ta fiche m'a l'air magnifiquement bien partie, bon courage pour la suite (L)

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie Ruth Carrington
    b. ruthdeep within the corners of my mind

avatar

Messages : 170
Age : 25
Camp : Du côté de Truescott. Vive la rébellion !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 18:22

    sebastian staaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan (L) i love him. hâte de voir l'reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://GLUQUECLUCK.LIVEJOURNAL.COM/
Jools Eliacin

avatar

Messages : 66
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 21:10

S.Stan Love =D

Bienvenuee! Bonne chance pour la suite =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Thalya Younglove

avatar

Messages : 71
Age : 31
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mar 28 Juil - 22:23

Sebastiannnn, je peux t'épouser ? Angel.
Je te souhaite la bienvenue et je veux un lien, une fois accepté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verna Rose Graham

avatar

Messages : 42
Camp : Un côté, l'autre. Je suis tenté par l'un puis par l'autre.

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Mer 29 Juil - 0:39




    Pour faire original je ne dirai rien sur l'acteur que tu as choisis.
    Bien que je pense à peu près la même chose que mes consœurs hogwartsiennes xD

    Quoi qu'il en soit, Bienvenue sur CI !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper O'Connor

avatar

Messages : 4
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Jeu 30 Juil - 0:13

Merci pour votre accueil^^
Thalya, j'ai l'impression que tu veux épouser tout le monde XD

J'ai fini ma fiche, j'espère qu'elle vous plaira^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl V. Owell

avatar

Messages : 152
Camp : Neutre. Je m'en contre-fiche.

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Jeu 30 Juil - 2:08

      Bienvenue ici Cooper ; rawr ; tu vas avoir un bon nombre de prétendantes ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blake Milton-White
    Depraved prince • sex, drugs && rock'n roll

avatar

Messages : 1223
Camp : De mon côté. Je mène ma propre bataille !

MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Ven 31 Juil - 11:11

    Jolie fiche, et personnage intéressant, je pense qu'au vu de la ruse dont il fait preuve il aura sa place à Serpentard.

    Bon jeu !

_________________

    Blake Hunter Milton-White

    Come break me down, bury me, bury me
    I am finished with you. Look in my eyes
    You're killing me, killing me.

    blake's theme *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   Ven 31 Juil - 11:16

    Bienvenue Mr' Cooper Angel.

    Je te mets tes couleurs '-'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cooper "Coop" O'Connor [Fiche terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche Technique de Terry "Baryonyx" Hel
» Morgana Grim "L'Eveil au pouvoir" (fiche terminée relue et corrigée)
» Fiche Technique Marshall "Kaiser" Oldage
» Échec & Mat. " Yes, my lord". ( Fiche terminée.)
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c a v e . i n i m i c u m . rpg :: • cave inimicum, le commencement • :: ▄ répartitions des personnages :: répartitions validées-
Sauter vers: